Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

"Tinghir Jerusalem : Les echos du Mellah" film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir

Envoyé par hachkark 
"Tinghir Jerusalem : Les echos du Mellah" film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
21 février 2009, 11:15
Bonsoir Salam Shalom

Je suis un jeune franco marocain de culture musulmane et je suis en train de préparer un film documentaire sur la Présence juive à Tinghir vallée du Todra, sur le site www.creationsmosaiques.org vous pourrez lire des articles sur le sujet. J'apprends également l'hébreu au sein d'une association qui associe l'arabe et l'hébreu.
Je suis en ce moment même en Israël pour des repérages et j'aimerais retrouver des juifs ayant vécu dans cette communauté. J'ai déjà pas mal de témoignages de personnes musulmanes de la ville.J'ai commencé à tourner même si je n'ai pas encore de financements.
C'est aussi une réflexion sur la transmission, pourquoi les programmes scolaires marocains évoquent peu l'apport de la culture juive à l'identité marocaine même si depuis quelques années, des évolutions sont à noter.

Je suis en ce moment même à Jérusalem et je connais assez bien Israël
c'est mon quatrième voyage ici.
Kamal Hachkar
numéro israélien 0522544481
A très bientôt.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 06/01/2013 05:25 par Dafouineuse.
suite Pr?sence juive ? Tinghir
21 février 2009, 11:20
J'oubliais uen chose très importante

Pour nous, c'est une véritable perte, nous sommes orphelins et parfois je rêve d'un retour des juifs au Maroc

Vous verrez l'article sur le site creationsmosaiques expliquent bien ma démarche
Je suis professeur d'histoire-géographie en lycée en région parisienne
Re: suite Pr?sence juive ? Tinghir
23 février 2009, 09:09
J'ai visité l'ex mellah de tinéghir, lors d'un voyage, il y a une douzaine d'années, grace à une personne qui m'a accompagnée depuis la palmeraie. J'ai pu rencontrer une personne qui tissait des tapis.
Nous sommes entrés par le bas du quartier.

AMICALEMENT

Hannah !
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
23 février 2009, 13:02
Cher frère,

Je pourrais me considérer avec un background musulman, mais je m'y tromperais. Mon père qui est du Rif s'appelle Mimoun. Les Juifs du Maroc ne sont pas venus d'ailleurs, ce sont des marocains qui ont adopté le judaïsme. Nous avons été païens, juifs, chrétien et enfin musulmans.
Les juifs qui le sont restés vivaient à la limite du désert, une terre peu convoitée par les éventuels conquérants. C'est pour ça qu'aujourd'hui nous avons toute une géographie de mausolées de rabbins, dans cette région là. Les derniers grands départs datent des années 60. Il y a des villes qui ont des noms juifs comme.....Berrechid. Sur le drapeau du Maroc, jusqu'à la colonisation française, il y avait l'étoile de David. Abdelkrim El Khattabi le dit lui même (Voir l'article qui lui est consacré dans TelQuel) et c'est un des rares à avoir dit relax que ses ancêtres étaient juifs. Quand la poussée musulmane est arrivée par exemple dans la région de Rabat, il y avait des berbères juifs, des berbères chrétiens et des païens, et étrangement, personne ne s'étripait. Mais en y pensant quelques secondes, est-ce vraiment surprenant? Jusqu'à ce que l'idéologique s'en mêle. Moi aussi je languis mes sœurs et mes frères exilés là-bas en Israël, pays qui ne les a pas reçu à bras ouvert, les Ashkénazes n'ont pas la chaleur et la fraternité des séfarades, nos frères. Ils ont été maltraités (Je pense aux 100 000 marocains traités aux rayons par les soi-disant frères) et ils vivent entre eux en ayant reconstitué un mini Maroc. Si tu écoutes la terre elle te parlera, si tu parles aux humains, ils te mentiront.
Bien à toi.
Shalom, Salam
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
24 février 2009, 12:51
Bonjour Kamal

Si tu es en Israel, essaye de trouver un moyen de contacter le celebre chanteur SHLOMO BAR. Il a compose une tres belle chanson sur les enfants juifs du Kfar Todra.
Shlomo Bar est le createur du groupe "Havrera ha tiv3it", ("le choix naturel"winking smiley.
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
02 mars 2009, 00:52
Merci de vos messages et merci à Arielle, Josiane avec qui j'ai eu grand plaisir de discuter par téléphone durant mon séjour en Israêl. J'ai discuté au téléphone aussi avec Shlomo Bar, c'était très intéressant. Je le verrais certainement lors d'un prochain séjour.
Juste pour vous sidre aussi que j'ai rencontré la première fois des originaires de Tinghir, ce fut assez émouvant.
En Avril, je pars avec des mais filmer Tinghir, ses lieux juifs et les habitants qui ont connu cette présence. Aussi, des historiens et écrivains seront interviewer....Très prochainement, je publierai le synopsis. L'urgence est là car les derniers témoins sont âgés...

En mars, je suis invité pour présenter mon projet de film à une rencontre internationale organisée par UNESCO Maroc à Essaouira sur le thème "éduquer le jeune marocain à l'interculturalité..." Je prépare une communication sur l'intérêt de préserver le patrimoine judéo marocain, dans ce contexte, j'évoquerai mon désir de film sur la Présenc ejuive à Tinghir
Alors si vous conniassez des mécènes, des prodcuteurs, faîtes le moi savoir. J'ai déjà des contacts avec des festivals aux Etats Unis, en France.

Merci et je publierai aussi sur dafina l'article écrit sur le festival d'Essaouira
Vente des terrains de Tinghir et du cimeti?re juif
06 mars 2009, 07:17
Bonjour à tous

Je suis un jeune franco marocain et je prépare un film documentaire sur la présence juive à Tinghir.

La municipalité de Tinghir est en train de vendre des parties du cimetière juif de la ville .C'est scandaleux, je suis en train d'alerter les hautes autorités du Maroc. Même les morts ne sont plus tranquilles. Ce lieu de mémoire fait parti intégrante de notre patrimoine et de notre identité marocaine. je milite pour la promotion et la préservation de cette part de notre histoire marocaine.

Nous pouvons arrêter cela en envoyant des fax à la ville 00212 44 83 31 41.
Des manifestations organisées par les acteurs de la société civile ont eu lieu, la presse sort des papiers.
A nous d'agir merci
Kamal Hachkar
06 61 74 89 26
k.Hachkar@voila.fr
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
21 mars 2009, 07:13
Voici le texte que m'a envoye Kamal Hachkar concernant son projet de film. Bonne chance Kamal pour ton projet.

En ces temps où le fanatisme progresse, les arts et la culture peuvent être le meilleur moyen d’endiguer l’intolérance, la méconnaissance et le repli identitaire.

Mes engagements associatifs participent de ce dessein : au sein de Parler en Paix (www.parlerenpaix.org), nous apprenons l’arabe et l’hébreu conjointement (deux langues aux racines sémitiques communes). Des voyages ont été organisés en Palestine et Israël. Le but étant d’appréhender la langue de l’autre, pour une meilleure connaissance. Avec Créations Mosaïques (www.creationsmosaiques.org), nous soutenons des projets qui visent à créer des ponts entre les peuples de la Méditerranée. A ce titre, le projet d'une de nos membres, Nathalie Zampirollo, est de mettre en lien des lycéens français, palestiniens et israéliens. Le fil conducteur est la transmission, véhiculée par certaines mémoires collectives, des croyances et l'enseignement de l'Histoire dans les écoles: l'ignorance articulée à la peur peut générer la haine de l'autre, perpétuant ainsi le conflit. Il s'agit de leur offrir un espace pour qu'ils développent un esprit autocritique autour de la question identitaire. Mon projet de film documentaire « Présence juive à Tinghir » s’inscrit dans le même esprit.

Tinghir, ma ville natale, perchée à 1500 m d’altitude entre les montagnes du Haut-Atlas et de l’Anti-Atlas, a abrité une importante communauté juive. On dit que cette présence date de la destruction du premier Temple par Nabuchodonosor en 586 avant notre ère. Plus de 2000 ans de présence et aujourd’hui un vide, plus de traces; seules celles des morts, qui reposent dans les deux cimetières de la ville. La synagogue est devenue une maison d’habitation. L’école de l’alliance israélite ouverte en 1950 est devenue une banque. Les derniers juifs sont partis en 1964. J’ai toujours été intéressé par cette part juive de la ville que je n’ai pas connue. Dans ma tête d'enfant, j'étais étonné qu'un Berbère puisse être autre chose que musulman : mon entourage avait brisé cette croyance d'enfant, et cela m'avait sans doute ouvert des perspectives. Et, depuis, je n'ai de cesse d’interroger mes grands parents : comment une présence si ancienne a-t-elle pu disparaître en un jour - pour paraphraser l'écrivain marocain Edmond Amran El Maleh ? Toute mon enfance, j'ai été bercé par les récits de mes grands parents et de mes parents à ce sujet et j'éprouve un sentiment de perte. Je n'ai pas connu cette période et malgré cela je me sens orphelin et nostalgique. Et, c'est de cela dont j'ai envie de parler dans mon film à travers les témoignages des personnes ayant connu cette vie mais aussi des juifs de la ville qui sont aujourd'hui majoritairement installés en Israël. Ma mère a été nourrie au pain azyme appelé « chtoto» en berbère et mon arrière grand-père maternel a acheté sa boutique à un juif de la ville nommé Israël. Je me sens redevable vis-à-vis de ma famille de m’avoir conté toutes ces histoires et aujourd’hui je veux à travers ce film rendre hommage au passé singulier de cette ville mais aussi me réapproprier des fragments de ma mémoire. Depuis le départ de cette communauté juive, les gens qui sont restés ne les ont pas oubliés. Il me paraît essentiel de faire revivre ces juifs à travers leur mémoire et leurs souvenirs. En me promenant dans la vieille ville, faite de maisons en terre de pisée et de chemins escarpés, j’imaginais les mélodies des chants hébraïques traverser les fenêtres de la synagogue. Les quelques témoignages déjà recueillis me racontent les fêtes de Pessah, Souccot et ses tentes. Le regretté Haïm Zafrani a étudié une Hagaddah de Pessah en berbère provenant de Tinghir. Je me souviens qu’en lisant Mille ans et un jour d’Edmond Amran el Maleh, j’avais été pris d’une grande émotion. En quelques mots, l’écrivain parvenait à restituer cette histoire douloureuse. Derrière les Mille ans, on imagine très bien les empreintes qu’ont pu laisser les juifs au pays et un jour, les images qui me viennent sont évidemment les valises, les cars les amenant aux ports et aéroports.
Il est urgent d’empêcher que se développe une génération d’amnésiques. La grande civilisation arabo berbère musulmane doit assumer sa part juive. Les jeunes enfants marocains apprennent une histoire mutilée et amputée de cette dimension : les programmes scolaires dans le secondaire font peu de cas de cette présence. Les Marocains de confession juive (où qu’ils soient) gardent un attachement profond à leur terre natale. Ce n’est que justice que de rendre toute sa place à ce patrimoine. Lors du forum à Essaouira, j'ai exprimé au ministre de l'Education Nationale mon inquiétude : il fallait absolument faire vite pour inclure cette part de notre identité dans l'histoire nationale du Maroc.

Il est urgent de créer au Maroc une institution regroupant les informations nécessaires à l’élaboration d’une connaissance rigoureuse sur l’apport de cette culture à l’identité marocaine. J'ai commencé à travailler aux archives diplomatiques de Nantes, j'ai retrouvé des photos de femmes juives de Tinghir ou encore cette plainte des israélites de la ville contre le représentant des autorités coloniales en 1942. Mais il y a peu d'informations sur leur mode de vie. Aux archives de l’Alliance israélite universelle à Paris, j'ai retrouvé des rapports d'instituteurs de cette école juive à Tinghir. Dans d'autres archives, notamment sur la ville de Akka, le récit de Simon Hazan (instituteur de cette école) racontait comment il inscrivait les juifs de la ville pour un départ vers Israël. Une femme musulmane avait l'habitude chaque matin, d'aller vendre des œufs : elle appelle Esther... Rachel, personne ne répond, elle se griffe le visage quand elle prend conscience qu'ils sont tous partis. A ce moment, un long cri d'agonie.... Ce récit est émouvant, j'ai envie de comprendre les raisons de leur départ mais surtout de travailler sur le ressenti de l'exil, de cet arrachement à leur terre, et tenter d’élaborer toute une anthropologie du souvenir. Les photographies d’Elias Harrus, réalisées dans le sud du Maroc, au moment où il travaillait au développement du réseau d’écoles de l’Alliance israélite universelle, témoignent des traces d’une civilisation disparue.

Je rêve un jour d'un festival dans cette ville autour de la musique judéo berbère. Ne pourrions nous pas imaginer une restauration de la vieille synagogue, apposer une plaque disant qu’ici, une école de l’alliance a existé.
Notre pays doit être fier de tous ces apports : juif, chrétien, berbère, arabe et musulman. C’est une promesse de justice et d’avenir. Un pays démocratique se mesure aussi à la manière dont il inclut ses minorités au récit national, ainsi qu’à la façon dont il reconnaît les richesses dont ces mêmes minorités sont porteuses. L’histoire du Maroc est composée d’identités multiples ; faisons de ces diversités un atout pour combattre le fanatisme et l’intolérance.

Kamal Hachkar
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
13 décembre 2009, 05:27
Où en est il du projet.Ouarzazate habritent ls meilleurs écoles de cinéma du Maorc.Ouarzazate est indissociable de Tinghir
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
13 décembre 2009, 05:59
Projet intéressant digne de la glorieuse époque d'Al Andalus. Qu'en pense le ministre? Sur la présence juive dans le sud du Maroc il y a des informations importantes dans le livre de Francis Mazière, Enigmes du Maroc.
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
06 avril 2010, 05:40
Ca y est , le tournage du film en Israel commence le 17 Avril 2010 !!!!!!
Tous les budgets ne sont pas boucles mais le projet avance.
Voici quelques extraits de la version ecrite du film, reflexions et temoignages de Kamal


Rencontre de Yossi et Kamal à Pki’in
Texte rédigé suite à un deuxième voyage en Israël en 2007


« Nous arrivons dans un petit village du nord de la Galilée, du nom de Pki’in. Ce village est cosmopolite, il y a des juifs, des druzes et des arabes. Il me fait penser étrangement à un village de l’Atlas marocain. Nous nous arrêtons pour prendre un café, des femmes druzes, sans doute, préparent du pain traditionnel. Impression d’être au bled.

A une terrasse, nous prenons le soleil. Notre guide, Yossi, est un juif marocain, né à Casablanca. Nous sommes complices. Il garde une forte nostalgie de cette période... Et là, dans ce village, il rencontre un ancien ami avec qui il a fait la guerre de Kippour, un juif marocain lui aussi : du nom de Yossi également. Notre guide me le présente, en lui disant que je suis né dans le sud marocain : on échange en arabe et en anglais. Lui, est né en Israël (il est devenu juriste) mais ses parents sont nés au fin fond de l’Atlas. Ma curiosité s’éveille, j’ose demander quelle ville ? Et, là, stupéfaction générale, sa mère vient du même village que moi, Tinghir, une grosse bourgade coincée entre le Haut-Atlas et l’Anti-Atlas à 1500 mètres d’altitude.
Nous échangeons nos adresses mails et nos téléphones. Il semble ému, moi aussi. Depuis tout ce temps que je rêvais de rencontrer un juif de ma ville... On se promet de s’écrire, il m’invite à déjeuner chez lui du coté de Tel Aviv, à rencontrer sa mère, mais le temps va nous manquer... Une autre fois... »

Deux ans après cette rencontre avec Yossi Ben Chetrit, je décide de le revoir par l’entremise de notre guide. Le lundi 23 février 2009, je rencontre pour la première fois de ma vie, la mère de Yossi Ben Chetrit, originaire de Tinghir et ayant vécu dans cette ville jusqu’en 1952, année du départ avec ses quatre enfants. Des réminiscences de la langue reviennent, des chants berbères, des noms de famille, des tranches de vie avec ceux qui étaient leurs protecteurs. Un autre, le fils de Sebbag, a quitté Tinghir en 1964, il avait 8 ans, il a fréquenté l’école de l’alliance. Il se souvient des raisons des départs. En les interrogeant, je redécouvre des noms, des histoires que j’avais déjà trouvés dans les archives diplomatiques de Nantes.
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
06 avril 2010, 05:45
Ca y est , le tournage du film en Israel commence le 17 Avril 2010 !!!!!!
Tous les budgets ne sont pas boucles mais le projet avance.
Voici quelques extraits de la version ecrite du film, reflexions et temoignages de Kamal


Rencontre à Or Aquiva avec la mère de Yossi


Rencontre à Or Aquiva en Israël le 24 février 2009 avec la mère de Yossi, née à Tinghir, Zohra Aït Aaron de la famille Assouline.
C’est la première fois que je rencontre des compatriotes de ma ville natale de confession juive. Elle se souvient de quelques chants et de mon grand-père. C’est une des premières familles à avoir quitté la ville pour aller à Casablanca où le père de Yossi, Shlomo Yossef, travaillait. Sa photo trône dans le salon. On aurait du mal à le différencier des autres musulmans de la ville. Leur protecteur était Bassou n’aït Salm. Un voisin se trouve là aussi, c’est Avram Sebbag n’aït Aqqui, il a quitté Tinghir à l’âge de 8 ans. C’était en 1964. Il est allé à l’école de l’alliance, il a eu monsieur Melka comme instituteur. «C’est l’espérance messianiste qui nous a fait quitté Tinghir, trois fois par jour dans nos prières, on disait vouloir rejoindre Jérusalem ». Il pourrait nous raconter les enseignement suivis à l’école, ses souvenirs d’enfant durant le départ. Il parle l’arabe. Ses parents ont continué une fois en Israël à communiquer en arabe avec leurs enfants.
Jeudi 27 février, je reviens à Or Aquiva, et là deux sœurs de Yossi sont présentes. Toutes deux nées à Tinghir mais Simmy avait 10 ans quand la famille devait partir à Casablanca, elle ne savait pas que la destination finale serait Israël. Elle garde un attachement fort à sa ville natale, n’est jamais repartie là bas. Elle parle en arabe, se souvient de quelques expressions en berbère. Elle me dit qu’ici, quand leurs parents voulaient se dire quelque chose afin que les enfants ne comprennent pas, ils parlaient en berbère. Elle me dit « la prochaine fois que tu vas à Tinghir, tu dois prendre en photo l’oued, c’était là qu’on se lavait le matin et la porte d’entrée du vieux village aussi ». Simmy est allée juste un an à l’école de l’alliance, elle a eu Monsieur Jacques Benzacar comme instituteur. La famille quitte Tinghir en 1951 ou 1952.
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
06 avril 2010, 05:53
Message de Kamal Achkar

Si une entreprise ou un particulier pouvait nous prêter une voiture pour les 15 jours de tournage en Israel, en contrepartie nous nous engageons à faire figurer sur le générique du film le nom ou l'entreprise nous ayant aidé.
Notre tournage aura lieu du 16 avril au 3 mai. Nous arrivons à Ben Gourion le vendredi matin vers 4H le 16 avril et repartons très tôt le lundi 3 mai.
Veuillez me contacter par mail : k.hachkar@voila.fr

Merci beaucoup
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
06 avril 2010, 16:54
Félicitations d'avoir obtenu (une partie) des moyens de tourner votre documentaire sur Tinghir ! J'espère que vous êtes entourés d'une petite équipe de vrais professionnels qui vous aidera à faire déboucher toute la substance que vous recherchez.

Comme vous dites, ce serait dommage de permettre l'amnésie sur cette part de patrimoine marocain à Tinghir. Merci aussi de donner la parole aux anciens, quels qu'ils soient, afin que les témoignages soient recueillis avant qu'il ne soit trop tard et perdus à jamais.

Je fais le voeu pour votre projet que vous puissiez intégrer autant que possible les sons du village ou de la ville de Tinghir (et pas uniquement les témoignages) afin que celui qui regardera ce documentaire puisse se sentir immédiatement dans ce Maroc que nous aimons.

Même si le montage final est vif, ne coupez pas les espaces sonores qui permettent de retrouver tous les bruits, ne serait-ce que les bruits des pas, des étoffes sur le corps, des respirations de personnes qui montent une rue ou un escalier, etc... Intégrez de la matière sonore vraie plutôt que de la musique ou trop de commentaires afin que nous retrouvions le plus de substance que nous soyons avec vous lors de cette recherche de témoignages et de vérité.

Je ne suis ni Juif, ni Berbère, ni Arabe, ni même Marocain, mais, né dans ce pays qu'est le Maroc, j'aime à en comprendre la diversité et les nuances, les âmes et les coeurs. Il serait dommage que la période récente gomme définitivement un pan de son histoire et de ses moeurs, celles de Marocains berbères, arabes, juifs.

Ceci est valable aussi pour vos grands-parents et arrière-grands-parents dont la manière de penser va disparaître si elle n'est pas recueillie.

BON COURAGE.

Jean-François
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
10 avril 2010, 06:57
DE LA PART DE KAMAL HACHKAR

Chers Amis,

Ne ratez pas Carnet Nomade sur France Culture à 14h00 dimanche 18 avril 2010
J'ai été interviewé par Colette Fellous sur mon film en cours Echos du Mellah à Tinghir
en marge du colloque d'Essaouira.
Kamal Hachkar


Emission du dimanche 18 avril 2010 à 14H00
Des départs, des retours, une histoire d'amitié à Essaouira


Ce sont quelques moments captés à Essaouira, au Maroc, en mars dernier, que le carnet nomade voudrait aujourd'hui faire partager, des moments très précieux qui ont témoigné d'une amitié vive et millénaire entre juifs et musulmans dans cette partie du monde qu'est le Maghreb. Des chercheurs, des historiens, des écrivains du monde entier sont venus raconter dans cette ville de tolérance, ouverte sur l'Océan, l'histoire très complexe des liens entre juifs et musulmans suivant les époques de l'Histoire, les départs, les retours, les tensions, les fêlures ineffaçables mais surtout l'envie et l'espoir de retrouver une fraternité. Des journées uniques, peut-être utopiques, que l'on aimerait presque définir en ces termes : Le concile d'Essaouira.

Intervenants
Ouidad Tebbaa. Historienne
Benjamin Stora. Historien
Kamal Hachkar. Cinéaste
André Azoulay. Président de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures.
Daniel Sibony. Pour son livre Marrakech, le départ aux éditions Odile Jacob.
Albert Memmi. Auteur de Testament insolent aux éditions Odile Jacob.

Kamal Hachkar
Re: Projet de film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
08 juin 2012, 07:31
Tineghir Jerusalem : Les echos du Mellah

Voila la boucle est bouclee. Depuis la premiere intervention de Kamal sur le forum en fevrier 2009, le reve est devenu une realite, le projet est devenu un film.

Projection le 09 juin a 16h30 a Asniere
Centre Robert Lavergne
11 rue Robert Lavergne
Entree Libre

Feliciations Kamal!!!!!

Pièces jointes:
Azal-9-juin.jpg
"Tinghir, les ?chos du mellah" Un documentaire sur les juifs berb?res
20 juin 2012, 11:04
"Tinghir, les échos du mellah" est le titre du documentaire de Kamal Hachkar, fils d'immigré ouvrier devenu enseignant en histoire. Cet artiste polyglotte qui s'inquiète de voir disparaître un pan historique de son patrimoine natal, tente d'y remédier en remuant des souvenirs pour rafraichir la mémoire et exorciser les vieux démons. Rencontre avec un type pas banal...

C'est l'histoire d'un mec qui décide de raconter celle d'autres mecs. Un jeune Marocain originaire de Tinghir, dans le Haut Atlas, ayant roulé sa bosse dans son enfance puis installé en France, prof d'histoire dans le 9.3, Kamal Hachkar de son nom, se demande un jour où sont passés tous les juifs de son village natal et pourquoi et comment ils en sont partis.

Voici pitché son documentaire de 52 minutes qui devrait sortir en avril au Maroc et qui a déjà été sélectionné pour participer à des festivals de films internationaux, dont New York et Montréal en mars prochain.

Le film est le fruit de plusieurs années de recherche dans les archives nationales et internationales, ainsi que d'enregistrements de témoignages glanés ici et jusqu'en Israël.

Ce qui fascine le cinéaste, c'est la marocanité juive. Il promet d'ailleurs de projeter en avant-première le film au sein de l'unique musée du judaïsme du monde arabe, celui de Casablanca, sorte d'hommage à Simon Levy (le secrétaire Général de la Fondation du Patrimoine Culturel Judéo-Marocain, récemment décédé), qui l'avait encouragé dans son projet.

“En retraçant et recoupant les histoires individuelles de deux générations de Berbères, juifs et musulmans, mon intention est de redonner vie à la richesse et à la diversité d'une berbérité qui avait su, en son temps, être un creuset judéo-musulman.” KAMAL HACHKAR


Source presse marocaine

presse aux marocaine
Re: "Tinghir, les ?chos du mellah" Un documentaire sur les juifs berb?res
21 juin 2012, 03:53
bonjour à tous,

Tres beau reportage qui nous a emu mon mari et moi aux larmes. En effet nous sommes nés à Casablanca où nous avons vecu28 ans.

Nous aussi nous avons cette "marocanité" qui nous tient aux tripes de plus en plus avec la nostalgie.. Nos parents sont arrivés de divers pays au Maroc dans les années 1910 et plus. Donc cei explique cela.

Mes amitiés à tous
Re: "Tinghir Jerusalem : Les echos du Mellah" film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
06 janvier 2013, 05:38
« Tinghir - Jerusalem, les échos du Mellah » du 7/1 au 12/1 en Israel
Un film de Kamal HACHKAR
Institut français de Tel Aviv et dans les Cinémathèques de : Ashdod, Tel Aviv, Jérusalem, Haïfa et Sderot

07/01 à 19h30 : Cinémathèque Ashdod – version st hébreu, 86 minutes
Cinémathèque Ashdod

8/1 à 18h - Institut français de Tel Aviv - film en version française non sous-titrée suivi d’un débat avec la revue Continuum
Réservation : 03-7968000/02/03

09/01 à 19h : Cinémathèque Jérusalem – version st Hébreu
Cinémathèque Jérusalem

10/01 à 19h : Institut français de Haïfa – film en version française non sous-titrée suivi d’un débat avec la revue Continuum

12/01 à 19h30 : Cinémathèque Sderot – version Hébreu
Cinémathèque Sderot

Pièces jointes:
Tinghir.jpg
Re: "Tinghir Jerusalem : Les echos du Mellah" film documentaire Pr?sence juive ? Tinghir
05 février 2013, 12:48
Tanger

C'est désolant mais je crois qu'il nous faut quand même regarder la triste réalité en face telle qu'elle se présente.

Cliquez ici.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2021 - DAFINA - All Rights Reserved