Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS

Envoyé par Jean-Francois.RABATI 
MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
09 février 2020, 18:33
Je suis d’une famille assez ancienne qui s’est implantée au Maroc très tôt, avant même le Protectorat pour une partie d’entre elle. Aussi, mes aïeux ont connu le Maroc avant l’électrification des villes et des maisons et nous ont raconté mais aussi laissé des systèmes d’éclairage qui ont précédé.

L’électrification du Maroc n’a pas commencé à grande échelle dans les Mellahs ou derrière les remparts des Médinas mais uniquement dans les parties nouvelles des villes d’autant que Lyautey avait considéré qu’il fallait séparer le bâti ancien du nouveau, dessinant des villes nouvelles aux formes géométriques régulières et dotées des moyens modernes de l’époque.

Donc, avant l’électrification des villes, les moyens d’éclairage des maisons, des bureaux ou des locaux industriels et commerciaux, ce qui était utilisé de plus moderne pour l’éclairage était un système au gaz qui circulait dans de fins tuyaux de cuivre et qui alimentait des lampes d’éclairage équipées de manchons de toile donnant une lumière assez vive.

J’ai connu une ‘’campagne’’ dans la région de Rabat, près de la forêt de la Mamora, dont la maison était équipée de tout un système d’éclairage au gaz circulant dans de fins tuyaux de cuivre et alimentant des lampes équipées de manchons d’éclairage.

Cette ‘’campagne’’ était, à mon époque, équipée depuis longtemps de l’électricité et du téléphone. Mais j’ai vu fonctionner le système des lampes alimentées par le gaz parce que la distribution électrique avait été défaillante et que notre groupe électrogène de secours était en panne. On avait remis en fonctionnement ce système ancien qui fonctionnait parfaitement encore avec des manchons neufs. Un grand souvenir.

Il faut se rappeler de l’électrification progressive des villes du Maroc et de l’utilisation des moyens d’éclairage plus anciens.

Avant l’électrification, les moyens d’éclairage étaient réalisés avec uniquement des produits qu’on brûlait :
- les bougies
- les lampes à huile,
- les lampes à pétrole,
- les lampes à pression et à pétrole,
- les lampes à gaz.

Dans les campagnes, les bougies ont longtemps été le moyen d’éclairage le plus répandu.

C’est tout un monde, des Mellahs aux Médinas, qui est passé de la bougie à l’électricité.

Ce n’est pas si ancien. Il faut s’en souvenir.

.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 09/02/2020 18:35 par Jean-Francois.RABATI.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
10 février 2020, 11:12
Dans les années 60 70, il y avait pas mal d'éclairages avec lampes à acétylène dans LE TADLA malgré l'électricité de Bin
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
10 février 2020, 12:28
Information intéressante.

Les lampes à acétylène sont des lampes très onéreuses qui étaient utilisées dans les mines. Leur fiabilité reconnue était utile pour les mineurs engagés dans les profondeurs des mines.

Je suppose que ces lampes à acétylène, dont vous mentionnez la présence dans la région du Tadla, provenaient des mines qui étaient nombreuses dans la région.

Par leur prix, ces lampes étaient normalement hors de portée d’un foyer d’ouvrier ou de paysan (pauvre) marocain.

Peut-être que ces lampes provenaient de mines dont l’exploitation avait été abandonnée par des Européens après l’indépendance ou pendant les événements du Maroc, comme cela avait été le cas pour mon père dans le Moyen-Atlas.

Cela ne devait pas être un produit courant dans tout le Maroc.

.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
11 février 2020, 05:06
pour les pauvres paysans , financièrement peu de moyens d'éclairage carbure , pétrole , essence étaient à leur portée , dans les médinas et surtout les innombrables noualas ou bidonville non plus .
Ne pas oublier non plus que dans les souks on trouvait des lampes à acétylène ou à pétrole artisanales , fabriquées astucieusement par ex avec des boites de conserves .
Toujours est -il que les lampes à carbure étaient assez fréquentes chez des boutiquiers ou des sortes de débits de Thé ( parfois d'autres boissons ! ) qui ouvraient tard dans la nuit .
J 'ai souvenir de pas mal de lampes à carbure sur la place djemma el fna et des centaines au bord de la route sous les grandes tentes où étaient parqués les milliers de berbères "raflés" dans la montagne pour applaudir la visite du roi et des dirigeants soviétiques ? en 66 ?
J"ai lu quelque part qu'il y avait eu des tentatives d'éclairage public au gaz mais aussi au carbure abandonnées avec l'arrivée de l'électricité
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
11 février 2020, 09:08
Vous m’apprenez quelque chose en indiquant que des lampes à acétylène étaient fabriquées artisanalement. Je savais pour des lampes à pétrole mais pas pour des lampes à acétylène. Ces dernières nécessitent que le réservoir où est produit le gaz en ajoutant de l’eau sur des blocs de carbure de calcium soit bien étanche et supporte la pression du gaz.

Lorsque vous donnez récit de grandes tentes dressées au bord de la route où étaient parqués des Berbères ‘’raflés’’ pour applaudir la visite du roi et de dirigeants soviétiques vous me rappelez cette période où au Maroc étaient accueillis des ressortissants des pays de l’Est dans différents métiers techniques, médicaux ou d’enseignement.

C’était une période (je ne sais dire combien de temps elle a duré) où du matériel des pays de l’Est avait été introduit au Maroc en remplacement d’engins de travaux publics Caterpilar, Poclain, Dragon plus chers mais autrement plus fiables.

L’électrification a été précédée par l’installation de systèmes au gaz pour l’éclairage, mais cela n’a été que peu déployé au Maroc.

C’est un travail gigantesque que l’électrification du Maroc avec ces centrales qui produisaient le courant (hydrauliques, à gaz, à pétrole) et tout ce réseau nécessaire pour transporter le courant.
.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
11 février 2020, 11:30
Des ferblantiers juifs de Meknes étaient , parait-il , d'habiles fabricants de lampes à carbure, certainement un peu dangereuses .
Des artisans du cuivre étaient capables de fabriquer de splendides oeuvres , décoratives , artistiques mais aussi utilitaires , par ex des alambics pour peu que l'on leur explique ce que l'on veut .
Il y a eu aussi à une époque , ves les années 80 , une vente énorme de kanouns (en argile ) adaptables sur les bonbonnes de gaz cabossées et qui finissaient à dos de mulet au fin fond de l'Atlas (enfin ceux qui avaient assez d'argent pour les payer ) ; le charbon de bois était devenu relativement rare avec la protection des forets
A une époque , il y avait des phares à acétylene pour les trains , les voitures et même les vélos et aussi les lampes de mineurs .
Dans les années 60 , en dehors des villes , il n'y avait l'électricité nulle part dans les campagnes et surtout dans le Moyen ATLAS malgré Bin , même chez certains colons pas trop loin d'Afourer

j'ai lu quelque part que des lampes à huile étaient appelées " lampes juives "
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
11 février 2020, 15:04
Il me semble que les lampes à huile sont le mode d’éclairage le plus ancien, à part le feu bien sûr.

Pour l’électrification des campagnes au Maroc, la pose d’un câble pouvait être déraisonnable en terme de coût lorsqu’il fallait envisager des dizaines de kilomètres pour quelques maisons. Alors, quand il s’agissait d’apporter l’électricité dans des zones reculées de montagne, c’était folie du point de vue économique.

Il est évident que même pour les colons, qu’on privilégiait généralement, la construction de lignes électriques n’était pas réalisée dans certaines zones où ils étaient isolés. Des groupes électrogènes étaient alors une solution.

Des progrès ont été fait pour électrifier les campagnes au Maroc, mais il reste encore aujourd’hui des douars ou villages de montagne qui n’ont pas accès à l’électricité.

Je ne crois pas me tromper en disant que le réseau téléphonique a été beaucoup plus avancé que le réseau électrique au Maroc. Il faut souligner que le prix du câble téléphonique est bien moins cher et que des poteaux téléphoniques sont autrement plus simples que les pylônes électriques transportant l’électricité.

Et puis, le téléphone a été privilégié pour des raisons de sécurité et pour les besoins de l’administration.

Pour l’électrification du Maroc, on a essayé de privilégier la construction de barrages et de centrales hydrauliques du temps du Protectorat. Ensuite, Hassan II avait relancé à la fin des années 60 un grand plan d’irrigation avec la construction de nouveaux barrages et de centrales hydrauliques.


.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
12 février 2020, 19:42
Je me souviens aussi de l’utilisation de bougies et de lampes torches lorsque les plombs sautaient, ce qui arrivait parfois à la ‘’campagne’’ dont l’installation électrique n’était pas suffisante pour ce que nous pouvions lui demander de supporter à certains moments.

A ce moment-là, nous allions chercher les torches électriques ou des bougies parce que les piles pouvaient être usées au mauvais moment. On changeait les plombs.

Il me semble que les bougies étaient vendues en paquets, emballées dans un papier bleu qui ressemblait,, selon mon souvenir, à celui qui recouvrait les pains de sucre vendus au Maroc.


Je me souviens aussi de l’été où un petit paysan marocain a construit, non loin de la route, une toute petite boutique carrée avec pour unique ouverture un panneau qui s’ouvrait vers le haut. Elle était unique. Il n’y avait rien autour. Je pouvais m’en approcher avec mon vélo. La plupart du temps cette mini-boutique était fermée. Ce qui m’étonnerait à l’époque était le peu de produits qui y était proposé. Le stock aussi était ridicule. Il s’y vendait du sucre, du thé, de l’huile, des allumettes, des bougies, du Tide comme lessive, du savon de Marseille. Il me semble que c’était tout.

J’ai vu plusieurs fois des paysans venir acheter deux ou trois bougies et rien de plus.

.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/02/2020 19:46 par Jean-Francois.RABATI.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 02:41
une question a été posée : avant l'électricité , les lampes diverses : pétrole .....Comment s'éclairait-on ? villes de l'époque , bled ?
D'abord , je pense que les gens vivaient sans doute plus avec le jour , puis il y pouvait y les lueurs du feu de bois , autrement lampe à huile , torches naturelles, cela existait depuis longtemps ; Quant à la bougie , il serait intéressant de savoir , s'il y avait une production locale et son importance où si elles étaient importées massivement d'Europe ( il semble y avoir eu de grosses importations ) . Les bougies achetées un certain prix ne devaient pas être à la portée de tous ; où alors , ils fabriquaient des bougies locales forcément moins chères ?
Coupures de courant: au Maroc , comme en France , pour des causes internes ou extérieures disjoncteurs: compteurs qui se coupent, plombs brûlés (pour les réparer , il fallait avoir un bout de fil en plomb ,à la rigueur provisoire un bout de fil de cuivre très fin ,lpetit tournevis ( il me semble ) , à la lumiére de la bougie ou de la Wonder ( dans le noir , il fallait déjà les trouver, les allumer et c'est là que les allumettes étaient mouillées ou que les piles étaient usées ou biens les contacts oxydées ! ) , à cela on peut ajouter que les compteurs étaient placés à des endroits malaisées, les plombs encore plus ! La crise d'énervement ! surtout que ça tombait toujours au mauvais moment .
En cas de cause extérieure, il fallait d'abord voir si chez le voisin le courant était aussi coupé , prévenir le service d'électricIté ( comment ? le téléphone était rare à la campagne ? prendre son auto (rares ) son vélo pour prévenir si le service était ouvert la nuit ? Autrement attendre le lendemain et se servir de la bougie ! jusqu'à la réparation ! Heureusement , dans les ménages modestes et même moyens ,l'électricité servait surtout pour l'éclairage : pas de congélateurs, de frigos, de cuisinière ou de chauffage électriques , de rasoirs , moulins à café etc .. Tout cela s'est généralisé bien après la guerre, même si ça existait déjà avant ponctuellement et dans certains milieux !
Epiceries (échoppes ) , il y en avait des quantités de ce genre, même en ville à Béni Mellal dans les années 60 ( tout de même un peu plus fournies mais pas toujours ), il y en avait tous les cent m ; autrement les gens allaient au souk où même en dehors du jour hedomadaire il y avait des cabanes ou tentes . Il y avait aussi des épiceries plus grosses , centre ville tenues par des européens, parfois grecs , par des Juifs ou rachetées par des marocains "musulmans " ; .
J'ai souvenir , dans les années 80 , d'une cabane du même genre que celle décrite , complétement isolée , en haut du col , au bord de la piste qui allait aux Ait Bouguemes §
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 08:52
une petite précision :
il parait qu'en 1928 , il y aurait eu 4 millions de kg de bougies importées au Maroc ;si c'est exact , c'était un commerce assez considérable avec une forte concurrence entre les différents pays européens et entre stéatite ( ine ?) et paraffine Cela indique aussi que la pénétration de l''électricité et des autres moyens modernes d'éclairage était loin de combler les besoins .
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 09:04
Sans oublier les énormes et belles bougies à vocations maraboutiques comme celles de Moulay Idriss.
Le Maroc n'a jamais manqué de point de ravitaillement en tout genre. Bizarrement ces échoppes et ces boutiques semblent résister, mieux qu'en France, aux mastodontes de la grande distribution: Marjane, Acima, Carrefour...
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 12:57
Outre les bougies et les lampes torches, nous avions au Maroc diverses lampes à pétrole qui pouvaient aider en cas de panne électrique.

Nous en avions de plusieurs sortes.

A la ‘’campagne’’ chaque chambre avait sa lampe à pétrole posée sur une commode ou une table, en plus de l’éclairage électrique.
Il s’agissait de lampes avec un réservoir de verre coloré dans lequel trempait une mèche plate en ruban. Un manchon de verre protégeait la flamme.

Je les ai utilisées sans nécessité, juste pour m’amuser avec la lueur que donnait la mèche allumée et avoir l’odeur qui s’en dégageait.


Nous avions aussi de nombreuses lampes tempête à pétrole, toujours avec une mèche plate en ruban qui trempait dans le réservoir. J’en avais une à moi, laquée vert, qui provenait d’un ancien officier de marine. Elles servaient lorsque nous nous déplacions hors de la maison de la ‘’campagne’’. Ce type de lampe bon marché était très répandu. On en trouvait jusque dans les plus petites boutiques.


Nous avions une troisième sorte de lampe tempête à pétrole, les lampes à pression, plus lourdes que les lampes tempête du fait de leur construction solide. Nous en avions deux qui servaient lorsque nous nous rendions dans la très grande cave sous le bâtiment de la ‘’campagne’’ où était élaboré le vin. Il s’agissait de lampes à pression équipées d’un manchon autour de la flamme qui produisaient une lumière très puissante. Je ne me souviens pas de la marque. Il me semble qu’il s’agissait d’une marque américaine, mais je n’en suis pas certain. Elles dégageaient beaucoup plus de chaleur que les autres lampes à pétrole.

.Je me souviens beaucoup des recommandations de prudence de mes parents à propos de l’utilisation du pétrole.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 13:31
Je suppose aussi qu'au Maroc existait la lampe pigeon à essence (minérale )
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
13 février 2020, 15:49
Vous avez raison, les lampes Pigeon devaient aussi être utilisées au Maroc pour s’éclairer. Pour combustible ces lampes consumaient de l’essence minérale. Je ne pense pas que dans notre famille nous utilisions des lampes Pigeon.

[fr.wikipedia.org]


Parmi les moyens de s’éclairer au Maroc, j’avais oublié les lampes à gaz utilisant aussi un manchon.

J’étais un peu plus grand, et je me souviens de repas, le soir dans le jardin de la ‘’campagne’’, éclairés par une ou deux lampes à gaz, en fonction du nombre que nous étions à table.
J’avais oublié.

Bien que nos maisons du Maroc étaient équipées de l’électricité, je m’aperçois que j’ai connu à peu près tous les moyens de s’éclairer autrement. Je m’étais même amusé à fabriquer des lampes à huile pour observer leur faible rendement.

.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
14 février 2020, 00:18
Délicieux souvenirs des sublimes tajines dégustés à la lumière des bougies dans les humbles mais chaleureuses demeures des vallées perdues de l'Atlas...
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
14 février 2020, 16:36
TASMIT
Je vous envie d’avoir vécu des soirées aux bougies au fin fond de vallées perdues de l’Atlas à déguster des tajines sublimes.


Chez les Marocains, j’ai vécu des déjeuners merveilleux, dans des villas, riads ou tentes caîdales, mais n’ai pas de souvenirs de dîners autrement que chez des Européens ou dans des restaurants où les salles à manger étaient éclairées par des ampoules électriques.

Sinon, à part les lampes Pigeon, j’ai connu tous les autres modes d’éclairage lorsque l’électricité était défaillante.

.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
14 février 2020, 22:50
Cher Jean-François il n'est jamais trop tard pour bien faire!!!
Malheureusement beaucoup de familles vivent encore au Maroc sans connaître la fée électricité. Le pb du téléphone a par contre été presque résolu grâce au portable qu'on transporte souvent, dans les souks montagnards, dans la capuche de la gandoura (pour les plus traditionnalistes!).
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
15 février 2020, 13:39
Il n’est jamais trop tard, en effet !


Parmi les lumières dans la nuit, j’avais oublié les lucioles et leur luminescence magique. Il y en avait beaucoup au Maroc, petits points dans la nuit.

.
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
16 février 2020, 01:59
Les lucioles , je me demande , si ce n'est pas une espèce en voie de disparition , enfin , je ne sais pas au Maroc
On a oublié la lune qui a été d'ailleurs déifiée dans pas mal de civilisations On peut aussi noter son influence dans les religions du livre ( dont l'islam) par son symbole et le calendrier au moins .
Re: MAROC AVANT L’ÉLECTRIFICATION DES MAISONS
16 février 2020, 10:00
De nos jours ou plutôt de nos nuits on voit peu de lucioles mais c'est vrai aussi qu'on ne voit plus personne dehors susceptible de les contempler. Nos campagnes sont désormais des déserts humains. Le dimanche il doit être possible de traverser tout notre beau pays sans rencontrer âme qui vive, même par les belles journées d'été. Il paraît que le dit pays compte maintenant plus de 66 millions d'habitants??? Où sont-ils?
Voilà donc qui nous laisse quelque espoir sur la démographie luciolesque.
Heureusement l'antidote existe, il y a encore un pays, que nous connaissons bien et où les gens assiègent inlassablement les rues des villes et des villages sans éprouver, jusqu'aux heures les plus tardives, le besoin de se calfeutrer chez soi. D'ailleurs la lumière déversée à foison par les interminables alignements des lampadaires plus dispendieux et baroques les uns que les autres aurait tendance à accroître le phénomène.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2021 - DAFINA - All Rights Reserved