Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

La fille cachee du roi Hassan II

Envoyé par Yael 
La fille cachee du roi Hassan II
18 septembre 2005, 04:12
A la une du journal israelien "Yedihot Aharonot" une revelation pour le moins surprenante : HEDVA SELLA, HABITANT A EILAT SERAIT LA FILLE SECRETE DE FEU LE ROI HASSAN II DU MAROC
Sa mere aurait ete la maitresse du roi. L'article relate notamment le Dr. Joseph et Mercedes Benzaquen, originaires de Tanger. Une opulente et bourgeoise famille qui serait passee a Casablanca. Le couple aurait eu 5 filles et 2 garcons. Ils habitaient pres du rond point Vendome tout pres de la corniche. Joseph Benzaquen etait le docteur attitre de la communaute juive de Casablanca. Le frere Leon-Arie Benzaquen, egalement docteur en medecine, etait specialiste en maladies chroniques et avait cree le premier centre medical du Maroc pour soigner la Tuberculose. Leon Benzaquen etait proche du palais royal. Il a ete le premier Juif a etre nomme ministre dans le gouvenement de Mohamed V, le grand pere du roi actuel. Il fut ministre des communications. Joseph Benzaquen, le grand pere de Hedva Sellah qui reside actuellement a Eilat, est mort jeune. Suite a son deces, la famille s'est decomposee et les enfants ont quitte petit a petit le Maroc. Un des fils Charlie-Chalom benzaquen est monte en Israel en 1948. Lisa-Luce, l'une des jeunes filles a quitte elle aussi Casablanca en 1961, pour la Belgique rejoindre une des soeurs qui s'y trouvait deja. 'Entre ma famille et la Cour royale, il y avait des rapports chaleureux' raconte Lisa-Luce. L'histoire qui concerne Hedva etait autour d'une aventure qu'il y aurait eu entre sa mere, Anita, la fille de Joseph Benzaquen et le Roi Hassan II. Une aventure dont le secret fut longtemps garde par la famille, et qui lui fut raconte par une de ses tantes.
Le fils de Hedva aurait demande audience au roi Mohamed VI

J'ai trouve l'info sur bladi.net, les israeliens pourraient ils confirmer?




Modifié 2 fois. Dernière modification le 18/09/2005 04:27 par Dafouineuse.
Re: La fille cachee du roi Hassan II
18 septembre 2005, 06:14
j ai entendu parle de cela par une amie qui m a dit que cette fille cachee d hassan 2 lui ressemblait beaucoup mais je ne l ai pas vue je vais me renseigner un peu plus ... ceci dit si on cherche bien on va trouver des enfants caches a toutes les personalites de ce monde ... pourquoi reveler ce scret selement maintenant? c est encore une question de gros sous ca...
Re: La fille cachee du roi Hassan II
18 septembre 2005, 23:56
Re: La fille cachee du roi Hassan II
19 septembre 2005, 09:29
Salut André

et le plus amusant... c'est que je connais cette jeunne femme à Eilat

elle travaillait, un moment, dans une agence immobilière

le itraot haver
Re: La fille cachee du roi Hassan II
19 septembre 2005, 12:11
Salut Claude,

Comment vas-tu? Heureux de te revoir dans le forum.

A bientot

Amitiés

"A"
smiling smiley
Re: La fille cachee du roi Hassan II
19 septembre 2005, 16:02
Re: La fille cachee du roi Hassan II
20 septembre 2005, 10:25
en effet elle lui ressemble... est ce qu au maroc on en a parle?
Re: La fille cachee du roi Hassan II
20 septembre 2005, 12:37
Pour l'instant l'info circule pas encore puisque mes parents étaient pas au courant... Mais avec notre téléphone arabe le secret n'en sera plus smiling smiley
Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 septembre 2005, 01:50
J'ai lu complètement cet article cet été, Il est plus que plausible que c'est la fille de Hassan II au vu des détails et autres informations apportés. Malheureusement comme il est écrit dans l'article les relations entre la mère et la fille étaient telles que la mère est décédée en emportant son secret.
De surcroît, le frère de cette jeune femme aurait brûlé toute trace de documents le jour du décés.
Et quand on sait que le Maroc n'est pas Monaco, de là à penser à une reconnaissance le chemin est très long.
Je souhaite beaucoup de courage à cette femme qui n'a pas eu la vie facile et qui trouve le courage aujourd'hui, grâce au soutien de ses enfants, de sortir de l'ombre.

Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 septembre 2005, 02:03
HASSAN 2* etait un grand roi au sens mediéval du terme , et je pense que
c'est tout a fait naturel qu'il eu des batards par ici et par la.

* Que dieu aie son ame
Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 septembre 2005, 05:19
Euh Batard est limite insultant. Parlons plutot d'enfant illégitime.Et effectivement il y en a quelques un(e)s.
Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 septembre 2005, 09:27
Merci Andre d'avoir confirme l'info. J'ai cru a une rumeur non fondee.
Tu es vraiment toujours la pour apporter les precisions manquantes,une vraie encyclopedie.
Re: La fille cachee du roi Hassan II
06 octobre 2005, 12:41
Auteur: Mesfiwi
Date: 2 octobre 2005, 16:24


L'israélienne Hedva Selaa, 53 ans, ancienne soldate de Tsahal, aujourd’hui réceptionniste dans un hôtel à Eilat, prétend être la fille naturelle de Hassan II. C’est en tout cas le "scoop" présenté le 19 août dernier en Une d’un supplément du quotidien israélien à grand tirage Yedioth Aharonot (photo). Sous le titre "le roi et moi", Hedva (Selaa est le nom de son mari) pose avec une photo du roi défunt – un cliché censé souligner leur ressemblance. Intitulé "une princesse marocaine", l’article raconte la romance qu’aurait eue Anita Benzaquen, la mère de Hedva, en 1952, avec le prince héritier Moulay Hassan, alors âgé de 23 ans. Deux enfants seraient nés des amours illégitimes du prince et d’Anita, nièce de Léon Benzaquen, figure de la communauté juive marocaine et futur ministre des PTT. Si Jacky, l’aîné, refuse toujours de parler à la presse, Hedva, la cadette, a décidé de "tout révéler" 8 ans après le décès de sa mère Anita, en 1997. Une mère que Hedva n’hésite pas à qualifier de femme frivole et multipliant les aventures. "Un test ADN n’est pas envisageable, admet Hedva, et mon frère Jacky a brûlé toutes les archives de notre mère après sa mort". Même si son récit s’appuie sur des recoupements familiaux troublants, Hedva n’a aucune preuve tangible à avancer. Aussi, elle ne demande rien, et notamment pas d’argent. Son unique souhait, dit-elle, est de "rencontrer mon demi-frère, le roi Mohammed VI". Pour tenter de donner suite à cette demande, Yedioth Aharonot a, bizarrement, contacté Badreddine Radi, un fonctionnaire du ministère de la Communication à Rabat. Après "24 heures de réflexion", dit le quotidien israélien, M. Radi a répondu que le Maroc "ne donnera aucune réponse officielle à ce récit".

Pièces jointes:
image1_actu_192.jpg
Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 octobre 2005, 12:38
Un prince et une princesse du Maroc citoyens israéliens ? (info # 012010/5) [analyse]

Par Viviane Miles © Metula News Agency



Vous croyez aux contes de fées, vous ? L’histoire d’Hedva Selaa, en tous cas, relègue Cendrillon et Blanche-Neige au rang des contes ordinaires.



Hedva, âgée de 53 ans, est réceptionniste dans un hôtel à Eilat. Elle et son frère Jacky ont perdu leur mère, Anita Benzaquen, il y a huit ans. Quant à leur père, comme l’a récemment révélé le grand quotidien Yedioth Aharonot, ce pourrait bien être… Hassan II, l’ancien roi du Maroc. A l’époque de la conception de ces deux citoyens israéliens, feu le roi était encore le prince héritier Moulay Hassan ; il avait alors entre 20 et 25 ans.



Si cette fable est fondée sur des faits réels, il ne se serait pas agi du fruit d’un royal égarement d’un soir mais d’une relation suivie entre Anita et le monarque, puisque de cette union seraient nés les deux petits princes. Une version Mille et une nuits de la double vie de François Mitterrand avec Anne Pingeot ? Possible, mais avec en prime des implications infiniment plus cocasses et complexes que celles de la variante française.



On aurait pu être fixé facilement sur l’authenticité des faits, si Jacky, le frère aîné, ne refusait obstinément de faire la moindre déclaration à la presse ; fait troublant, il a brûlé toutes les archives familiales, y compris les photos, après le décès de leur mère.



On pourrait toutefois vérifier la véracité de cette affiliation surprenante en procédant à un test ADN de recherche de paternité, devenu procédure courante de nos jours. Certes, mais les autorités marocaines se refusent elles aussi à tout commentaire et à tout concours, semblant tout sauf pressées de découvrir une sœur et un frère israéliens au monarque régnant Mohamed VI.



De fait, si les Marocains voulaient bien collaborer, vu la durée présumée de la romance entre Hassan et Anita, et les traces qu’elle n’aurait pas manqué d’avoir laissées, il n’y aurait nul besoin d’avoir recours à la science pour vérifier les faits. Si cette histoire est véridique, on le sait déjà à Rabat et le roi est au courant.



Ce qui n’arrange pas les choses, c’est que Mohamed VI a hérité de son père la présidence du "Comité de Jérusalem". Instance qui avait été créée sous l’égide de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) en 1979 et dont le rôle officiel est de "protéger l’identité arabe et musulmane de Jérusalem" ainsi que de "rejeter toute mesure à même de modifier le statut légal de la Ville Sainte".



Etrange façon d’exercer cette doctrine, penseront les esprits aiguisés, en envoyant en Palestine des soldats juifs de sang royal arabe. A moins qu’il ne s’agisse d’une ruse de guerre et que l’exemple donné par Hassan II serait destiné à se généraliser. On pourrait ainsi, diraient les pitres, infiltrer des milliers de bâtards chérifiens dans ce pays que, par les moyens conventionnels, les Croyants ont tant de mal à conquérir. Heureusement pour Israël que la population juive du Maroc ne s’élève plus qu’à 0.2% de la population totale. Pas sûr, dans ces conditions, de trouver suffisamment d’Anita Benzaquen qui soient au goût des princes. Surtout que le souverain actuel est dûment marié et que, pour le surplus, je me suis laissé dire qu’il ne courrait pas les porte-jarretelles…



Les Israéliens poussent un ouf de soulagement !



Ce n’est en tous cas pas dans cet article que nous allons trancher, ni ouvrir un nouveau différend international arabo-juif, –– on a largement assez à faire avec le suivi de la Controverse de Nétzarim –– sur la base de cette rumeur. Disons seulement que, compte tenu des recoupements familiaux troublants sur lesquels s’appuie le récit de Son Altesse la princesse Hedva-de-l’Hôtel-d’Eilat, son aventure est plausible.



D’autant plus plausible que selon Yedioth, Anita Benzaquen n’était pas une manante élevée dans un bled saharien, mais la nièce d’un familier de la cour, figure connue et respectée de la communauté juive du Maroc, répondant au nom de Léon Benzaquen. M. Benzaquen fut ensuite choisi par le roi pour occuper la fonction enviable de ministre des PTT, et ça, c’est historique. Précisons toutefois au sujet de cette information que la famille du défunt Léon Benzaquen a depuis rédigé une lettre très circonstanciée à l’attention du journal de Tel-Aviv, dans laquelle elle nie résolument tout lien de parenté avec Anita Benzaquen.



Dans cette histoire, comme dans la plupart des liens de paternité contestés impliquant des hommes célèbres, il sera bien difficile de faire la part des choses.








Hedva Selaa




Pour essayer de ne pas faire du sur-place, la rédaction de Metula a présenté les photos du roi Hassan et l’unique photo publiée de sa fille supposée à un physiognomoniste professionnel au service de l’armée. Son avis laisse le mystère entier, car il lui faudrait plus d’éléments pour rendre un commentaire tranchant. Amir, le physiognomoniste, a bien remarqué une ressemblance qu’il qualifie de "troublante" entre les deux individus au niveau du menton, de la bouche, du nez et du regard, mais s’empresse-t-il d’ajouter, "cette ressemblance ne prouve rien du tout".





Le roi Hassan II



"Il y a des traits de ressemblance ... belle femme de 53 ans, cette Hedva !" (Topaz du Maroc in eMarrakech.info)



Bizet l’affirmait en musique l’amour n’a jamais connu de loi, alors de frontières et de races, vous pensez bien ! Nous, dans l’indécision, de nous immerger voluptueusement dans les conjectures incongrues que suscite cette demi révélation sur notre imaginaire. En l’espèce, et pour changer, elle est la parfaite illustration de la relation d’amour-haine prévalant entre Juifs et Arabes depuis des siècles.



D’ailleurs, parmi les faits avérés, les idylles et les mariages entre soldats hébreux et résidentes palestiniennes – et vice-versa – se comptent par dizaines. Heureusement pour la vie et pour l’espoir, les coups de foudre frappent indifféremment les cœurs des ennemis là où on les attend le moins et, tout autant que les flèches de Cupidon, leurs effets sont encore plus radicaux que les coups de canon.



Mais l’imaginaire – ah l’imaginaire ! – n’est pas ému par ces amours roturières comme il l’est par les histoires de cœur mêlant les rois et les princesses. Nous sommes, à ce titre, tous restés de grands enfants, qui attendent encore la lecture des rencontres incroyables que leur faisait leur maman pour aller heureux retrouver Morphée.



Et il n’y a pas qu’à la Ména que l’histoire des enfants israéliens d’Hassan II fait rêver. Ce conte a tapissé les media et les sites marocains, engendrant des débats passionnants. Il est vrai que dans cette fable, l’autre, l’ignoré et souvent le haï n’est plus tout à fait l’autre, il est aussi la moitié de nous. Gare à la migraine : les Marocains doivent-ils se féliciter que deux de leurs princes aient servi dans Tsahal ou les maudire ? Ou maudire celui qui a déclenché cet imbroglio ? Oui mais c’était leur roi !



Aïe ! Dur pour la logique et implacable contre les idées reçues et contre l’antipathie. Détester Hedva, n’est-ce pas, au moins un peu, se détester soi-même ? Dans ces conditions, les plus antisionistes ou antijuifs des commentateurs marocains ont doublé la dose usuelle de leurs effets sémiologiques spéciaux, histoire de crucifier un bon coup cette histoire troublante. Le coup du passage du gros torchon anti-israélien le plus ammoniaqué possible. Pour se persuader que toute l’histoire est impossible. Et pour oublier de l’avoir lue, et, un bref instant, peut-être considérée. Cela donne des contributions de lecteurs comme celle de Raced commentant l’article paru dans le magazine marocain de grand tirage Tel quel :







Tel Quel



"Un autre coup des sionistes. Ils ne savent faire que ça : semer la terreur, le désordre, l'anarchie, les guerres... c leur jeu.
bazzaf alihoum hassan II.

qui est derrière le 11 sept : israël
qui est derrière monica lewinsky : israël
qui est derrière les sataniques : israël
qui est derrière le clonage de l'être humain: israël
qui est derrière les guerres irak et afghanistan : israël
qui est derrière les menaces contre hizboallah et syrie et iran : israël
le mal est incarné en israël la sioniste.


Hassan II, Mohammed V, Mohammed IV ont oublié ce que les sionistes ont fait pour nos juifs* et voila la récompense : ils salissent l'image du roi.


* ils avaient terrorisé nos juifs pour qu'ils partent malgré eux en ''israël''



Le problème n'est pas en ce torchon de Yedioth Aharonot et tsahal mais dans cette calamité de Telquel qui doit être transféré devant la justice. Telquel veut désacraliser tout : dieu, le roi, la patrie".



Mais, fort heureusement, d’autres débateurs magrébins, tels Omar et Malik, non contents de ne pas craindre la confusion de leurs sens, avec nous, redemandent à rêver. Et, douce surprise, au moins dans tous les forums que j’ai consultés, ils sont largement plus en nombre que les autres :



Réponse d’Omar à Raced : "dis moi t’es jaloux d’Israël ? Inchallah, toi aussi un jour tu pourras réussir .VIVE LE MAROC ET ISRAEL !"



Et celle de Malik : "Tu es un dangereux antisémite, vas en Israël défendre tes frères palestiniens que tu aimes tant, moi j'ai choisi mon camp : la laïcité, la démocratie et la liberté d'expression.


Ta haine, vas la gerber devant les chars des glorieux soldats de Tsahal, on verra si tu reviendras vivant, si non tu as une trop grande gueule qu'il faut fermer quand on fait pas le poids".



Distrayant ? Certes. Encourageant ? Oui. Mais au-delà de l’anecdote, n’oublions pas que 700’000 à 900'000 Israéliens sont originaires du Maroc et qu’ils sont toujours demeurés très attachés à la monarchie chérifienne. Certains d’entre eux perçoivent l’aventure de Jacky et Hedva comme on perçoit un signe du destin. Un signe qu’ils attendaient de longue date. Si c’était vrai ? Si un jour proche, le roi Mohamed VI trouvait le courage de galoper jusqu’à Jérusalem pour venir y étreindre sa sœur ? On verrait alors deux Israéliens siéger de plein droit autour de la table de la famille royale à Rabat. Et, pourquoi pas, une princesse arabe briguer le ministère des Communications en Israël !



Bon, je referme le livre de ce conte, avant d’oublier qu’il ne s’agit peut-être que d’un canular et que mon carrosse ne se transforme en citrouille. Et circuler en citrouille, dans les Alpes, sur l’autoroute, à l’approche de l’hiver…



Reste que le Maroc constitue le sixième pays comptant le plus de lecteurs de nos articles et de nos analyses, et que, jusqu’à connaître cette nouvelle, j’avais l’outrecuidance de ne pas comprendre pourquoi…
Re: La fille cachee du roi Hassan II
21 octobre 2005, 16:52
je crois pas a ca!!!on veut seulement manger un peu de biscuit
alors faut mieux travailler madame
Re: La fille cachee du roi Hassan II
07 décembre 2005, 06:19
Hé bien !! pour une surprise c'en est une !!!!! d'apprendre l'existence de la princesse Lalla Hedva Sella, moi j'aurai aimé que ce soit un garcon, en tant qu'ainé de Hassan 2 il aurai eu droit au trone. Un juif Amir el mouminine c'est pas moi qui serai contre.
Un grand merci à ceux qui ont raportté cette nouvelle et merci pour la photo !!!!! c'est sa fille sans le moindre doute ne serait ce que les traits des oreilles qui l'attestent.Je lui souhaite de se porter bien à Lalla Hedva.
Re: La fille cachee du roi Hassan II
27 décembre 2005, 13:13

Aprés tout c'est possible; mais ce qui est etonnant pourquoi attendre

53 ans et le décé du prétendant pére et principal concerné pour

réveler une telle information.

Re: La fille cachee du roi Hassan II
03 janvier 2006, 09:09
DERKA POUR ETRE ROI IL FAUT QUE LES 2 PARENTS SOIT DE LA MEME RELIGION
HASSAN II AVAIT UN FILS EN FRANCE QUAND IL ETAIT ENCORE PRINCE
Re: La fille cachee du roi Hassan II
03 janvier 2006, 09:52
Bonjour Pitchou
je ne savais pas que Hassan 2 avait un fils en France.
j'ai dit que ce n'est pas moi qui serai contre que le roi soit de mére juive, je n'y vois aucun inconvenient personnellement, tout ce que je lui demanderai c'est d'etre marocain et un bon roi comme ses predecesseurs, quant à la coutume, pourquoi n'évoluerait elle pas
Re: La fille cachee du roi Hassan II
03 janvier 2006, 10:09
A pichou,

Je ne sais pas où tu as été chercher cette histoire disant que S.M. Hassan II avait un fils en France....

Le fait que le prince Moulay Hassan avait une ou plusieurs amie(s) durant sa jeunesse, ne le rend pas "père" par automatique...

Si tu peux apporter des preuves à ce que tu avances, fais le, ou sinon, il vaut mieux s´abstenir de créer des rumeurs sans fondations quelconque.

Certaines âmes faibles auraient vraiement tendance à avaler ce genre de postulat.

Je dirais à Derka de ne pas croire à tout ce que tu lis à moins que des preuves irréfutables te soient fournies

"A"
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2023 - DAFINA - All Rights Reserved