Share |

FAKE NEWS : COMMENT NE PLUS SE FAIRE AVOIR ?

FAKE NEWS : COMMENT NE PLUS SE FAIRE AVOIR ?

Les initiatives se multiplient pour lutter efficacement contre les fake news qui ont pris l'assaut des réseaux sociaux depuis quelques années.

De plus en plus crédibles, de mieux en mieux écrites, relayées par des internautes inconscients ou au contraire par des trolls visant à vous influencer, les fake news visent à distordre la réalité, influencer votre opinion, vos votes, votre comportement.

Connaissant des pics d'activité lors de période électorale, lors d'événements majeurs comme la crise des gilets jaunes ou l'attentat de Christchurch, ces news génèrent (car c'est leur but) un nombre important de partages, commentaires et "likes" sur les réseaux sociaux.

Ainsi, après l'attentat en Nouvelle Zélande, un site d'extrême droite a relayé le fait que la mosquée visée était proche d'Al Qaeda, dont faisait partie les frères Kouachi. Le but ? Minimiser l'empathie du public, en déshumanisant les victimes, et les rapprochant de la mouvance terroriste.

Parmi les sujets de prédilection des relayeurs de fake news ? Le conflit israélo palestinien bien sûr. Il existe peu de conflits au monde aussi "photogénique", et avec un "narratif" si appliqué du côté palestinien. Tout est bon pour apporter des images et infos choc, qui vont susciter colère, empathie et engagement des internautes.

Bonne nouvelle, il existe maintenant des sites et comptes twitter qui dézinguent ces fake news grâce notamment à des analystes de haut vol qui vont vérifier chaque info, et chaque image.

Voici quelques comptes à suivre pour vous prémunir contre les fake news :

AFP Factuel

L'AFP a désormais un compte twitter qui démonte les fake news qui font du bruit sur les réseaux, comme récemment concernant un "faux mort" palestinien :

Mon image

Ce compte Twitter est une mine pour repérer les fake news, ou "infox" comme ils les appellent aussi. Indispensable pour démêler le vrai du faux, en France comme à l'international.

Spécial Elections Européennes : Fact Check EU

Coalition de 19 médias européens,  le projet Fact Check EU va se mettre à la tâche afin de repérer les fake news, et apporter des réponses factuelles. Compte à suivre absolument pour ne pas se faire avoir !

Niveau expert (en anglais) : BellingCat

BellingCat, c'est la crème de la crème de l'OSINT (Open Source Intelligence). Les analystes de BellingCat sont pointus dans la vérification de faits. Le compte, en anglais, rassemble parmi ses fans professionnels de l'information et détectives en herbe. A suivre pour apprendre et s'informer !

Sophie Taïeb

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

pour citer l'article ci dessus "les sujets de prédilection des relayeurs de fake news ? Le conflit israélo-palestinien"
Et donc mettre en exergue "AFP Factuel" pour lutter contre les 'Fake News", c'est appeler à la rescousse un régiment de pyromanes pour se protéger des feux de forets. L.O.L. Il faut raison garder quand même !!
AFP reste le champion de la désinformation concernant Israël et les Etats Unis.

Contenu Correspondant