Share |

Le chef du Hamas Yahya Sinwar : Gaza ne donnera à Israël que le feu, le martyre et la mort

Le chef du Hamas Yahya Sinwar : Gaza ne donnera à Israël que le feu, le martyre et la mort

Lors d’un discours prononcé à l’est de Khan Yunis, le chef du Hamas, Yahya Sinwar, a accueilli sur l’estrade le commandant de la branche Est des Brigades Izz Al-Din Al-Qassam, qui lui a remis un pistolet, censément pris à une unité d’élite de l’armée israélienne lors d’une récente opération d’infiltration à Gaza.

 

Sinwar a moqueusement encouragé les pays arabes à accueillir Netanyahou et les autres ministres israéliens dans leurs capitales, déclarant : « De nous, ici à Gaza, [Israël] n’aura jamais rien d’autre que des armes, le feu, le martyre, la mort et la tuerie. »

Sinwar a également félicité les jeunes Palestiniens de Cisjordanie qui ont attaqué les Israéliens avec des couteaux ou des voitures, ajoutant : « Si seulement il y avait un leadership derrière eux pour les protéger, les parrainer, les soutenir et les aider avec de l’argent et des armes – comme nous le faisons à Gaza – notre cause ne serait pas dans l’état où elle est aujourd’hui. » Le discours a été diffusé sur la chaîne télévisée Al-Aqsa du Hamas le 16 novembre 2018. Extraits :

Annonceur : Nous accueillons sur l’estrade de cette cérémonie un lion courageux et un véritable moudjahid des brigades Al-Qassam. Le courageux moudjahid, le commandant de la brigade de l’Est, qui remettra l’arme capturée par les moudjahidines à l’unité d’élite sioniste. Allah Akbar ! Louange à Allah !

Foule : Allah Akbar ! Louange à Allah !

Annonceur : Nous saluons les Brigades de…

Foule : Izz Al-Din ! […]

Yahya Sinwar : À ceux qui normalisent [leurs relations avec Israël], je dis : aujourd’hui, les capitales des pays arabes ouvrent grand leurs portes à Netanyahou, à ses ministres et aux sionistes occupants et pilleurs qui souillent notre Jérusalem. Ô vous qui normalisez [vos relations avec Israël], ouvrez vos capitales [aux Israéliens], accueillez-les dans vos palais, souriez à leurs visages, honorez-les et traitez-les gentiment. Mais de nous, ici à Gaza, ils n’auront jamais rien d’autre que des armes, le feu, le martyre, la mort et la tuerie […]

En deux ans, la Cisjordanie a produit environ 300 candidats au martyre. Ces jeunes garçons et filles utilisaient des couteaux dans leurs attaques ou des voitures béliers pour écraser [leurs cibles]. Si seulement il y avait un leadership derrière eux pour les protéger, les parrainer, les soutenir et les aider avec de l’argent et des armes – comme nous le faisons à Gaza – notre cause ne serait pas dans l’état où elle est aujourd’hui.

Contenu Correspondant