Share |

LA COUTUME JUIVE MAROCAINE DE L’ACIER DITE TAHDID

LA COUTUME JUIVE MAROCAINE DE L'ACIER DITE TAHDID

 

La ceremonie de l’acier dite "Tahdid" etait faite pour ecarter le mauvais oeil et les demons "Jnouns" des nouveaux nes garcons avant la circoncision. Pourquoi l’acier? On dit que l’acier, est un remede sur pour faire fuir les demons.

 

Apres l'accouchement, la nouvelle maman etait entouree d’innombrable protections afin de la proteger et de proteger son enfant contre le mauvais oeil, en particulier quand il s’agissait d’un garcon.

 

Des la naissance du nouveau ne, la femme restait allitee jusqu’au jour de la circoncision. Peut etre etait-ce pour la proteger de l’exterieur ou pour qu’elle regagne ses forces. Des feuilles contenant des dessins de "Hamsas"(main) et de poissons, ainsi que des parchemins ou etaient ecrits des "Hjabat", textes bibliques, etaient places dans la chambre de la nouvelle accouchee. Les "Hjabat" etaient livrees par le rabbin de la synagogue qui venait accompagne de ses eleves. Ils tapaient a la porte en chantant une benediction au son des "you-you" emis par les voisins.

Comme double precaution, sous le lit du nouveau ne, on mettait un couteau et du sel, pour ecarter les mauvais genies et au dessus de son lit on placait de la pate cuite en forme de couronne.

Le soir, comme tous les soirs durant les sept jours qui precedaient la circoncision, les invites se rassemblaient dans la maison du nouveau-ne. Comme dans toutes nos fetes, d'abord on buvait, on riait et surtout on mangeait copieusement. Deux chanteurs et poetes, s’asseyaient chacun d’un cote de la porte, pour entamer un dialogue poetique et musical dit "Hrobi", louant les eloges de la maman et du bebe et faisant rire les convives.

C’est a minuit, heure solennelle ou les demons s’acharnent, que commence le Tahdid ou ceremonie du sabre.

Les hommes restaient dans la chambre, les femmes sortaient et la porte de la chambre etait fermee. C'est aux hommes que revenait la tache delicate de la chasse aux demons. Les invites chantaient avec foi pendant qu’un membre de la famille passait un sabre le long des murs, sur la porte et a travers toute la chambre. Ainsi par ce geste, on assurait la protection du nouveau ne contre les "Jnouns" jusqu’au jour ou circoncis, il serait protege par Dieu en tant que membre du peuple d’israel.

Certains disent que l’origine du "Tahdid" s’inspire du "Chant des Chants" le "Chir Hachirim" dans le passage ou le roi Salomon, dans son lit est entoure de soixante soldats, dont chacun tient une epee. Le rite du "Tahdid" bien que peut courant est encore pratique par certains, fideles aux coutumes ancestrales des Juifs Marocains.

" le "Chir Hachirim" dans le passage ou le roi Salomon, dans son lit est entoure de soixante soldats, dont chacun tient une epee. Le rite du "Tahdid" bien que peut courant est encore pratique par certains, fideles aux coutumes ancestrales des Juifs Marocains.

La ceremonie de l’acier dit "Tahdid" etait faite pour ecarter le mauvais oeil et les demons "Jnouns" des nouveaux nes garcons avant la circoncision. Pourquoi l’acier? Ont dit que l’acier, est un remede sur pour faire fuir les demons.

Apres l'accouchement, la nouvelle maman etait entouree d’innombrable protections afin de la proteger et de proteger son enfant contre le mauvais oeil, en particulier quand il s’agissait d’un garcon.

Des la naissance du nouveau ne, la femme restait allitee jusqu’au jour de la circoncision. Peut etre etait-ce pour la proteger de l’exterieur ou pour qu’elle regagne ses forces. Des feuilles contenant des dessins de "Hamsas"(main) et de poissons, ainsi que des parchemins ou etaient ecrits des "Hjabat", textes biblique, etaient places dans la chambre de la nouvelle accouchee. Les "Hjabat" etaient livrees par le rabbin de la synagogue qui venait accompagne de ses eleves. Ils tapaient a la porte en chantant une benediction au son des "you-you" emis par les voisins.

Comme double precaution, sous le lit du nouveau ne, on mettait un couteau et du sel, pour ecarter les mauvais genies et au dessus de son lit on placait de la pate cuite en forme de couronne.

Le soir, comme tous les soirs durant les sept jours qui precedaient la circoncision, les invites se rassemblaient dans la maison du nouveau-ne. Comme dans toutes nos fetes, d'abord on buvait, on riait et surtout on mangeait copieusement. Deux chanteurs et poetes, s’asseyaient chacun d’un cote de la porte, pour entamer un dialogue poetique et musical dit "Hrobi", louant les eloges de la maman et du bebe et faisant rire les convives.

C’est a minuit, heure solennelle ou les demons s’acharnent, que commence le Tahdid ou ceremonie du sabre.

Les hommes restaient dans la chambre, les femmes sortaient et la porte de la chambre etait fermee. C'est aux hommes que revenait la tache delicate de la chasse aux demons. Les invites chantaient avec foi pendant qu’un membre de la famille passait un sabre le long des murs, sur la porte et a travers toute la chambre. Ainsi par ce geste, on assurait la protection du nouveau ne contre les "Jnouns" jusqu’au jour ou circoncis, il serait protege par Dieu en tant que membre du peuple d’israel.

Certains disent que l’origine du "Tahdid" s’inspire du "Chant des Chants" le "Chir Hachirim" dans le passage ou le roi Salomon, dans son lit est entoure de soixante soldats, dont chacun tient une epee. Le rite du "Tahdid" bien que peut courant est encore pratique par certains, fideles aux coutumes ancestrales des Juifs Marocains.

 le "Chir Hachirim" dans le passage ou le roi Salomon, dans son lit est entoure de soixante soldats, dont chacun tient une epee. Le rite du "Tahdid" bien que peut courant est encore pratique par certains, fideles aux coutumes ancestrales des Juifs Marocains.

 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant