Share |

Le piment de Cayenne, l’épice du nouveau monde

 

Le piment de Cayenne, l’épice du nouveau monde

 

 

Le piment de Cayenne est le fruit d’un arbuste de la famille des solanacées herbacées, de couleur verte, jaune puis rouge. Il ressemble à l’ergot d’un coq, mais peut atteindre 25 cm de longueur. Il ne doit pas être confondu avec le poivre de Cayenne de la famille des myrtacées, qui est un arbuste pouvant mesurer jusqu’à 1 m de hauteur avec des feuilles simplement allongées, tandis que les fleurs sont blanches ou vertes.

Le piment de Cayenne a été introduit en Europe par le docteur Diego Alvarez Chanca, un compagnon de voyage de Christophe Colomb, après leur découverte de l’Amérique alors qu’ils ont cru être arrivés aux Indes. Sa culture se répandit très vite dans toutes les régions équatoriales et dans le reste du monde, ce qui fait qu’elle est devenue l’épice la plus connue du globe. Il existe plusieurs espèces dont le « capsicum frutescens » avec laquelle on fabrique le Tabasco, le « capsicum annuum », le « capsicum chinense », le « capsicum baccatum » et le « pubscens ».

Généralités sur le piment de Cayenne

Le piment de Cayenne est originaire de l’île de Cayenne en Guyane française et des îles des Caraïbes. Les indigènes d’Amérique équatoriale ont été les premiers à connaître les vertus médicinales et culinaires du piment de Cayenne, et ce, depuis 9 000 ans. Sa saveur si puissamment épicée provient d’un alcaloïde nommé capsaïcine qui lui donne des propriétés digestives et médicales. Le piment de Cayenne peut être utilisé frais ou séché et réduit en poudre, il s’appelle alors Chili. Frais, les fruits ne se conservent que pendant quelques jours seulement. Réduit en poudre, le Chili se conserve à l’ombre et à l’abri de l’humidité. Avant de l’utiliser en cuisine, coupez le piment de Cayenne frais dans le sens de la longueur, enlevez les pépins et les nervures et passez-le à l’eau. Découpé ou entier, il sert à relever sauces, viandes, œufs, volailles, poissons, crustacées, tartes, légumes et soupes. Un seul piment peut suffire pour un plat.

La culture du piment de Cayenne demande un sol de terreau ou de compost. Il aime les endroits ensoleillés et on peut mettre à terre la semence, à 1 cm de profondeur, du mois de février au mois d’avril. Le repiquage commence dès que les plantes ont 2 feuilles avec un espacement de 50 cm à 60 cm entre elles. Evitez seulement d’exposer tout de suite les plantes repiquées au grand soleil avant qu’elles n’aient eu une bonne prise en terre. La récolte s’effectue après une centaine de jours.

Le piment de Cayenne : du Tabasco à la médecine en passant par l’agriculture

Le très réputé cocktail Bloody Mary est fabriqué avec la sauce Tabasco à base de piment de Cayenne. Les fruits sont fermentés dans des fûts pendant 3 ans puis la sauce Tabasco est mélangée avec du vinaigre et du sel. Cette sauce est très piquante, quelques gouttes suffisent pour relever un plat. Le piment de Cayenne sert aussi en agriculture pour la fabrication d’un pesticide très efficace et biologique. Il combat la mosaïque du concombre et la pourriture du collet des légumes. Il tue les insectes parasites comme la mouche de l’oignon, les sauterelles, le sphinx de la tomate, les limaces, la piéride du chou, les fourmis, les pucerons et éloigne les gros animaux pouvant détruire les plantes. Pour ce faire, il est recommandé de mélanger dans 1 litre d’eau deux piments de Cayenne écrasés, un oignon et une gousse d’ail bien hachée, puis de laisser macérer pendant 24 heures. Ajoutez ensuite une cuillérée à soupe de savon liquide de vaisselle et pulvérisez les plantes. Protégez-vous le visage et les mains, et lavez-vous bien après.

Les vertus médicinales du piment de Cayenne

Les vertus médicinales du piment de Cayenne sont dues en général à l’existence d’un alcaloïde appelé capsaïcine dans le piment. Les inflammations des articulations, que ce soient chroniques ou passagères, les lombalgies, le rhumatisme articulaire et les douleurs musculaires sont guérissables avec l’application d’une lotion, onguent, pommade ou crème de capsaïcine de 0,025 % à 0,075 % appliquée 3 fois à 4 fois par jour. Il existe aussi des emplâtres dans les magasins chinois. Les applications causent au début une vive sensation de douleur qui disparaît ensuite, mais il faut arrêter le traitement si elle persiste ou si des rougeurs apparaissent. Evitez les applications sur des zones à lésions externes ou près des yeux ou des endroits sensibles. Ces traitements ont fait l’objet d’une approbation par la Food and Drug Administration des Etats-Unis. Bien se laver les mains après usage, ajouter à l’eau de lavage du vinaigre ou du lait constituent les précautions à prendre.

La consommation de plats épicés au piment de Cayenne stimule la digestion, améliore la circulation sanguine, diminue l’obésité, permet au corps de supporter les grandes chaleurs, donne des effets analgésiques (insensibilité à la douleur), guérit les maladies du système nerveux, les maladies de la peau et les démangeaisons ainsi que certains tumeurs bénignes. Pour ceux qui ne supportent pas la consommation directe, la capsaïcine peut se prendre en capsules de 0,5 mg à 1 mg de poudre de piment de Cayenne, 3 fois par jour. Ces traitements sont contre-indiqués pour les personnes allergiques au piment, souffrantes d’ulcère gastrique avancée, de maladie irritable des intestins et d’hémorroïdes. L’usage de la capsaïcine peut provoquer chez le patient des quintes de toux et l’augmentation du taux de glycémie souvent cause de rétrécissement des vaisseaux sanguins, d’où la nécessité d’une surveillance médicale lors de sa prise.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant