Share |

Maroc : vers la légalisation du cannabis ?

Maroc : vers la légalisation du cannabis ?

 

 

Ce ne serait pas très étonnant si le cannabis était légalisé au royaume chérifien. En ce sens que les députés marocains ont étudié la question de la légalisation du cannabis dans un but thérapeutique ou industriel. C’était lors d’un débat qui s’est tenu la semaine dernière au Parlement marocain.

Au cours d’une journée d’études organisée mercredi 4 décembre au Parlement, à Rabat, les députés ont étudié la question de la légalisation du cannabis dans un but thérapeutique ou industriel. Ce qui pourrait conduire, dans les mois ou les années à venir, à une légalisation du "kif" au royaume chérifien.

Le Maroc est le deuxième producteur mondial de cannabis, après l’Afghanistan. Essentiellement cultivée dans le nord du pays, dans la région pauvre et montagneuse du Rif, cette plante fait vivre de nombreuses familles au royaume. L’enjeu économique est donc de taille, surtout si les agriculteurs ne produisaient plus pour les narcotrafiquants. En effet, la culture du cannabis concerne aujourd’hui une production de 300 millions d’euros par an pour 200 000 familles d’agriculteurs du Rif. Sauf que pour la plupart des cas, ces familles sont otages des cartels de la drogue.

Dès lors, l’utilisation thérapeutique du cannabis pourrait être l’un des secteurs prometteurs pour la plante. D’ailleurs, le Dr André Furst, neurologue suisse, est d’avis que « souvent, les médicaments traditionnels n’étaient pas satisfaisants d’un point de vue thérapeutique. Avec le cannabis, le chanvre, on a effectivement une plante qui contient des substances qui aurait un effet myorelaxant. Beaucoup de mes malades, en se faisant soit une tisane, soit en fumant un joint, éliminaient leur raideur musculaire, avaient moins de douleur ».

Après cette étude, l’heure est aux spéculations. Les défenseurs députés marocains planchent d’abord sur l’élaboration prudente d’un plan stratégique, avant de penser à un vote d’une loi qui pourrait n’intervenir qu’en 2015. A moins qu les choses ne s’accélèrent et cette loi soit adoptée dès 2014.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant