Share |

À ma chère cousine In memoriam Viviane Brahms née Attias

À ma chère cousine

In memoriam

Viviane Brahms née Attias Z"L

Par Victor Assouline

 Décédée le 19 Février à la suite d’un terrible accident qui a vu la voiture dans laquelle elle était passagère et qui était sur le pont d’un Ferry boat, plonger dans l’océan et couler à pic.. il est difficile d’imaginer les dernières minutes mais j’aimerai penser que si elle le pouvait elle nous enverrait ce message.

 

 

 

“La Mort n’est rien: 

Je suis seulement passé, dans la piece à côté.

Je suis moi, vous êtes vous.

Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours. Donnez moi le nom que vous m’avez toujours donné.

Parlez moi comme vous l’avez toujours fait.

N’employez pas un ton différent.

Ne prenez pas un air solennel ou triste.

Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez, pensez a moi, priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison

Comme il l’a toujours été, sans emphase 

d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.

Le fil n’est pas coupé.

Pourquoi serais je hors de vos pensées, simplement parce que je suis hors de vue.

Je vous attend

Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté 

Du chemin.

Tout va bien.

 

Charles Peguy.

Contenu Correspondant