Share |

200 000 touristes israéliens attendus au Maroc dès 2021

200 000 touristes israéliens attendus au Maroc dès 2021

Le vol officiel du 22 décembre ouvre le bal des dessertes aériennes entre Israël et le Maroc. Celles-ci deviendront être opérationnelles dans trois mois, avec des vols quotidiens directs entre Tel-Aviv, Casablanca, Rabat et Marrakech, a déclaré, à la chaîne de télévision I24, Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme.

200 000 touristes israéliens sont attendus dans un premier temps au royaume, a annoncé Nadia Fettah Alaoui, ajoutant que, « ce type d’accord (avec Israël) contribuera à une meilleure interaction entre les communautés et les populations ».

Les tout premiers qui vont débarquer sur le sol marocain, indique L’Economiste, ce sont surtout des touristes d’origine marocaine qui brûlent de fouler leur terre d’origine, à laquelle ils restent si attachés. Les Juifs d’origine marocaine représentent une communauté importante de l’Etat hébreu, soit 800 000, voire 1 million de personnes, à peu près le dixième de la population israélienne, fait observer la même source. Viennent ensuite, un gros potentiel auprès des Sépharades (juifs originaires d’Afrique du Nord), de la diaspora israélienne (en France, en Belgique, aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie...), les opérateurs économiques, les investisseurs ou encore les voyages organisés par des TO (tour-opérateurs), les pèlerinages…

Marrakech, Essaouira, Casablanca, Fès, Meknès, Ouezzane, Taroudant, Tinghir, Azemmour, Béni Mellal, Sefrou, Errachidia… sont les destinations les plus prisées par les touristes de confession juive, fondamentalement motivés par le tourisme religieux et les pèlerinages, avec comme centres d’intérêt, les mausolées, moussems, synagogues, saints, mellahs…

Le Maroc accueille chaque année près de 30 000 Juifs, venant d’un peu partout du monde, essentiellement pour le recueillement et les rituels. Ils viennent, pour la plupart, vénérer plus de 1200 saints enterrés au Royaume. Le sanctuaire de Amrane Ben Diouane bat le record de visites. Ce saint repose depuis 250 ans dans un cimetière juif, perché au milieu d’une oliveraie sur les hauteurs de Ouazzane.

Contenu Correspondant