Share |

Au moins 1 300 Juifs français seraient morts de COVID-19

Au moins 1 300 Juifs français seraient morts de COVID-19
A ce jour, au moins 1 300 membres de la communauté juive de France sont morts du COVID-19, a indiqué le service funéraire juif du pays.

La hevra kadisha français, le terme juif pour ceux qui fournissent des services funéraires juifs, a rapporté le chiffre cette semaine après avoir refusé de divulguer des chiffres depuis le début de la pandémie en France en mars, a rapporté vendredi le quotidien Makor Rishon.
Des centaines de personnes ont été transportées par avion pour être enterrées en Israël, selon le rapport, et certaines estimations font état de 2 000 morts Juifs.

Parmi les Juifs français qui ont contracté le virus et récupéré, il y avait Joel Mergui, le président du  Consistoire qui fournit des services religieux aux Juifs.

Les chiffres montrent que la communauté juive française a été de loin la plus touchée d’Europe. Le Royaume-Uni a enregistré 372 décès juifs. La France compte environ 500 000 juifs, soit le double de la communauté britannique.

En France et au Royaume-Uni, le nombre de victimes du COVID-19 dépend du nombre d’inhumations juives détenues. Il n’inclut pas ceux qui étaient juifs mais qui n’avaient pas eu d’enterrement juif.

Selon les 1300 décomptes, les Juifs représentent environ 5% des 25897 décès COVID-19 enregistrés en France. Cette statistique signifie que la part des Juifs français dans le bilan des morts est six fois plus élevée que leur part de la population.

Contenu Correspondant