Share |

Avant la paix , il faut parler des relations entre juifs et arabes, par Jose Boublil

Avant la paix , il faut parler des relations entre juifs et arabes:

Avec notre parcours de juifs tunisiens francais et israeliens, je crois que nous pouvons parler de ce sujet tellement derangeant, tellement provocateur aux yeux des gens.

Mon propos est sans fard, sans calcul. Juste l’envie de mettre a plat tellement de choses importantes a mes yeux . Surtout en ces temps ou l’hypocrisie est reine partout .

La, je veux dire les choses a mes amis arabes et/ ou musulmans, et a mes amis juifs .

Je commencerai par une vision juive traditionnelle de celui qui transgresse une loi importante de la Torah, comme le Chabbat. Alors qu’a l’epoque lointaine, le mecreant en question etait tres gravement sanctionne, les evolutions font qu’aujourd’hui nos sages ne disent pas qu’il a« transgresse » , mais qu’il est comme un enfant qu’on a kidnape pour l’elever dans une autre culture ( les indiens ou les chinois).

Ceci n’est pas une blague . Car ce juif qui est ne dans un autre milieu n’est passible d’aucune sanction: il est parfaitement innocent. Mais evidemment s’il tue, ou qu’il blesse; s’il viole ou transgresse des interdits moraux, la il n’y a pas d’echappatoire.

L’image s’applique a tous les enfants, juifs ou arabes, nes dans leur monde, leur culture, et dont on espere qu’il va reagir comme celui qui sont nes ailleurs. Un juif est en principe berce par ses traditions, meme si elles ne sont pas strictement religieuses ; et un musulman c’est pareil ( je fais l’impasse sur le sujet musulman, et/ou arabe).

Et nos deux cultures sont extremement fortes, nos identites ne sont pas celles des bisounours. Donc, plus que les autres religions ou cultures, nous avons toujours raison.

Pour en remettre une couche sur notre proximite de comportement, je vous invite a voir le nombre de mots quasi-identiques entre l’arabe et l’hebreu. On croit rever ...

Ce n’est pas un mot de temps en temps, mais facilement 40 ou 50% des mots qui sont pareil . Alors pourquoi ces dissentions tragiques?

Tout au long de l’Histoire, nous avons ete massacres principalement par les peuples de l’occident Chretien, sur la base de la conversion ou la mort.

Les musulmans proposaient la conversion ou le statut d’inferieur ( dimhi). C’etait dur mais pas mortel, en raison de leur respect pour les peuples du livre, mais aussi leur certitude d’etre superieurs aux autres

En 2021, dire que certains pensent vraiment qu’ils sont superieur est insupportable dans des milieux ouverts; mais au 15e ou 16e siecle ce n’etait pas si choquant. Je ne peux pas en vouloir a ce regime ancien sorti de leur livre saint, le Coran. Mais aujourd’hui il faut se reposer la question de la remise a jour des principes religieux qui contestentl’egalite.

Meme si on n’enlevera pas aux gens le fait d’etre nes avec ces valeurs.

Nombreux juifs reagissent aujourd’hui a retardement , sans prendre en compte ces realites , et en relativisant un peu ces formes archaiques de rapport entre les hommes.

Le second sujet, beaucoup plus grave, c’est le principe du « dar-el-islam ». C’est ce principe qui met le feu aux poudres entre nos deux peuples, au travers de l’existence d’Israel.

Je vais resumer, en essayant d’eviter en partie les aspects politiques.

1948, Israel devient un Etat independant et souverain , sur sa terre tri-millenaire ( historique), grace a l’aval des nations.

Subitement, flambees de terreur et pogroms dans les pays arabes. La raison: « une terre conquise une seule fois par l’islam est a jamais terre d’islam ». Les juifs viennent donc de spolier la terre de l’islam. Expliquer qu’il n’y a jamais eu dans cette espace le moindre Etat souverain ne sert a rien. Expliquer que les juifs ont toujours ete presents sur cette terre n’avancera a rien. Il y a un fait juridique de contestation de la Loi coranique.

Pourtant, les juifs peuvent demontrer 1000 passeports, y compris evidemment l’anteriorite sur cette terre.

1967, Jerusalem est reconquise entierement, ainsi que diverses terres par Israel.Le Mufti vient supplier Moshe Dayan de ne pas detruire les mosquees du mont du Temple mais de seulement les deplacer. Et Dayan repond qu’il n’est pas question une seule seconde de detruire ni de deplacer ces mosquees.

Jusqu’alors, aucun groupe arabe, ou que ce soit, n’avait reclame Gaza. Evidemment puisqu’avant 1967 Gaza etait controle par un pays arabe, l’Egypte. Jusqu’a quelques annees auparavant, personne chez les musulmans ne s’appelait palestinien.

C’etait logique: il n’existait pas de culture « palestinienne »: ni vetement, ni cuisine, ni accent, ni meme poete ou ecrivain denomme ainsi. Mais aujourd’hui cette culture existe, et elle est nee de l’obligation de reconquerir la terre « volee » aux arabes.

On voit surgir cette difficulte a la lecture des reactions tres violentes de tous les pays arabes a l’encontre d’Israel. Des pays lointains, sans frontieres communes, ne supportent pas cette sorte d’insulte faite a l’Islam. Et evidemment inutile d’expliquer le fait qu’Israel ait a la fois une tres large anteriorite sur ce minuscule bout de terre, mais en plus les recentes victoires sur le champ de bataille.

En somme, il n’y a pas de negociation possible si ce n’est la generosite necessaire d’Israel, et une evolution de « l’application » de cette Loi du dar-el-islam. Sinon, on n’en sortira pas.

Et les juifs doivent comprendre aussi qu’en dehors des salauds terroristes qui tuent aveuglement -et qui souillent leur propre peuple-beaucoup de musulmans dits moderes ont encore beaucoup de mal a accepter l’affranchissement des Dimhi ou pire la

blessure sur la terre d’islam, sans etre antisemite. Ils ne comprennent pas pourquoi Israel. Ca nous semble fou, mais c’est ca.

Le temps viendra quand meme pour cette reconciliation qui est dans nos propres lettres de l’alphabet . La culture, ca bouge aussi avec le temps.

Contenu Correspondant