Share |

Baruch SPINOZA– L'Éthique

Baruch SPINOZA– L'Éthique

 

Rédigée entre 1661 et 1675, publiée de façon posthume et quasi anonymement, en 1677, l'année de la mort de son auteur, interdite avec le reste des écrits du philosophe en 1678, l'Éthique (Ethica ordine geometrico demonstrata) est une des œuvres majeures de la philosophie occidentale.

Contrairement à Descartes, Spinoza (1623-1677) ne s'attarde pas sur les problèmes de méthode : il fait sienne d'emblée celle des « géomètres ». Chacune des cinq parties du livre part de définitions, d'axiomes, de propositions suivies de démonstrations, scolies et lemmes qui en rendent l'évidence difficile au lieu d'en faciliter l'accès. Car démontrer, ce n'est pas seulement se convaincre ou convaincre autrui, c'est inventer l'intelligibilité elle-même. De Dieu à la liberté humaine, l'Éthique se déploie selon un plan déductif. Liberté et puissance de connaître sont identiques. Qu'un des plus grands traités touchant les questions de métaphysique s'intitule « éthique » ne doit pas tromper : le but de la connaissance est la béatitude. Celle-ci repose sur la connaissance que nous pouvons prendre de l'être et de la place que nous occupons en lui.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant