Share |

Covid-19 au Maghreb. La Tunisie sort de la crise, le Maroc stagne et l’Algérie est le pays le plus endeuillé

Covid-19 au Maghreb. La Tunisie sort de la crise, le Maroc stagne et l’Algérie est le pays le plus endeuillé

Jérôme Galveli

 

Face à la crise du Covid-19, les stratégies sanitaires de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie ont fortement divergé. Chaque pays, selon ses moyens, a apporté les réponses qu’il a jugées opportunes à cette crise. Mais, incontestablement le champion maghrébin de la lutte contre le coronavirus est de loin la Tunisie.

Jusqu’au lundi 4 mai, où le pays a entamé une sortie progressive du confinement, la Tunisie n’a enregistré que 1017 cas de contaminations et 42 décès, alors que plus de 360 personnes contaminées ont été déclarées guéries. Avec une moyenne de 530 tests par jour et un confinement strict, le pays du jasmin s’est révélé être le pays maghrébin le plus résilient face au coronavirus. Une réussite à mettre à l’actif de structures médicales modernes et très réactives. Il faut dire que les citoyens tunisiens se sont montrés très responsables, en respectant les mesures de distanciation sociale ainsi que les mesures d’hygiène. D’ailleurs, aujourd’hui, en Tunisie le RO est de 0,9. Ce qui permet aux autorités d’entrevoir déjà une reprise de plusieurs activités économiques.

Au Maroc, par contre les autorités sanitaires ont du mal à enrayer le cycle des contaminations, qui depuis 4 semaines, a du mal à descendre en deçà de 100 cas par jour. Si le taux de létalité a été jugulé et s’établi en ce moment à 3,5 % (180 morts pour 5153 cas déclarés), les clusters relevés dans des unités industrielles de Casablanca, Fès et Marrakech pénalisent la stratégie marocaine. Un bon point enregistré au Maroc et qui pourrait préfigurer une levée partielle du confinement au début du mois de juin, est la montée en flèche des tests de dépistage effectués. Le pays procède depuis quelques jours à plus de 3000 tests au quotidien.

Quant à l’Algérie, sa stratégie demeure incompréhensible. Avec une politique de dépistage assez polémique, puisque le pays ne procède qu’à 400 tests par jour en moyenne, le taux de létalité reste très élevé. L’Algérie est le pays le plus endeuillé du Maghreb et d’Afrique avec 463 morts pour 4474 cas déclarés. D’ailleurs, si une baisse de la mortalité a été enregistrée dernièrement, les contaminations sont reparties quant à elles en hausse, suite à la levée de certaines mesures de confinement.

Contenu Correspondant