Share |

Débat sur la dépression en Arabie saoudite : Vaut-il mieux consulter un psychiatre ou réciter des versets coraniques ?

Débat sur la dépression en Arabie saoudite : Vaut-il mieux consulter un psychiatre ou réciter des versets coraniques ?

Lors d’un débat télévisé diffusé sur la chaîne saoudienne Rotana Khalijiyya le 14 octobre 2018, la question de savoir si les personnes souffrant de problèmes psychiques devraient se rendre dans une clinique psychiatrique ou ouvrir le Coran s’est posée. Dr Jamal Al-Tuwairqi, psychiatre, a déclaré que Freud, qui se serait « rendu à New York pour y fonder la psychiatrie », aurait emprunté « toutes les bases de la psychiatrie » à des scientifiques musulmans. La consultante familiale Zahra Al Moabi a déclaré pour sa part qu’il n’était nullement nécessaire de consulter un psychiatre en cas de besoin car « si quelqu’un n’est pas guéri par le Coran, rien ne peut le guérir ». Extraits :

Journaliste : Comment se fait-il qu’ici, on trouve facile d’aller voir quelqu’un qui nous traite en récitant des versets coraniques, mais que l’on trouve très difficile de se rendre dans une clinique psychiatrique ?

Dr Jamal Al-Tuwairqi : Ce sont nos normes traditionnelles. Ce qui est triste, c’est que la psychologie et la psychiatrie ont [pourtant] été fondées par des scientifiques arabes musulmans.

Journaliste : Je l’ignorais.

Dr Jamal Al-Tuwairqi : Oui. Avicenne et Rhazès ont fondé la médecine…

Journaliste : Nous parlons de psychiatrie…

Dr Jamal Al-Tuwairqi : Oui. Les juifs n’étaient pas autorisés…

Membre du panel : Ils étaient musulmans mais pas arabes.

Dr Jamal Al-Tuwairqi : musulmans et arabes.

Journaliste : Non, Rhazes et Avicenne n’étaient pas arabes…

Membre du panel : Ni l’un ni l’autre n’était arabe.

Dr Jamal Al-Tuwairqi : Eux non, mais d’autres oui. Mais la question que je pose est la suivante : qui a laissé les juifs pénétrer les structures médicales ? L’Amérique, le Canada et l’Europe. Jusqu’à il y a 50 ans, aucun juif n’était autorisé à intégrer une quelconque structure médicale. Freud fut le premier. Il s’est rendu à New York et y a fondé la psychiatrie. Il a emprunté toutes les bases de la psychiatrie à des scientifiques musulmans. Il a ensuite fondé la psychiatrie, alors qu’il était neurologue et non psychiatre. […]

Dr Zahra Al-Moabi : Dans l’islam, dans la charia et dans les hadiths du prophète Mohammed, il existe une supplication : « Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre mon anxiété et mon chagrin. » Il est question de dépression.

Dr Jamal Al-Tuwairqi : Exact.

Dr Zahra Al-Moabi : « Je cherche refuge auprès de Toi contre la faiblesse et la paresse. »

Journaliste : Alors, doit-on se tourner vers quelqu’un qui récitera des versets coraniques ou avoir recours à un psychiatre ?

Dr Zahra Al-Moabi : J’ai recours aux incantations pour moi-même. En outre, vous avez le Coran, qui est le livre de la guérison.

Journaliste : Mais si quelqu’un souffre d’un problème psychologique ?

Dr Zahra Al-Moabi : Si quelqu’un n’est pas guéri par le Coran, rien ne peut le guérir.

 

Memri

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant