Share |

Essaouira : symbole de tolérance, de coexistence et d’ouverture

Essaouira : symbole de tolérance, de coexistence et d’ouverture

 

La ville d’Essaouira est parmi les plus belles et les plus paisibles villes marocaines. Elle est également le symbole de la coexistence pacifique entre les communautés musulmanes, juives et chrétienne, ainsi que de l’ouverture sur diverses civilisations. C’est ce qui a fait d’elle une destination incontournable pour les touristes en provenance de toutes les contrées du monde. Le festival international “Gnaoua, Musique du monde” n’a fait que renforcer son attractivité.

Il est à préciser qu’Essaouira est le bastion des juifs marocains. C’est là où le plus grand nombre d’entre eux se sont réunis, en particulier dans le quartier Mellah qui a été construit par le Sultan Ahmed Al-Mansour Addahbi afin d’y faire venir les meilleurs marchands juifs pour qu’ils revitalisent l’économie de la ville et d’en faire la capitale économique du Royaume.

« Mogador » est l’ancienne appellation d’Essaouira. Selon les historiens, cela signifie «la ville à la muraille». Son histoire remonte à l’ère postchrétienne. Elle a été occupée par les Phéniciens, les Romains, les Portugais, les Mauritaniens, les Amazighs, les Saadiens et les Alaouites, qui l’ont reconstruite dans sa forme actuelle.

Destination privilégiée des “hippies” dans les années 60 et 70 du siècle dernier, Essaouira est connue pour ses murailles, ses “Sqalas” et ses tours qui servaient à sa défense contre l’invasion étrangère, en plus de ses immenses portes. Elle est également célèbre pour ses vents et ses goélands, c’est pour cette raison qu’elle est surnommée “la ville du vent et des goélands”. Elle est également prisée par les amateurs de surf qui y affluent en provenance du monde entier, afin de pratiquer leur passe-temps préféré, à tout moment de l’année.

Essaouira est une ville simple. Ses touristes, qu’ils soient étrangers ou locaux, ont une mentalité dissemblable de celle des visiteurs des autres villes. La plupart d’entre eux recherchent le calme et la tranquillité et fuient le bruit et les nuits tapageuses. La plupart d’entre eux aiment la musique Gnaoua qui tient lieu d’oxygène pour les habitants de la ville, tout comme ils aiment la mer, le charme et la noblesse des restaurants originaux de la cité antique, où l’on peut trouver toutes sortes d’objets, de sculptures de genévriers, de bijoux en argent et en cuivre, ainsi que diverses créations de l’artisanat marocain.

La ville est également connue pour ses poissons, en particulier les sardines que les visiteurs apprécient énormément, tout comme ils aiment également déguster d’autres espèces de poissons servis par les restaurants du port d’Essaouira qui est connue depuis l’Antiquité pour son activité marine et l’abondance de ses richesses poissonnières.

La ville a eu l’honneur de recevoir une visite royale, au cours de laquelle Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est enquis personnellement de l’avancement de nombreux projets, comme la réhabilitation de la médina, en particulier le quartier juif et la restauration de certaines églises.

Contenu Correspondant