Share |

EXPLIQUER LE LE TALMUD 

EXPLIQUER LE LE TALMUD 

Avec la Bible, le Talmud constitue l'autre source principale de notre religion

La Bible, surtout la Torah, s'appelle aussi Loi Ecrite, tandis que le Talmud, recueil de toute la tradition, renferme en particulier la Loi Orale.

Voici ce que signifient ces deux expressions: depuis les temps les plus reculés, la Bible se transmettait par écrit; il n'en fut pas de même pour la loi Orale. Celle-ci, qui comprenait de nombreuses traditions, des lois qui complétaient et expliquaient celles de la Torah, se transmettait oralement. Par la suite, les Rabbins décidèrent de la mettre par écrit, pour éviter que ne se perde la tradition, que la mémoire seule ne pouvait plus retenir surtout au milieu des persécutions.

 

Quelle est l'utilité du Talmud, puisque la Torah contient l'essentiel de notre religion ?

La Torah contient 613 Mitvots (prescriptions) 248 positives et 365 négatives. On constate souvent qu'elles ne sont pas complètes et précises, d'où des difficultés. (exemple: dans le Deutéronome il est dit: <Tu les attacheras comme un signe sur ton bras et elles seront une parure entre tes yeux. Tu les écriras aux poteaux de ta maison et sur tes portes.> Comment doit-on attacher <ces paoles>, comment doivent-elles êtres gravées sur nos portes? La Loi Orale a prévu en conséquence les Téfilin et la Mézouza. Le Talmud précise également les travaux interdits pendant le Sabbat, indique comment construire une <Souca> et donne le sens exact de la loi du talion (réparation totale du dommage causé et non répétition du dommage à l'encontre de son auteur).

La Tradition orale remonte à Moïse qui, le premier, a commencé à expliquer la Loi. Par la suite, les Rabbins ont procédé au commentaire systématique de toute la Torah. Cette tradition orale s'est enrichie au cours des siècles, à tel point qu'il a été nécessaire de la rédiger. Elle a reçu le nom de Talmud (c'est à dire étude).

Le Talmud comprend deux parties: la Michna et la Guémara.

 

1) La Michna

 La Michna est un code de lois religieuses et civiles. Elle a été rédigée définitivement par Rabbi Judah (2e siècle). Vivant au milieu d'une nation étrangère, nos ancêtres eurent tôt fait d'accepter de nouvelles habitudes. La Torah risquait de tomber dans l'oubli. Les prophètes Aggée (Haggaï), Zacharie, Malachie et Zorobabel, le Grand-Prêtre Josué, plus tard Ezra et Néhémie, luttèrent pour qu'elle fût de nouveau observée. Devant les discussions sur son interprétation, discussions nées du contact avec la civilisation grecque, d'éminents rabbins décidèrent de fixer, une fois pour toutes, la Tradition Orale qui préciserait la Loi écrite; ils en répartirent différentes matières d'une façon méthodique en six grandes sections.

 2) La Guémara

La Guémara (enseignement complémentaire), est apparue sous la domination romaine. Elle constitue le développement et le commentaire détaillé de la Michna. Il existe deux versions de la Guémara; celle de Babylone, la plus répandue, et celle de Jérusalem. La Guémara, en dehors des développements explicatifs de la Michna, contient des maximes de morale, des légendes etc. (Agada). Seule la partie législative (Hala'ha) a un caractère obligatoire.

 3) Le Midrach

 Le Midrach est un commentaire littéraire, allégorique et philosophique de la Bible.

Contenu Correspondant