Share |

Fil rouge : origine kabbalistique ou simple phénomène de mode ?

Fil rouge : origine kabbalistique ou simple phénomène de mode ?

Le ridicule ne fait rire que jusqu’à un certain point. La pratique qui consiste à porter un fil rouge kabbalistique préalablement attaché autour de la tombe de Rachel pour conjurer le mauvais œil est déjà très répandue. C’est aujourd’hui le dernier cri à Hollywood où ils sont vendus pour la modique somme de 26 $ pièce. Cet engouement soudain pour la Kabbale nous amène à découvrir avec stupeur en première page de journaux new-yorkais d’anciens textes saints de la mystique juive. Il est plus que temps pour une sérieuse mise au point.

Petite mise en contexte, certains membres du gratin hollywoodien se sont lancés dans une quête existentielle sur le sens de la vie dans la grande tradition de la Kabbale. Qu’à cela ne tienne, un homme d’affaires particulièrement habile et devenu Kabbaliste pour l’occasion a bien pris note de leurs besoins. Il a soigneusement évincé les concepts de la Kabbale inexploitables commercialement, pour en offrir une version qui ne demande pas beaucoup plus qu’un effort financier. C’est ainsi que des chapitres entiers du Zohar et des travaux du Arizal, (les deux principales œuvres sur le sujet) qui fustigent l’hédonisme, le luxe et la luxure ont été soigneusement mis aux oubliettes.

Ce constat nous mène directement à deux questions fondamentales :

1. Ce commerce de fils rouges repose-t-il sur des sources sérieuses et authentiques ?
2. Le mauvais œil existe-t-il vraiment ?

Sachez avant tout qu’il n’existe aucune source kabbalistique authentique faisant mention de fils rouges noués autour du poignet pour conjurer le mauvais œil.

Sachez avant tout qu’il n’existe aucune source kabbalistique authentique faisant mention de fils rouges noués autour du poignet pour conjurer le mauvais œil. Cette pratique a beau exister chez de nombreux juifs, force est de constater qu’elle n’est mentionnée nulle part dans la Kabbale.

Certes, le Talmud fait bien une rapide allusion à une pratique qui consistait à nouer des brins d’herbes et à les porter pour se protéger du mauvais œil. Mais là encore, aucune couleur n’est précisée, aucune mention du mot fil ou de tombe de Rachel. D’ailleurs, cette allusion est faite dans le cadre de l’étude des lois de l’observance du Chabat.
Le Rav Debreczyner, un grand érudit, se souvient avoir observé cette pratique dans la maison de son père mais n’a trouvé aucune source écrite malgré des recherches approfondies.

Une bonne nouvelle enfin pour les inconditionnels, il existe tout de même une source talmudique claire qui décrit le port de fil rouge pour conjurer le mauvais œil (commentaire de Rachi Traité Chabat chapitres 7 et 8). La mauvaise nouvelle, c’est qu’il est clairement énoncé que le fait de s’attacher un fil rouge est strictement interdit. Cette pratique rentre dans la catégorie des «Darkei Emori», des pratiques superstitieuses ne reposant pas sur la foi et proches de l’idolâtrie.

Bien que la littérature halakhique ultérieure reconnaît ne pas être certaine de la justesse de légiférer selon ce commentaire, le fil rouge n’en reste pas moins une pratique peu recommandable et tout juste tolérée.

 

LE MAUVAIS OEIL

Intéressons-nous à présent au problème du mauvais œil et à ses conséquences. Le mauvais œil est bien mentionné dans le Talmud et trouve des ramifications pratiques dans le judaïsme. Pour l’exemple, il faut savoir qu’il est interdit de se tenir en observation devant le champ en fleur de son prochain afin de ne pas le frapper du mauvais œil (Traité Baba Batra 2b). Le mauvais œil s’inscrit dans une situation où un individu se fait particulièrement remarquer, suscitant la gêne et la jalousie autour de lui.

Cela paraît tout de même incroyable : comment le mauvais œil peut-il causer des dommages sur le champ de quelqu’un ? Le Rav Eliahou Dessler, l’un des plus grands penseurs du siècle dernier apporte une réponse claire : l’Eternel a conçu le monde comme un ensemble structuré, composé de nombreux éléments. Tous ces éléments sont censés agir en harmonie les uns avec les autres. Seulement, si l’un d’entre eux devient une menace en dépassant ses limites, le système se corrige de façon autonome : il maîtrise et enraye la progression de l’unité agressive.

L’écosystème nous en offre des exemples quotidiennement : lorsque des éléments ont tendance à dépasser certaines barrières, à surclasser des opposants, ils finissent par être réduits à leur taille naturelle. Une espèce qui croît au-delà d’un certain point finit toujours, d’une manière ou d’une autre, par trouver un ennemi naturel qui contrarie sa progression. La règle est simple : aucune espèce n’est autorisée à dominer toutes les autres.

Cette vérité est valable non seulement pour le monde purement physique mais aussi dans la dimension humaine. Une personne qui étale sa richesse de façon ostentatoire devant tout un chacun éveille l’hostilité autour d’elle. Un tel individu s’aventure bien au-delà de ses limites naturelles, et d’une certaine manière, empiète sur le domaine des autres. La douleur et l’angoisse causée auprès d’autrui qui contemple son succès provoquent ce « mauvais œil ». Ce terme décrit au sens propre leur regard empreint de détresse. La jalousie et l’amertume engendrées feront inévitablement boomerang pour revenir prendre une sorte de tribut auprès de celui qui est à l’origine du déséquilibre, celui qui a brisé en quelque sorte l’harmonie du système. Les lois métaphysiques de la nature vont ainsi corriger le déséquilibre, et réduire la personne à sa taille originelle. C’est ainsi qu’à travers toutes les époques, la chute des grands et des puissants qui ont eu trop tendance à la provocation en est la manifestation classique.

UNE VERITE METAPHYSIQUE

Cela paraît incroyable ! Est-ce que cela fonctionne à tous les coups ? En réalité, ce phénomène appartient à la catégorie des phénomènes de type ségoula. Les phénomènes de type ségoula se manifestent comme un effet métaphysique difficile à quantifier mais bien présent de façon générale. Pour avoir une idée de ce genre de réalité, faisons une petite comparaison entre la physique et la psychologie. Les lois de la physique s’appliquent, lorsque des paramètres précis sont respectés, à tous les évènements. Par exemple, toutes les masses s’attirent entre elles de la même façon, et il n’y a pas d’exception à cette règle.

La psychologie par contre a beau formuler des grandes vérités générales, elle est bien incapable de les définir avec la même précision et la même régularité infaillible de la physique.

C’est un peu la même chose pour le mauvais œil. Il s’agit d’une réalité métaphysique et non physique. Le mauvais œil agit comme une règle générale, mais il existe beaucoup de distinctions subtiles et de non moins nombreuses exceptions. Mais si l’on considère un grand nombre d’exemples sur une longue période, on s’aperçoit que le même schéma se reproduit inévitablement : les personnes qui affichent leur réussite de façon arrogante finissent par en souffrir. Il est impossible de donner des règles infaillibles pour régir ce phénomène mais on peut y donner différentes explications dites naturelles. Une chose est sûre, cette manifestation se reproduit et se vérifie de façon trop constante pour être une simple coïncidence.

Revenons à Hollywood : c’est l’endroit où ce phénomène se vérifie de la façon la plus évidente. Aucun groupe humain n’est plus focalisé sur l’étalage de la réussite et c’est justement la société qui présente le plus de dysfonctionnements. Les valeurs y sont constamment inversées : le désir remplace l’amour, la malice la sagesse et le paraître l’être. Le premier effet est une auto destruction de la personne. Famille, amis et croyances y sont éphémères, les relations se nouent le soir pour s’évanouir dès le lever du soleil.

 

COMMENT LUTTER CONTRE LE MAUVAIS ŒIL ?

Sachez qu’il existe un remède infaillible reconnu de longue date et beaucoup moins onéreux que les solutions de fortune débitées par des institutions douteuses.

Une question brûlante demeure cependant : comment se protéger du mauvais œil ? Sachez qu’il existe un remède infaillible reconnu de longue date et beaucoup moins onéreux que les solutions de fortune débitées par des institutions douteuses. Les Juifs pieux ont de tous temps mené une existence aussi modeste que possible, s’abstenant en toutes circonstances de se vanter ou d’afficher leurs réussites. On s’abstient de parader, d’étaler ses richesses. Et ça marche sans coup férir.

Le Talmud précise à cet effet, qu’ «il n’y a de bénédiction que sur les choses cachées». L’épisode des tables de la loi données à deux reprises y est cité en exemple. Le Talmud démontre que les premières tables de la loi devaient nécessairement être détruites à cause de l’incident du veau d’or certes, mais surtout parce qu’elles avaient été données en grande pompe. Les secondes tables de la loi ont été remises dans un climat plus calme et plus modeste : elles durent depuis éternellement.

L’adoption d’un comportement modeste tire sa source dans la Bible, auquel tous les adeptes de la Kabbale, nous osons l’espérer, adhèrent. Le prophète Michée déclare :
« Qu’est-ce que l’Eternel ton D.ieu exige de toi ? Simplement que tu aimes la bonté, que tu accomplisses la justice et marche humblement avec D.ieu.»
La leçon est la suivante : même lorsque l’on accomplit la charité et la justice, même lorsque l’on marche sur le chemin de D.ieu, il est primordial de le faire avec modestie.

Si je dois donner un conseil à ceux qui désirent sincèrement conjurer le mauvais œil, je leur dirais : retournez à un style de vie plus modeste et discret, bannissez les médias de votre existence et arrêter de vous focaliser sur vous-mêmes.

Mais cela me paraît très difficile. La mode pop est une force puissante et redoutable qui génère des sommes d’argent monumentales. C’est un mouvement qui rémunère les stars de façon extravagante. Et c’est là le comble de l’ironie, puisque le fil rouge est devenu un symbole d’importance et de prestige…qui attire finalement l’attention et le mauvais œil sur ceux qui le portent.

Traduction et Adaptation Dan Msihid

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant