Share |

Grand entretien avec Benjamin Stora

Grand entretien avec Benjamin Stora

 

La France est confinée et, comme tous les musées, le MahJ est fermé, mais il reste à vos côtés pour vous instruire, vous divertir, vous amuser, vous émerveiller, vous émouvoir. Dans la série « Grands entretiens », le Mahj vous propose d'écouter Benjamin Stora.

Lors de la dernière édition des Journées européennes de la culture et du patrimoine juifs, dédiées aux juifs d’Algérie, le musée recevait Benjamin Stora. L’historien y présenta son dernier ouvrage, Une mémoire algérienne, qui réunit Les Clés retrouvées, La Dernière Génération d’Octobre, Les Guerres sans fin, Le Mystère de Gaulle, François Mitterrand et la guerre d’Algérie et Les Trois Exils des juifs d’Algérie dans la collection « Bouquins » (Robert Laffont, 2020).

Évoquant ses souvenirs avec Corinne Bensimon, dans la série « Grands entretiens », Benjamin Stora revient notamment sur son enfance juive à Constantine – dans un monde qu’il a vu disparaître après 1962 –, sur son engagement militant après Mai-1968, et sur ses choix d’historien. Guidé par l’exigence de la recherche, il a consacré une œuvre originale à l’Algérie coloniale, mais aussi aux lendemains de l’Indépendance algérienne et au destin singulier des juifs d’Algérie, déchirés entre la nostalgie de leur terre ancestrale, la fidélité à la République française et l’attachement à Israël.

Benjamin Stora, en conversation avec Corinne Bensimon

 

Contenu Correspondant