Share |

ISRAËL - APRÈS DIX ANS DE FERMETURE, LE TOMBEAU DES ROIS ROUVRE AU PUBLIC

ISRAËL - APRÈS DIX ANS DE FERMETURE, LE TOMBEAU DES ROIS ROUVRE AU PUBLIC

C'est un site archéologique qui attirait autrefois de nombreux visiteurs, et parmi eux des personnalités renommées comme le poète Lamartine, l'écrivain Flaubert ou le peintre Turner. Mais depuis 2009, le Tombeau des rois à Jérusalem était fermé au public pour rénovation. Ce site, appartenant à la France, vient de rouvrir. Les visites se font deux fois par semaine et après inscription préalable. Pour le plaisir des amateurs d'histoire, mais aussi de juifs pratiquants: le Tombeau des rois est également un lieu de prière, en faisant un site sensible.

À un kilomètre des murailles de la vieille ville, dans la partie orientale de Jérusalem, le Tombeau des rois est un imposant complexe funéraire creusé dans la roche. Sa taille a fait penser à un site royal.

Les premiers historiens à s'intéresser au lieu ont cru qu'il s'agissait des tombes des rois David et Salomon. Mais un sarcophage retrouvé sur place est en fait attribué à la reine Hélène d'Adabiène, souveraine persane convertie au judaïsme.

Objet de fouilles archéologiques et de débats scientifiques, le lieu est connu des passionnés d'histoire. Yoshua Lavi, archéologue, attendait avec impatience la réouverture du site : « Je veux voir les tombes et les bains rituels. Je trouve ça très intéressant, car j'ai étudié l'époque du Second Temple. »

Les tombes datent du 1er siècle de notre ère, l'époque dite du Second Temple à Jérusalem, lorsque le Temple juif avait été reconstruit. Et pour cette femme pratiquante, le lien avec le lieu demeure. « Tous ces sites du peuple juif, c'est très important pour moi. Ce sont nos racines », confie-t-elle.

À peine arrivé sur place, un jeune homme ultra-orthodoxe demande à Yoshua Lavi où se trouve la tombe de la reine Hélène : « Il veut prier sur la tombe. Je suis pratiquant aussi, mais pour moi, c'est un lieu historique, pas un lieu religieux. »

Parmi les visiteurs, beaucoup sont venus prier. Et certains Israéliens réclament un accès libre au site pour pouvoir y venir à leur gré. (L'accès est ouvert que deux jours par semaine et il faut au préalable s'inscrire sur internet et payer 2,50 € de droits d'entrée. Selon France Info)

Lors d'une première tentative de réouverture en juin, quelques ultra-orthodoxes ont tenté de s'introduire de force dans le Tombeau des rois. Les conditions d'ouverture du site ont été âprement négociées entre la France et Israël. En raison de la sensibilité du lieu, la sécurité est renforcée durant les horaires de visites.

Saluant la réouverture du Tombeau des rois, le ministère israélien des Affaires étrangères affirme qu'elle est le fruit « d'efforts longs et ardus » de sa part « pour négocier avec les autorités françaises au plus haut niveau ».

Contenu Correspondant