Share |

Le cœur brisé, par le Rav Shalom Arush

Le cœur brisé

Une personne qui a le cœur brisé se voit comme petite et inefficace. En fait, c’est le contraire qui est vrai. Une personne en difficulté ou qui a le cœur brisé est humble...
 

par: le Rav Shalom Arush

 

A travers Champs et Forêts, Partie 29 

Rabbi Nah’man a dit à ses disciples dans le discours 70 :

« Comment permet-on à Hachem de méditer et de mettre en place des décrets sévères dans le monde ? Nous devons appeler Hachem et l’éloigner de toutes ses autres tâches. Nous devons l'empêcher d'envoyer des décrets sévères au monde, D.ieu nous en préserve. Nous devons Lui dire de mettre tout le reste de côté et de nous écouter, car nous voulons Lui demander de nous rapprocher de Lui, car quand une personne souhaite parler à Hachem, Il écarte tout le reste et tous les décrets qu'Il veut décréter, et tourne toute Son attention vers la personne qui veut Lui parler et Lui demander de l'aide pour se rapprocher de Lui. »

Lorsque nous combinons l’enseignement de Rabbi Nah’man avec le Zohar susmentionné, nous pouvons en conclure que la prière du pauvre protège le monde entier. Voici comment : lorsque le pauvre homme fait appel à Hachem, ce dernier renvoie tout le monde, y compris le Tribunal céleste et les anges. Lorsque personne n’est présent, sauf la prière du pauvre, il ne peut y avoir aucune accusation, ni aucun jugement ou décret sévère.

Nous apprenons également que les prières de nos grands tsadikim - aussi humbles et pieuses qu’elles puissent être - n’ont toujours pas l’assise de la personne pauvre et nécessiteuse. Même si Moïse et David ont agi comme des gens pauvres, ils étaient des multimillionnaires spirituels. Donc, même si nous ne percevons pas d’aide sociale, D.ieu merci, nous pouvons toujours faire appel à Hachem en tant que pauvres, car au niveau spirituel, notre génération meurt de faim. Ainsi, lorsque chacun de nous se met à prier devant Hachem, il protège le monde entier.

Une opportunité pour se rapprocher

Nos sages ont dit que s’il n’y a pas de farine, il n’y a pas de Torah. La dimension intérieure et plus profonde de cette affirmation si simple et sage, est qu'une personne ne peut pas servir Hachem si elle manque d'éléments de base tels que la nourriture, les vêtements et un toit. Dans la mesure où nos biens matériels nous permettent de servir Hachem, nos demandes matérielles deviennent en réalité des demandes spirituelles.

Pour aller plus loin, il existe un niveau élevé de spiritualité dans lequel une personne prie exclusivement pour ses besoins spirituels. Une fois qu'elle a réussi à réaliser ses aspirations spirituelles, ses besoins matériels sont automatiquement satisfaits, car encore une fois, « s'il n'y a pas de farine, il n'y a pas de Torah ». Pourtant, en toute logique et dans la pratique, une personne a du mal à rechercher la spiritualité quand son propriétaire menace de l'expulser de son appartement ou lorsque des créanciers tapent à sa porte toute la journée. Une personne en détresse doit faire appel à Hachem pour obtenir une aide immédiate. Hachem met les gens dans des situations de haute pression pour qu’ils se tournent vers Lui.

Les situations de stress sont, en réalité, des cadeaux d’Hachem. Hachem met les gens dans de telles situations afin qu'ils puissent apprendre le pouvoir de la prière. Quand une personne voit que personne ne peut l'aider, elle se tourne alors vers Hachem de tout son cœur brisé et le déverse dans la prière. Hachem sauvera souvent cette personne de toute calamité afin de renforcer sa croyance en Hachem et en le pouvoir de la prière.  

Plus nous prions, plus nous voyons les résultats fantastiques de la prière, et plus nous sommes incités à augmenter nos prières, à la fois en qualité et en quantité.

Hachem, le Maître Créateur, veut le meilleur pour chacune de Ses créations. Posez-vous une question : Est-il logique qu’Hachem crée délibérément une création avec des manques ? Pensez à ce que vous faites et à ce que vous créez - vous faites de votre mieux pour faire un travail parfait et sans faute. Si nous, mortels et limités, aspirons à la perfection dans tout ce que nous faisons, alors il est évident qu’Hachem souhaite que Ses créations atteignent également la perfection. En tant que tel, lorsque nous prions Hachem de nous aider à corriger nos méfaits, nos défauts de caractère et tout ce qui, dans notre vie spirituelle et physique, doit être corrigé, nous faisons en fait la volonté d’Hachem. Une telle prière qui est en parfaite harmonie avec la volonté d’Hachem est facilement acceptée.

  

J'ai crié des profondeurs  

Si une personne en difficulté s'accroche à la bouée de sauvetage de la prière, elle sera sans aucun doute sauvée. Après avoir été sauvé de la baleine, le prophète Yona s'exclama (Yona 2: 3) : « J'ai crié des profondeurs ; Tu as entendu ma voix ! » Ce passage nous apprend que, chaque fois qu'une personne crie du plus profond de son âme, Hachem entend sa voix. Une telle prière est incroyablement efficace.

Les gens ont l’impression contraire que lorsqu’ils sont au plus bas, dans la mouise, leurs prières sont vaines et inefficaces. Pourquoi ? Une personne au cœur brisé se voit comme petite et inefficace. La réalité spirituelle est que le contraire est vrai. Une personne en difficulté ou avec un cœur brisé est humble - Hachem aime l'humilité et les prières des humbles. Hachem aime aussi ceux qui misent exclusivement sur Lui. En tant que tel, quand une personne au cœur brisé se rend compte que personne ne peut l’aider à part Hachem, ses prières prennent une dimension puissante et sont facilement exaucées.

La croyance en Hachem et en la puissance de la prière est donc une bouée de sauvetage sur laquelle une personne peut toujours compter, quoi qu’il arrive. Avec la prière, une personne peut surmonter n'importe quelle situation.  

Contenu Correspondant