Share |

Le diner a la Tour Eiffel

Le diner a la Tour Eiffel

Donald Trump a déclaré "le dîner à la tour Eiffel a été un très bon début (de l'amitié entre lui et Emmanuel Macron)", qui a payé pour ce dîner et combien cela a-t-il coûté ? Quelle est la qualité de la nourriture ?

Si les Macrons et les Trumps étaient deux couples ordinaires, un français et un américain, le coût serait facile à estimer. Quatre menus dégustation à 230 euros l'unité, une excellente bouteille de vin rouge à 350 euros, 2 coca colas à 24 euros l'unité et le total serait de 1318 euros + service. Mais ce ne sont pas deux couples ordinaires !

Les services secrets américains et le GSPR (Groupe de Sécurité de la Présidence de la République) français étaient tenus de veiller à ce qu'aucun attentat terroriste ne soit perpétré dans un lieu extrêmement difficile à protéger.

Quels ont été les coûts ? Selon le droit français, lorsqu'une action publique est à l'origine d'une perte pour une entreprise privée, le résultat en dommages directs et le manque à gagner probable doivent être compensés par le ministère des Finances. Dans ce cas, je ne peux pas imaginer que la Tour Eiffel puisse continuer à recevoir sa charge normale de visiteurs pendant que les chefs d'Etat dînent au deuxième étage. Je ne peux pas non plus imaginer que d'autres convives occuperaient certaines tables (à l'exception peut-être d'un détail de sécurité). Le restaurant Jules Verne au deuxième étage du Tour est tenu par la prima donna gastronomique Alain Ducasse et le chef Frédéric Anton et il pourrait surpasser la qualité de toutes les tables du monde. Mais qui pourrait vérifier les antécédents de tout le personnel impliqué dans la cuisine située au sous-sol de la Tour Eiffel ? Après les tours jumelles, il est impossible de déjouer une initiative antipoison... à moins que tous les aliments ne soient transportés de l'Elysée où le personnel a déjà été soigneusement contrôlé.

Ainsi, le restaurant qui accueille 100 convives facturerait un manque à gagner net d'environ 10000 euros. La Tour Eiffel est gérée par une société privée et environ la moitié de ses revenus provient de la location à des franchisés. D'autre part, les locaux ont probablement été fermés pendant 2 jours, parce que des contrôles de sécurité étendus ne peuvent pas avoir lieu pendant qu'un flux de touristes visite les quais, les escaliers et les ascenseurs. Etant donné que l'entreprise a déclaré un bénéfice net annuel de 36 millions d'euros, une perte de bénéfice potentiel de 100000 euros semble une estimation raisonnable. Le coût des repas de l'Elysée étant couvert par le budget annuel de cette institution, il n'y a pas de surcoût pour ce poste.

Qui a payé ces dépenses ? Je l'ai fait, comme n'importe quel autre contribuable français !

J'espère que la qualité des repas servis à ces deux couples éminents était à la hauteur des dépenses qu'ils m'ont occasionnées.

Contenu Correspondant