Share |

Même si j’étais un juif, ils n’auraient pas dû me faire ça !

Même si j’étais un juif, ils n’auraient pas dû me faire ça !

Par Docteur Jaouad MABROUKI.

 

OPINION. Lorsqu’ils estiment être victimes d’une maltraitance ou d’une injustice, j’entends toujours des marocains clamer avec douleur « Même si j’étais un juif, ils n’auraient pas dû me faire ce coup ».

De même, j’entends très souvent le marocain décrire une personne sévère, ferme, juste et droite avec les mots suivants « On dirait un juif et non un musulman ! ».

Et évidemment, vous connaissez tous la fameuse phrase« Que Dieu vous en garde لِهودي حاشاكْ  », marque de politesse pour l’interlocuteur lorsque le terme de « juif » est exprimé au cours de la discussion. D’ailleurs, la même phrase “حاشاكْ”est utilisée lorsque le mot « chien ou âne » est prononcé.

Pourquoi donc cette haine et ce mépris vis-à-vis des juifs, alors que les trois religions supposées seules célestes (le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam) invitent tous les croyants à la coexistence ?

La situation devient encore plus complexe lorsque le marocain réfute totalement cette haine contre les  juifs et considère les formules citées ci-haut comme étant juste une façon de parler relatées uniquement par quelques ignorants. Ce paradoxe exprime effectivement le conflit cognitif du marocain !

Après analyse, j’ai découvert les raisons suivantes :

  1. 1-Amalgame de judaïsme et d’état d’Israël

Le marocain suppose que l’état d’Israël est l’ennemi et le persécuteur des arabes et notamment du peuple palestinien. Ainsi, il considère que le juif est son persécuteur.

  • 2-Le discours religieux

Malheureusement depuis la constitution de l’état d’Israël, le discours religieux haineux vis-à-vis du sionisme a pris place dans la culture religieuse marocaine, prêtant confusion entre sionisme et judaïsme.

  • 3-Le complotisme

Le marocain, comme tous les arabes, est certain que le déclin des musulmans et leur misère sont dus à une volonté délibérée des juifs. En fait, il existe ce préjugé du juif comme étant un bon parleur et un excellent marchand, ce qui n’est en réalité qu’un bon sens de la communication et de la diplomatie. Ceci a permis aux juifs d’avoir d’importants postes dans la politique mondiale et c’est ce qui est qualifié de complotisme par les arabes.

  • 4-La ressemblance de la pensée juive et arabe

La mentalité, le mécanisme de la pensée, le sens de l’honneur et  l’impulsivité sont pratiquement identiques aussi bien chez les arabes que chez les juifs. Le fait qu’ils se ressemblent est responsable de beaucoup de conflits et d’opposition frontale.

  • 5-Le lobi juif

L’arabe qualifie toujours le juif d’arnaqueur. Seulement il s’agit d’intelligence et d’excellence dans le commerce, grâce à quoi les juifs ont réussi à s’implanter à l’échelle mondiale dans le domaine des finances, chose que les arabes qualifient de lobi juif.

  • 6-L’unité juive

Alors qu’ils étaient éparpillés dans tous les pays du monde, les juifs ont pu, en très peu de temps, s’unir et instaurer un état démocratique, fort, puissant et imposant mondialement.

Evidemment, il y’a d’autres raisons d’ordre psychanalytique qui se transmettent d’une génération à une autre en rapport avec la relation conflictuelle très ancienne entre les deux cousins.

Il est temps que le monde arabe ouvre les yeux et accepte la réalité telle qu’elle est et s’efforce de composer avec la vague mondiale tout en se mondialisant à son tour.

Il est temps aussi au peuple juif d’être juste et équitable et de participer aux différents mouvements de paix, de fraternité et de partage.

Enfin, il est temps pour tous les peuples du monde et leurs gouvernants d’accepter que la Terre n’est qu’un seul pays et œuvrer à la paix mondiale.

Docteur Jaouad MABROUKI

Psychiatre, Chercheur, Expert en psychanalyse de la société marocaine et arabe

Contenu Correspondant