Share |

Omar Hilale : les Juifs marocains «n’ont jamais été persécutés»

Omar Hilale : les Juifs marocains «n’ont jamais été persécutés»

Assistant à une cérémonie d'allumage de Hanoukka organisée par Gilad Erdan, ’ambassadeur Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a salué le rapprochement maroco-israélien, faisant l'impasse sur certains épisodes de l'histoire du Maroc.

L’ambassadeur du Maroc à l’ONU a déclaré jeudi, lors d’une cérémonie d’allumage des bougies de Hanoukka à New York, organisée par la mission israélienne aux Nations unies et le Forum pour la diplomatie culturelle, que les Juifs de son pays n’avaient jamais été persécutés, rapporte le journal israélien «The times of Israë l».  

«Nous sommes très fiers que dans l’histoire du Maroc, il n’y ait jamais eu de persécution du peuple juif. Ils faisaient simplement (…) partie de notre société», a déclaré Omar Hilale. En effet, présente au Maroc depuis l'Antiquité, la communauté juive qui reste la plus importante d'Afrique du Nord a crû au cours des siècles, notamment avec l'arrivée des Juifs expulsés d'Espagne par les rois catholiques à partir de 1492.

Elle a atteint environ 250.000 âmes à la fin des années 1940, soit environ 10% de la population. Beaucoup de Juifs sont partis après la création de l’Etat hébreu en 1948, et il en reste environ 3.000.
 
Une grande partie de cette communauté restée au Maroc a célébré l’annonce faite jeudi dernier par le président américain Donald Trump selon laquelle le Maroc avait accepté de rétablir ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, Washington ayant reconnu la souveraineté Marocaine sur le Sahara.

Concrétisation illico presto…les touristes juifs ont hâte de visiter  

Après l’annonce de la reprise des relations diplomatiques, Rabat et Tel Aviv ont d’ores et déjà commencé les premiers contacts officiels pour la mise en place des bureaux de liaisons et l’établissement d’une liaison aérienne directe. C’est du moins ce qui ressort de la déclaration Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, lors du Conseil de gouvernement tenu jeudi 17 décembre.

Il s’agit selon le chef de la diplomatie marocaine, de rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays par la voix des bureaux de liaison et l'instauration de vols directs, lesquels vont permettre de dynamiser le tourisme, surtout pour la communauté juive marocaine qui veut se rendre en Israël et pour les touristes israéliens voulant visiter le Royaume. 

En effet, dans un entretien accordé à la chaine publique israélienne Kan, la ministre marocaine du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, a confirmé que le Maroc s'attendait à 200.000 touristes israéliens dans une première étape. Interrogée sur le nombre de vols aériens prévus, la responsable gouvernementale a affirmé que les concertations sont désormais en cours avec les deux premières compagnies nationales des deux pays, autour d'une fréquence de 2 à 4 vols par semaine.

Nadia Fettah s’est également arrêtée sur le potentiel touristique des différentes régions marocaines, invitant les touristes à se rendre au Sahara marocain, notamment à la perle du Sud Dakhla.

Contenu Correspondant