Share |

Ouman : les prières, les chants et les danses

Ouman : les prières, les chants et les danses

 

Comme on dit depuis des siècles durant la Haggada de Pessah « l’an prochain à Jerusalem! », des milliers de jeunes aujourd’hui disent « Rosh Hashana à Ouman chez Rabbi Nachman « .

En effet, Rabbi Nachman de Breslev est un nom qui semble se propager exponentiellement, faisant de plus en plus d’adeptes et d’amis avec le temps.

Son feu c’est à dire son enseignement, avait-il dit lui même de son temps au 18ème siècle, continuera d’allumer et d’animer les flammes de la Foi et de l’Espoir jusqu’à la venue des temps messianiques.

Rabbi Nachman est resté depuis son temps le Maître, le guide spirituel, l’ami intime, et le compagnon personnel de nombreuses âmes en quête de sens.

En automne, des dizaines de milliers de Juifs venant de partout dans le monde, se retrouvent autour de son sanctuaire, à Uman en Ukraine.
Ils s’y rejoignent pour célébrer Rosh ha Shana, autour de Rabbi Nachman, et aussi pour dire les 10 Tehillim que celui ci avait prescrit, promettant que quiconque viendrait le pèleriner pour dire ces 10 tehilim sera sauvé des chutes spirituelles.

Rabbi Nachman avait proclamé que la fête de Rosh Hashana lui a été donnée en cadeau spirituel.

En d’autres mots c’est la mission de son enseignement, d’incarner pour nos générations les enseignements relatifs à Rosh Hashana.

À chaque Tzaddik il a été donné, quand à son enseignement, d’être le symbole humain d’une des journées saintes du calendrier Juif.
Rabbi Nahman a dit très explicitement que Roch Hashana est sa spécialité spirituelle.

C’est en réponse à cet appel que des dizaines de milliers se rejoignent à Uman, pour célébrer Rosh Hashana.

Rosh Hashana célèbre annuellement l’acceptation et la proclamation de la Royauté de D.ieu, sur toute Sa création, et sur nos vies personnelles.

Les enseignements de Rabbi Nachman, avec son insistance sur la ‘Hitbodedout’, la prière personnelle dite dans la langue de chacun, est une manière de vivre en mode permanent de Rosh Hashana.

Pratiquer hitbodedout, c’est rester à la genèse des choses, pour conserver la conscience de la

Réalité Suprême, que nous sommes constamment dans l’Espace Divin, que notre existence fait partie de ce tout.
Être en éveil à cette realite est le but de Roch Hachana.

Toutes les prières de Roch Hachana tournent autour de ce thème.

Dans tous ses ouvrages et ses histoires Rabbi Nachman insiste sur ce point de la connection personnelle de chacun avec D.ieu.

Une fois qu’on connecte avec D., c’est à dire quand la pratique de prière personnelle nous permet d’accepter et de comprendre notre destinée, le reste que Rabbi Nachman conseille est de pratiquer la joie la plus pure, qui est pour lui la fondation de la pratique des commandements et des prières du service communautaire.

La tristesse n’est pas tolérée. Non pas parce qu’elle n’a pas de place, mais que sa place est dans la prière personnelle, en tant que sujet important entre celui qui la ressent la tristesse, et Celui qui la transmet. Dans ses Mains sont aussi la joie et la Paix, car Lui Seul connaît le chemin de chaque âme vers cette Paix et cette joie.

Le dialogue Enfant/Parent dans la relation à Dieu est toujours activé, même quand on parvient a un stade très avancé de spiritualité.

Rabbi Nachman dit que notre tâche est de tourner la Thora en prière.
Tout ce que nous comprenons et tous les progrès que nous faisons doivent faire partie de notre prière personnelle.

Rabbi Nathan l’élève de Rabbi Nachman a composé tout un Livre de prières à partir des enseignements de Rabbi Nachman, démontrant comment ceci est fait.

Le « Kibboutz » de Rosh Hashana à Uman est un événement majeur, qui donne une adresse dans le temps et l’espace, aux enseignements de Rabbi Nachman de Breslev.

Attention: les prières, les chants et les danses sont contagieuses.

Contenu Correspondant