Share |

Parution de l'ouvrage collectif "Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits" aux éditions le Fennec

Parution de l'ouvrage collectif "Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits" aux éditions le Fennec

 

L'ouvrage collectif pluridisciplinaire "Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits" vient de paraitre aux éditions le Fennec, pour la rentrée littéraire novembre 2020.

Sous la direction de Nadia Sabri, ce beau livre porte sur la mémoire du judaïsme marocain à travers des récits autobiographiques, des témoignages, des expériences artistiques et des écrits critiques qui les éclairent, indique un communiqué des éditions Le Fennec, soulignant que ces contributions tissent un ensemble inédit de textes et d’œuvres d’art (...). L’ensemble mène à une réflexion sur la portée du maintien de la mémoire du judaïsme marocain.

Impliquant le processus artistique et littéraire comme réinvestissement et réactivation de la mémoire, l’ouvrage "Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits" est composé d’un ensemble de cahiers qui restituent des expériences artistiques, des témoignages autobiographiques et des écrits critiques autour de la mémoire du judaïsme marocain.

Selon la maison d'édition, ce livre a été conçu comme un processus artistique, composé de plusieurs cahiers regroupant des écrits littéraires, critiques, et des expériences artistiques. Ces cahiers sont cependant complétés par les évocations et les sémantiques nouvelles qui les relient : récits mémoriels, témoignages, analyses, regards critiques sur les projets artistiques, images d’archives personnelles et familiales des auteurs, documentations visuelles et œuvres artistiques.

Dans sa préface, l'écrivain Abdou Filali-Ansary a annoncé que "le lecteur trouvera dans Vues du Maroc juif : formes, lieux, récits une collection d’expressions artistiques autour de l’exil et de la mémoire. (...) Le soin apporté aux choix des contributions en fait un hommage appuyé à des formes de vie disparues qui ont fait, dans cette partie du monde, une commune humanité des femmes et des hommes, au-delà de toute appartenance".

Pour sa part, la commissaire de l’exposition Exils Nadia Sabri a fait savoir que la genèse du livre fait partie de la plateforme pluridisciplinaire "Exils, paradigme fertile", un projet global fondé en 2015 et qui s’est construit grâce à la dynamique de projets d’art, de colloques, et de conférences organisés.

En effet, les projets conçus autour de cette plateforme observent et transforment l’exil par le processus créatif, a-t-elle ajouté, relevant que leur point de départ a été en 2016 autour de l’exposition "Exils" tenue à la Galerie Nationale Bab Rouah.

Contenu Correspondant