Share |

Casablanca

juillet 5, 2020

A tour de rôle, nous avons fréquenté la garderie voisine, de l'école Charcot, avant d'user nos culottes sur les bancs de l'école d'Anfa, toute proche. Les nombreux souvenirs que j'ai conservés de cette école, des instituteurs et de son directeur Mr Lebouté

Souvenirs de vie d’un enfant de Casablanca

 

Je suis né en 1948, à Casablanca, rue du sergent Jean Marc Jacquemin, dans le quartier Bourgogne.

juin 28, 2020

Dans le sens ou Peguy écrit plaisamment que si un homme de 40 ans doit être appelé quadragénaire, celui de 50 ans peut être dit « historien »...dans ce sens, tout Israélite du Sud mérite cette appellation

Les Communautés Israélites du Sud Marocain

 

 

juin 14, 2020

Les historiens s’accordent pour établir l’existence de cultures de cannabis dans la région de Kétama, dans le Rif central, au XVe siècle. Ces cultures remonteraient à l’arrivée des immigrants arabes dans la région, à partir du VIIe siècle.

Historique de la culture du cannabis au Maroc

 

 

Les historiens s’accordent pour établir l’existence de cultures de cannabis dans la région de Kétama, dans le Rif central, au XVe siècle. Ces cultures remonteraient à l’arrivée des immigrants arabes dans la région, à partir du VIIe siècle.

juin 14, 2020

J’ouvre l’œil ce 24 Mai 1944 à Casablanca et j’estime être né sous de bons auspices, en tout cas sous des auspices très particuliers. L’Allemagne nazie recule sur tous les fronts. Un vent de renouveau flotte dans l’air et particulièrement pour les juifs. 

Une enfance privilégiée, par Randolph Benzaquen

 

mai 18, 2020

Le 30 mars 1912, la France imposait la signature du traité de protectorat au sultan Moulay Hafid, representant le Maroc. L'évènement a coincidé avec l'arrivée du célèbre résident général Louis Hubert Lyautey, surnommé Sidi Lyautey. L'historien Daniel Rivet revient sur ce personnage dont le passage continue de fasciner les Marocains un siècle plus tard.

Maroc : Sidi Lyautey, un siècle après

 

avril 19, 2020

L’ancienne médina de Casablanca comptait alors d’innombrables lieux de fête, de plaisir et de jouissance. Au Café Glacier, on assistait à des concerts philharmoniques. A l’Olympia, on appréciait les vedettes débarquées la veille de la métropole.

Casablanca, les années music-hall

 

 

La restauration de la Sqala et sa transformation en restaurant marocain et l’ouverture du Rick’s Café, inspiré du film mythique « Casablanca », n’ont fait que ressusciter une vieille tradition qui remonte au début du XXème siècle.

avril 5, 2020

Aouïcha, le porteur de dafinas, était célèbre dans tout Casablanca. Il arrivait à porter des marmites  pleines à ras bord de ce plat traditionnel de chez nous, sans  en verser  une goutte, sans  qu’aucune d’entre elles ne se renverse, sans qu’aucun incident n’arrive jamais!

 

Aouïcha, le porteur de dafinas

 

De Bob Oré Abitbol

 

Aouïcha, le porteur de dafinas, était célèbre dans tout Casablanca. Il arrivait à porter des marmites  pleines à ras bord de ce plat traditionnel de chez nous, sans  en verser  une goutte, sans  qu’aucune d’entre elles ne se renverse, sans qu’aucun incident n’arrive jamais!

mars 29, 2020

Le judéo-arabe marocain ou "il'arabiyya dyalna" qui signifie "notre Arabe" est distinct de l'arabe marocain en général appelé "darija" ou "il'arabiyya dilmsilmīn" signifiant "l'arabe des musulmans". 

L'unique langage judéo-arabe

 

 

 

Le judéo-arabe marocain est une langue qui a une histoire riche de plusieurs siècles, JN1 a parlé avec le Dr Pinchas Cohen de Casablanca pour discuter de son dernier livre sur le sujet.

février 23, 2020

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, l'Afrique du Nord française (départements d'Algérie, protectorats du Maroc et de la Tunisie) s'était placée sous l'autorité du gouvernement de Vichy, lui-même inféodé à l'occupant allemand.

Operation Torch : Débarquement en Afrique du Nord

 

 

Le 8 novembre 1942, les troupes anglaises et américaines débarquent en Afrique du Nord sous le commandement du général américain Dwight Eisenhower. C'est l'opération «Torch».

Résistance insensée

février 9, 2020

Au mois de mai, nous célébrons les grands saints au Maroc. De partout, les gens affluent. Ils renouent ainsi avec leur passé.Ils retrouvent pour quelques jours l’ambiance de leur jeunesse, la beauté de leur pays et la force de leur foi.

L’ALBINOS DE BEN AHMED

 

 

Au mois de mai, nous célébrons les grands saints au Maroc. De partout, les gens affluent. Ils renouent ainsi avec leur passé.Ils retrouvent pour quelques jours l’ambiance de leur jeunesse, la beauté de leur pays et la force de leur foi.

janvier 26, 2020

Le mercedi 11 janvier 1961, le bateau Egoz etait sur le point de faire pour la treizieme fois la traversee clandestine vers Gibraltar. C’etait un vieux bateau qui avait servi pendant la  2eme guerre mondiale, une ancienne vedette de l’armee britanique reconvertie en bateau de contrebande.

La tragedie du bateau Egoz

 

janvier 7, 2020

Quelques jours avant les fêtes de Pâques juives, un couple, Mr et Mme Cohen emménagèrent en face de notre appartement, dans le petit immeuble où nous vivions alors, rue Lusitania, à Casablanca, au Maroc. Je venais d’avoir 13 ans.

LES AMOURS INTERDITES
DE MME COHEN

 

Quelques jours avant les fêtes de Pâques juives, un couple, Mr et Mme Cohen emménagèrent en face de notre appartement, dans le petit immeuble où nous vivions alors, rue Lusitania, à Casablanca, au Maroc. Je venais d’avoir 13 ans.

janvier 5, 2020

Pour les jeunes générations de Marocains, l’image du juif est réduite à celle du soldat israélien arrogant, injuste et brutal. Et pourtant, pendant des siècles les choses étaient différentes. 

Maroc, terre juive

 

 

décembre 30, 2019

La plupart des Juifs de Mogador, ville de judéité affirmée, murs imprégnés d'une atmosphère hébraïque malgré l'abandon et la dispersion, avaient commencé à quitter le Mellah après l'indépendance du Maroc en 1956.

Mogador Judaica, par Lakhdar Omar

 

 

novembre 24, 2019

CASABLANCA PAR FELIX ABENHAIM

novembre 17, 2019

 «J'avais à cœur de faire connaître les multiples richesses et facettes du Maroc», déclare Nina Banon, l'auteure de l'ouvrage. Une volonté qui s'accompagne aussi et surtout d'une ambition d'historienne, puisque Nina Banon a souhaité à travers ce guide faire découvrir le véritable legs de la communauté juive au Maroc et rappeler la présence millénaire des juifs au Maroc, dont les apports culturels et patrimoniaux sont incontestables pour le Royaume.

 

 

« Pèlerinages, rites et traditions des juifs du Maroc » de Nina Banon est un mémorandum sur le patrimoine séculaire de la communauté juive marocaine.

 

novembre 14, 2019

Ce n’est qu’après de longues années de regards passifs et familiers sur les rues de notre pays que l’on finit enfin par y déceler ces trésors de scènes presque anachroniques dont elles débordent.

En immersion dans les rues de Casablanca 

 

Ce n’est qu’après de longues années de regards passifs et familiers sur les rues de notre pays que l’on finit enfin par y déceler ces trésors de scènes presque anachroniques dont elles débordent.

octobre 23, 2019

C’était hier à Marrakech retrace l'histoire de la ville, depuis l’arrivée des Français en 1912 jusqu’aux années 80, quand elle devint l’une des destinations touristiques mondiales les plus prisées, avec ses lieux prestigieux que sont la Mamounia et le Casino.

Essai d'Elsa Nagel : C'était hier à Marrakech

 

Elsa Nagel a grandi à Casablanca avant de poursuivre ses études à Strasbourg. Docteur ès Lettres et Cinéma, elle a été lectrice de scénarii et enseignante en français. Critique de cinéma pour la radio et la presse écrite, elle est toujours critique de films et de livres pour Hebdoscope.

septembre 26, 2019

CASABLANCA 1920

septembre 15, 2019

Lobbyiste, homme politique ou scientifique, ils ont fait carrière à l’étranger où ils se sont imposés dans leurs domaines respectifs. Nés au Maroc, ils sont devenus une fierté nationale par procuration.  

Juifs, Marocains et influents. Ils comptent à l’international

 

 

 

Lobbyiste, homme politique ou scientifique, ils ont fait carrière à l’étranger où ils se sont imposés dans leurs domaines respectifs. Nés au Maroc, ils sont devenus une fierté nationale par procuration.  

Roger Karoutchi  Vice-président de l’UMP

septembre 12, 2019

Lorsque la population juive de Rabat a continué à diminuer au début du vingt-et-unième siècle, les dirigeants communautaires se trouvaient dans une situation dans laquelle des documents inédits et publiés avaient été dispersés à travers la ville dans des synagogues abandonnés, des appartements vides, et des écoles fermées

La Guenizah de Rabat 

 

septembre 3, 2019

Le Maroc, vers l'an mille avant JC devient, dans sa partie septentrionale, le lieu d'établissement de comptoirs phéniciens puis carthaginois. Rome sur-plante Carthage et fait du Nord du Maroc une province romaine. Au III ème siècle, celle-ci progressivement réduite à la frange côtière de la Méditerranée, est totalement christianisée.

Histoire des Juifs du Maroc, par Victor Cohen

 

août 27, 2019

Ils étaient 238 000 en 2008, aujourd'hui leur nombre a crû de manière exponentielle : des avenues entières coupées à la circulation. Autrefois limitée aux campagnards poussés par l'exode rural à s'installer en ville, l'activité est aujourd'hui exercée par les diplômés et les moins jeunes : jusqu'à 400 DH de revenus par jour.

Le Maroc des marchands ambulants

 

Ils étaient 238 000 en 2008, aujourd'hui leur nombre a crû de manière exponentielle : des avenues entières coupées à la circulation. Autrefois limitée aux campagnards poussés par l'exode rural à s'installer en ville, l'activité est aujourd'hui exercée par les diplômés et les moins jeunes : jusqu'à 400 DH de revenus par jour.

août 25, 2019

C’est un vibrant hommage qui a été rendu à Casablanca à Haïm Botbol à l’occasion de ses 60 ans de carrière. Le chantre de la musique arabo-andalouse et de la chanson populaire judéo-marocaine a enchanté un public de connaisseurs et de nostalgiques.

Haïm Botbol - 60 ans de carrière

 

 

Show must go on !

C’est un vibrant hommage qui a été rendu à Casablanca à Haïm Botbol à l’occasion de ses 60 ans de carrière. Le chantre de la musique arabo-andalouse et de la chanson populaire judéo-marocaine a enchanté un public de connaisseurs et de nostalgiques. Retour en images et en mots sur une soirée mémorable. 

Contenu Correspondant