Share |

Origine des mots "BIBLE","CORAN","TORAH"

  

 

Origine des mots "BIBLE","CORAN","TORAH"

 

 

Le mot latin biblia, "bible", n'apparut qu'au XIIe siècle, et il mettra du temps à s'imposer. À la longue, il supplantera Sacra Scriptura, "Écriture sainte", toujours en cours dans l'usage confessionnel.

 

Le mot « Bible » : vient du grec biblos. Ce mot a connu, au fil du temps, plusieurs mutations. Il désignait à l’origine les feuilles de papyrus sur lesquelles on écrivait. Ce n’est peut-être pas un hasard si l’on a nommé Byblos, la ville phénicienne qui, dès le VIe siècle av. J.C., exerçait sur la côte méditerranéenne le contrôle du commerce du papyrus entre l’Égypte et le monde grec. Comme ces feuilles de papyrus servaient de support à la transcription des Écritures, le singulier biblion fut de plus en plus utilisé par la Septante (version grecque de l’Ancien Testament) pour désigner le livre de la Loi (Dt 28,58) ou le livre de Moïse (2 Ch 35,12) ou encore les livres saints (1 Mac 12,9) ou les livres sacrés (2 Mac 8,23). Le terme biblos ne désignait donc plus le support sur lequel on écrivait, mais ce qui était écrit à savoir l’Écriture elle-même. Au Ier siècle, on utilisa le pluriel bibloi pour désigner l’ensemble des livres de l’Ancien Testament (Flavius Josèphe, Antiquités juives 1,132), le singulier ne servant plus qu’à nommer l’un d’entre eux. Finalement, au IIe siècle, le mot biblia fut utilisé par les Pères de l’Église (Clément d’Alexandrie, Origène) pour désigner l’ensemble des écrits de l’Ancien et du Nouveau Testament. Ce dernier sens est celui que la tradition a conservé jusqu’à maintenant.

pour Coran : "Lire" et "réciter", tel est le double sens du verbe arabe qara’a d’où vient le mot "Coran". Le sens premier de ce verbe sémitique, très courant en hébreu (il apparaît 900 fois dans la Bible), est "crier". Le Proche-Orient a "inventé" l’écriture mais l’écriture est d’abord orale, proclamée par les prophètes et récitée par les croyants.

Torah : Ce mot hébreu procède de (yarah) qui signifie: jeter, lancer, tirer, projeter, et ce n'est que le sens dévié qu'en donnent: enseigner, montrer, indiquer.

Si nous reprenons maintenant les quatre lettres qui composent le mot Torah nous trouvons la triade (tor) et la lettre (hé).

Le mot (tor) comporte des significations multiples:

* un temps: âge, époque;

* un espace: forme, aspect;

* un lieu de rencontre espace-temps: rangée, ordre, le tour, l'échéance de quelqu'un ou d'un événement;

* une action d'exploration (latour): parcourir, explorer.

  

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant