Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

LE COIN DE POESIE

Envoyé par yossioch 
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 00:04

Très charmant Lionel ,

Pour te rendre l'espoir de pouvoir 'crire quand tu auras pris ta retraite , commence à réfléchir sur tes avantures avec " Les Petites Filles Modeles " avec comme pseudo " Un Bon Petit Diable " !!Ca te va ?

C'est dommage qu'on soir séparés par tant d'eau et de terre , on aurait fait de bons copains !

A "l'entendure " ou à " l'écriture "

Yossi Ohayon
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 00:18
Excellentes lectures, mon cher Yossi....toujours la nostalgie, cette merveilleuse maladie (c'est bien la première fois que je dis cela d'une maladie !).

Oui, je pense vraiment qu'on aurait fait de bons copains, question de feeling !


Au fait, as-tu bien reçu ma réponse à ton mail ?

Lionel
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 00:39

Oui Lionel , tu as digéré mon message comme un petit pain , tout chaud mais moi aussi j'ai avalé les deux tiens aussi chauds !!!

Yossi Ohayon
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 00:52

A Françoise ,

D'abord mes souhaits de bienvenue dans mon coin . Ce poème , j'éspère ne sera que le premier de ceux que tu voudras bien envoyer au futur...très furur !!

En efet je lirai et relirai ton pème pour comprendre , analyser les comparaisons et les métaphores qui le composent entièrement et en conclure les vérités qui s'y cachent .

Françoise , excuse ma quéstion ou peut être mon ignorance , mais quel est le lien entre Françoise et Jean-Michel Martin ?

Bien à toi , Yossi Ohayon
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 01:36
quand on entre dans ce sujet, c'est comme lorsqu'on entre dans une maison pleine de bruits et d'activités et que tout à coup, dans un coin il n'y a plus de bruit, juste des chuchotements..
une vraie oasis de paix!!
Re: LE COIN DE POESIE
25 février 2005, 02:30
A Alizée......Alors ouvrons la fenêtre pour que ce doux zéphyr puisse entrer...

A Yossi...non, j'ai dit que je n'étais pas sûr que le premier mail soit parti, c'est pourquoi j'en ai envoyé un autre. Pour le message sur le forum, j'ai bien vu que je l'avais envoyé deux fois...mais je vieillis, c'est vrai !

Tu connais cette chanson d'Ouvrard ?
j'ai la rate
Qui s'dilate
l'estomac
raplapla
j'ai le foie
qu'est pas droit
les guibolles
qui flageolent
les rotules
qui ondulent
Ah qu'c'est embêtant d'être toujours malade
Ah qu'c'est embêtant d'être jamais bien portant
etc....

Bon, ben voilà ce qui m'attend...le rêve!

salut
Re: LE COIN DE POESIE
28 février 2005, 10:54


LA VALSE DES FLEURS

Quelques gouttes d'eau les arrosent
Au milieu de trouve la plus belle rose
Elle boit tres lentement juste sa dose
Car dans la vie, elle est a peine eclose

Le vent d'automne devient le musicien
Qui joue fievrement un air de Chopin
Devant moi, je decrouve un ballet aerien
J'ai envie d'applaudir a pleines mains.

Un saule pleureur, temoin de ce tableau
Abaisse tendrement tous ses longs rameaux
Afin de construire un merveilleux chateau
Qui se miroite sur une vaste atendue d'eau.

Quelques oiseaux tiennent compagnie au vent
L'instant unique est extremenent charmant
Les gestes des fleurs sont bien plus qu'elegants
Elles ne connaissent pas nos vieux tourments.

D'ici peu le temps aura joue contre ces fleurs
Dans une pirouette, elles sentiront venir l'heure
De la fin de leur parcours, cela sans nulles douleurs
Mais pour moi, elles seront gravees dans mon coeur.


Re: LE COIN DE POESIE
01 mars 2005, 03:43
a aliza

to poeme est si beau, c'est toi qui ecrit?
j'essaye moi aussi d'ecrire un petit poeme je vais voir si je vais reussir.
bon courage aliza et continue , yossi, ton coin est magnifique.

georgette
sam
Re: LE COIN DE POESIE
02 mars 2005, 04:32
Depuis toute petite je te rêve,
Pour toi j'aspire a une trève,
une cessation de personnes qui crèvent

Ton odeur je l'imagine,
Tes rues je les dessines.
tes habitants, je les mimes

Le sang te sali
depuis des décennies,
mais à jamais tu éblouie

Une petite rue étroite,
Une mosquée, une église et une synagogue à leurs droite
et un avenir meilleur au loin se miroite

Ton mélange doux-amer
tes silences et ton fort caractère
font de toi LA capitale de cette terre


Jerusalem
Pour te décrire en poëme
il me vaudrait user de differents thème

Ton Ciel,Ta Terre et ton Soleil,
Depuis mon enfance mémerveille
et tes abeilles nous donnent le plus doux des miel!!

Jerusalem prends moi avec toi,
laisse moi te regarder ne serais-ce qu'une fois.
Ma vie , mon coeur ne sont qu'à toi

Jérusalem, tu es La Paix
Jerusalem, tu es nos souhaits
Jérusalem, tu es tout ce que je voulais

Jérusalem,un Mur
Jérusalem, un Dôme
Jérusalem, une Eglise

Jérusalem, un amour tueur
Jérusalem, un amour qui fait peur
Jérusalem, un amour des premières Heures


Jerusalem .. je suis ton enfant égaré
Jerusalem .. je suis ton adoré
Jerusalem .. c'est pour toi que je suis tombée!!






petit poëme dedié a tout ceux qui aime jerusalem, et à toutes les femmes qui se sont battu pour elle ( la ville) ou qui ont eu a faire des sacrifices pour elle ... de toute confessions

Re: LE COIN DE POESIE
05 mars 2005, 12:29

Mais voyons Georgie , pourquoi tu as des soupçons de l'authenticité de l'auteur de ce beau poème ? En effet , il est beau , il est même réussi : il est difficile d'écrire un poème composé de quatrains et encore qui finissent par la même rime et j'en sais quelque chose là-dessus , moi qui des fois ai des difficultée à en trouver deux !
Mais Georgie , je suppose qu'il t'a beaucoup plu ce poème de Aliza et c'était une reaction " naturelle " .

Ceci dit , attention , ce coin de poésie j'en ai été l'initiateur mais il appartient à tout le monde maintenant , au fait Georgie , essaie d'écrire , peut - être que tu réussiras !

Bien à toi , Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
05 mars 2005, 12:40

Bonsoir Aliza , écris-tu souvent ? , LA VALSE DES FLEURS est une véritable réussite : j'ai beaucoup aimé ce vent qui joue du Chopin accompagné des oiseaux et ce chateau formé par des rameaux , c'est très joli çà , bravo et le tout pour protéger des fleurs : c"est très délicat .

Je crois que tu as dû faire des efforts pour écrire des quatrains composés de la même rime ,jet j'apprécie celà puisque c'est dificile d'écrire seulement des vers .

Continue à nous émerveiller ici !

Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
05 mars 2005, 12:46

Sam , Samira , quel amour pour Jérusalem ! Connais-tu cette ville ,cette ville que tu pleures , que tu chantes , pour laquelle tu es prêtes à donner ta vie ?

Ton poème est très touchant et plein de passion et d'amour !

Yossi Ohayon
sam
Re: LE COIN DE POESIE
07 mars 2005, 03:56
Coucou Yossi

Je connais jerusalem comme tout le monde je penses
jerusalem capitale de la terre ...

moi je dis apres TOUS A MARAKECH .... TOUS A JERUSALEM winking smiley
Re: LE COIN DE POESIE
09 mars 2005, 09:26

Sam, t'ai-je dit que j'ai des souches à Marrakech ? Mon père était d'origine Marrakchie et au fait toute sa famille était restée à Marrakech en dehors de lui qui était allé à Casa pour le buiseness representer son frère qui lui était déjà marié et installé à Marrakech .
Quant à moi , j'ai connu assez bien cette belle ville avec tous ses beaux monuments historiques et j'ai beaucoup de bons souvenirs de cette belle époque .

Et comme tu dis , APRES TOUS A MARRAKECH ? TOUS A JERUSALEM !

YOSSI
Re: LE COIN DE POESIE
12 mars 2005, 00:41

Le 31/01/05 Soly Anidjar a publié sur le forum DARKUM le récit de la vie de Aliza avec " Petite Bombe " comme pseudo . Ce récit m'a tellement accaparé par sa beauté , son mystère , la société où il a pu arrivé est si unique , que celà m'a mené à le réecrire mais cette fois une espèce d'épopée . L'épopée étant longue , je la publierai en quatre parties .

La première partie sevira de prologue .


UN CONTE DE FEES

PROLOGUE


Nous avons tous grandis sur ces contes de fées
Qui intervenaient au moment où tout a été fait
Pour éviter le mal presque toujours inévitable ,
Afin de ne pas nous laisser dans un monde inéquitable .
L’histoire toujours commence par une nuit sombre ,
Le ciel s’allume avec ses étoiles en grand nombre ,
S’éclaircit d’un coup par une comète mystérieuse
Qui éparpille autour d’elle des étincelles lumineuses .
L’étoile , dans ce sillon d’étincelles se rapproche
De la terre . O Dieu , est-ce un miracle très proche ?
En effet la comète se transforme en Femme irréelle ,
Une baguette en main et beaucoup de lumière autour d’elle .
Elle est blonde aux yeux bleus , couleur de sa longue robe .
Et l’enfant aveuglé , de la voir se dérobe .
L’enfant mourra sûrement un peu après sa mère
Agonisante de froid , de faim , quelle misère !
Mais la bonne fée de sa baguette magique
Sauvera tous les deux de cette fin tragique .
Du ciel les fées viendront toujours parce que l’homme lève les yeux
Pour demander une dernière aide , avant de mourir , à Dieu .
Mais des fois la Fée salvatrice n’est pas virtuelle
Comme dirait-on de nos jours mais une femme très réelle .
Et l’histoire , devenue un conte , de l’heureuse Elise
Nous la prouvera sans que quelconque ne la contredise .


Yossi , la suite viendra
Re: LE COIN DE POESIE
12 mars 2005, 10:21
yossi


voila qulque chose que j'ai ecrit ce n'est pas un poeme plutot une lettre d'adieu, que j'ai traduit de l'hebreu en francais, ecrite par une amie.


Comment dire adieu a l'amour de sa vie
Comment s'arracher a un lien impossible qui vous brise la vie
Comment puis je te voir et ne plus t'embrasser
Comment puis te sentir et ne plus t'enlacer
Comment etre indifferent après avoir connu la passion


Si je n'ai pas ton amour, je ne veux pas ton amitiee
Si je n'ai pas tes caresses, je ne veux pas ta tendresse


Je ne veux plus etre jalouse de ton bonheur
Je n'ai plus la force de participer a tes joies
Je ne veux plus etre ton amie fidele
Je ne veux plus etre ton amour clandestin

Laisse moi continuer ma vie sans toi
Redevenir peut etre la femme que j'etais avant toi
Avour le courage de ne plus entendre ta voix
C'est pour cela que je te dis adieu pour la cemtieme fois

georgette

j'espere que j'i ai mis assez d'emotion
Re: LE COIN DE POESIE
13 mars 2005, 08:42

Bonsoir Georgie ,

Oui j'ai aimé ce poème , mais je voudrai le lire en hébreu , alors , puis-je te demander de me l'envoyer en hébreu sur mon Email ?

Ton amie a l'air d'être douée , mais ton amie ce n'est pas t...!?

Merci d'avance

Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
13 mars 2005, 09:23


Voici le second passage du "Conte de Fees " de Aliza . J'ai connu personnellement Aliza , c'est une femme qui rit beaucoup , qui est très gaie mais son regard , alors là ...





Une decision audacieuse

Un couple malheureux , pour avoir un enfant , que n’a-t-il fait ,
Des traitements presque inhumains sont restés sans effet .
Ne pouvant plus attendre , l’âge ne faisant pas de distinction ,
Ils adoptent un enfant et l’entourent d’amour et d’affection .
Mais il était dit que ce bonheur ne pouvait longtemps durer
Et qu’après neuf mois , l’enfant de maladie mourrait .
Le destin cruel , aveugle , les jette encore au désespoir ,
Ils n’attendent plus rien de ce monde , pour eux retourné au noir .
Mais ce destin si aveugle et cruel soit-il , joint des bouts
Que nul être humain ne puisse assembler à moins d’être fou !
Loin de ce couple malheureux , sans aucun rapport apparemment ,
Arrive une femme chez un docteur et demande un avortement .
Pour une raison quelconque elle voulait mettre fin à cette vie
Qu’elle portait en elle , mais le docteur à son avis
Ne pourrait mettre fin à cette grossesse indésirable
Sans mettre la femme en danger considérable .
Mais sous les ordres du docteur exerçait une sage- femme
Qui connaissait ce couple dont le sort était infâme .
Une idée- éclair traversa l’esprit de cette accoucheuse
Qui , comme une fée rendra deux familles très heureuses .
Elle accompagna la femme à la porte du cabinet
Et lui passa entre les mains très secrètement un billet .
« Venez me voir , je vous supplie , ne faites rien jusqu’à demain «
Elle ne ferma pas l’œil de la nuit et d’angoisse se tordit les mains .

Et malgré la nuit blanche qu’elle passa à se débattre
Elle se leva le matin prêt à affronter le désastre
Qui pourrait être le résultat des deux cas envisagés
Et partit chez le couple pour le convaincre à s’engager
Et accepter cette proposition inouÏe
Et d’arriver chez elle furtivement dans la nuit .
Elle maudissait le moment de son impulsive réaction ,
Evaluant les conséquences de sa future action .
Mais le couple et la femme accepteraient-ils sa requête
Et qu’aurait-elle à dire si contre elle on ouvrait une enquête ?
Mais elle voyait déjà le couple rendu enfin à la vie
Et d’être à un être humain la cause de sa survie .
Réussir dans sa mission , c’était l’extrême bonheur
Et jusqu’au matin elle décida qu’était arrivée l’heure
De justifier , mériter la vie qui lui a été donnée ,
Que personne ne pouvait échapper à sa destinée .



YOSSI






Re: LE COIN DE POESIE
14 mars 2005, 12:28

Voici la troisième partie de l'épopée de la naissance de " Petite Bombe " nommée Lise dand notre histoire

Un conte de Fées : 3ème partie

Une folle Proposition

Et quand tous furent arrivés , elle fit les présentations
Et sans s’ attarder elle commença à exposer sa proposition .
Elle s’adressa au couple et dit : « Je connais votre histoire ,
Pour avoir un enfant vous avez eu beaucoup de déboires .
Lorsqu’avec votre enfant adopté vous frisiez le bonheur ,
Le sort voulu qu’il meurt et vous replonge dans le malheur .
Je vous aimais toujours , je ne savais pas comment vous aider ,
Et je suis sage-femme , j’ai eu plus d’une fois l’idée
De voler un enfant pour vous l’offrir
Afin que vous ayez quelqu’un à chérir .
Mais c’était une mauvaise idée , à vous dire tant je vous aimais .
Vous Madame « , elle s’adressa à l’autre femme , « j’ai estimé
Hier soir , que pour une raison que je n’oserai vous demander ,
Vous portez un enfant que vous voulez absolument avorter .
Mais le docteur a décidé autrement , que c’était trop tard
Pour avorter et qu’il fallait mettre au monde ce moutard .
Alors , avant de faire une fausse- couche dangereuse ,
J’ai une solution qui vous rendra toutes les deux heureuses .
Vous , chère voisine , je sais qu’il sera presque inutile
D’essayer de vous rendre l’espoir , ce ne sera pas facile . »
Toutes les deux la regardaient , apeurées étonnées ,
Quelle était donc la solution qu’elle allait leur donner .
Mais elle , sans tenir compte de leurs sentiments ,
Leur jeta la solution et sortit pour un moment .
« Vous , femme inconnue , vous continuerez votre grossesse
et vous , vous adopterez l’enfant du jour où Dieu voudra qu’il naisse .
Voilà en grandes lignes ce que j’avais à vous proposer ,
Le reste dépendra de ce que vous aurez disposé .
Je vous laisse un moment , faites connaissance , délibérez ,
Cette nuit encore je voudrais être de ma folie libérée « .
Elle sortit promptement de la chambre avec un vide d’esprit
Et resta ainsi sans savoir combien de temps aura pris
Cette attente si pleine d’espoir mais aussi de déception
Qui mettra fin à sa folle compassion .

Yossi
Re: LE COIN DE POESIE
15 mars 2005, 10:19

Voici la 4ème partie du " Conte de Fées


Le Drame , premier Miracle

Pendant ce temps , les deux femmes pleuraient enlacés ,
Sans se parler , déchirées , embarrassées .
Elles pleuraient de leur sort qu’elles ne méritaient pas
Sans cependant décider quels seraient leurs futurs pas .
Mais si ce même sort les avaient ici réunies ,
C’est qu’il fallait accepter sa décision cette même nuit .
L’idée les envahit de ne pouvoir éviter leur sort ,
Elles cessèrent de pleurer , s’éloignèrent l’une de l’autre et alors ,
Elles se levèrent , se regardèrent et sans mot dire ,
D’un simple mouvement de tête elles consentirent .
Les yeux rouges de pleurs , sur leurs visage un triste sourire ,
Elles rejoignirent l’accoucheuse qui , d’angoisse allait mourir .
Les trois femmes furent secouées d’un pleur de soulagement ,
En se tapant sur le dos elles se calmèrent finalement .
Pendant ce temps , le seul homme témoin de ce drame ,
Ne dit pas un mot , bouleversé jusqu’au fond de son âme .
L’homme qui adorait sa femme et ne voulait que son bonheur ,
Jugea qu’à l’ombre mieux valait rester à cette heure .
Et tard dans la nuit la sage femme
Froidement étala son programme .
Vous , toutes les deux et moi , c’est la première
Mais aussi la dernière fois qu’on se voit .
Vous , femme inconnue , des environs vous allez disparaître
Afin que personne d’ici ne puisse vous reconnaître .
Continuez votre grossesse mais sans trop vous éloigner Afin qu’au jour de la naissance je puisse vous soigner .
Je vous ferai accoucher ici , chez moi , secrètement
Mais après , vous disparaîtrez définitivement .
Le sort de cet enfant , vous ne chercherez jamais à savoir
Et vous n’essaierez jamais mais jamais de le revoir .
Sachez bien que dès le lendemain de sa naissance ,
Ce monsieur- ci , à la mairie et en ma présence
Déclarera être le père de ce marmot .
Il n’y a aucune raison au monde qu’on ne le prenne au mot
Et ainsi , un bébé accouché clandestinement
Portera un nom de famille très légalement .
Et c’est ainsi que vous aurez perdu pour l’éternité
Le droit d’exiger de votre enfant la maternité .
Et vous Madame , vous êtes enceinte dès cet instant
Et dès demain vous diffuserez cela et en même temps
Vous vous conduirez que telle . Racontez que par sa bonté ,
Dieu a eu pitié de vous et qu’il vous a écoutée .
Portez des habits larges , faites vous moins voir souvent ,
Afin que les gens s’habituent à l’idée dorénavant .
Quant à moi , outre tombe je prendrai avec moi notre secret
Et n’en diffuserai ni insinuerai pas un mot , fut-il si discret .
D’ailleurs si notre tricherie se découvrait d’un coup ,
Aucune prière au monde ne m’évitera la corde au cou .
Nous ne signerons entre nous aucun engagement ,
Seul Dieu sera notre témoin là haut au firmament .
Et maintenant séparons nous avant que le jour ne se lève
Et toi vas prier afin que Dieu accomplisse notre rêve .
Rien ne nous garantit de notre projet la réussite ,
Seule notre conduite en décidera de la suite .
Cinq mois plus tard naissait une fillette exquise
Qu’on légalisa à la mairie et qu’on nomma Lise .
La maman disparut comme prévu
Et jusqu’à ce jour nul ne l'a revue .
Bientôt Lise devint pour ses parents une belle princesse ,
On l’entoura d’amour et on la gâta sans cesse .
La sage femme des parents de Lise étant voisine ,
S’arrangea toujours que cette enfant rien ne chagrine .
Lise devint une femme choyée , souriante ,
Mais du secret qui l’entoura resta toujours ignorante


Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved