Share |

Allumée et hippie : Roseanne Barr présidente !

Allumée et hippie : Roseanne Barr présidente !

Ancienne héroïne de sitcom, à la tête d'une culture de noix de Macadamia, sujet central d'une émission de télé-réalité, impliquée dans le combat des Indignés de Wall Street, Roseanne Barr compte se présenter à l'élection présidentielle américaine de 2012. Mais pourquoi n'a-t-on pas plus de candidats comme elle en France ?

 

On se souvient de Roseanne Barr comme l’héroïne d’une série grand public, diffusée sur M6 il y a bien des années. Elle y interprétait le rôle d’une mère de famille white trash, plutôt vulgaire et spontanée. Elle se revendiquait déjà à l’époque comme une figure féministe, anti-patriarcale et anticonsumériste.

Les studios d’Hollywood lui ferment les portes d’une carrière plutôt bien lancée suite à ses propos jugés déplacés, et à un incident remarquable durant un match important de baseball. Invitée à chanter l’hymne américain avant le début de la partie, comme c’est la tradition, elle en donne une version inaudible, en change les paroles et se touche les parties génitales pendant le tour de chant. Elle devient alors persona non grata dans la plupart des médias, et doit créer elle même ses propres émissions, talk-shows.

Roseanne Barr candidate à la présidentielle

Mais c’est une autre Roseanne Barr qui s’affiche depuis quelques mois sur les écrans américains et sur les réseaux sociaux. Forte d’une expérience de fermière alternative, et d’un diplôme de méditation, elle décide de se lancer en politique. Ses déclarations sont claires : elle peut changer le monde, et régler rapidement tous les problèmes, des dettes de son pays à la crise du Moyen Orient.

Elle détient des solutions simples, et se propose donc en toute humilité à la présidence pour les élections de 2012. Elle se revendique du Green Tea Party, jeu de mot mêlant convictions politiques, méditation transcendantale et culture biologique. On pourrait penser que Roseanne ne fait que poursuivre ses ambitions premières : changer le monde envers et contre tout, mais on peut tout de même s’interroger sur ce soudain intérêt pour la chose publique.

 

Juste avant de se déclarer solution universelle à tous les maux, et donc candidate à la présidence, Roseanne vient de vivre une défaite médiatique assez importante. L’émission de docu-réalité qui est consacrée à sa ferme de culture de noix de Macadamia à Hawaï, Roseanne’s Nuts, est annulée par la chaîne Lifetime, pourtant spécialiste des reportages à sensations et autres déclinaisons voyeuristes.

Pendant une dizaine d’épisodes, le spectateur la regarde tenter d’organiser sa vie spirituelle autour d’un ami-gourou vivant dans une tente dans son jardin, se battre pour la culture libre du cannabis dans l’état d’Hawaï et finir complètement raide dans un appartement en Californie, ou encore invoquer les esprits des combattants de l’île pour nettoyer un musée apparemment hanté.

Une grand-mère hippie un peu frappée

Roseanne y apparaît comme une grand-mère hippie un peu frappée mais délicieusement anticonformiste, ne cachant rien de la fréquence de ses rapports sexuels à l’arrivée calculée de sa ménopause tardive. On y retrouve la gouaille et l’énergie de la Roseanne Conner du sitcom, mais les spectateurs manquent, et trouvent le personnage trop en décalage avec la réalité.

Les audiences baissent de semaine en semaine, et Roseanne se met donc à tweeter à profusion (@TheRealRoseanne), espérant attirer l’attention des Américains, mais également celui de la chaîne Lifetime, qu’elle accuse sans cesse dans de grandes tirades paranoïaques de l’avoir sacrifié sur l’autel d’un capitalisme forcené. C’est donc l’annonce de l’arrêt de la production de sa série qui pousse une Roseanne un peu laissée pour compte dans l’arène politique.

Porte-parole des Indignés de Wall Street
 

On la retrouve aujourd’hui comme porte-parole des Indignés qui occupent Wall Street, mais son programme est toujours aussi flou. Elle invoque des camps de reéducation pour les banquiers tricheurs, et des dons obligatoires de 10 millions de dollars pour chaque bénéficiaire d’un parachute doré. Elle souhaite que les femmes s’investissent dans la réparation du monde dans sa globalité par le biais de la religion, dans la lignée du Tikkoun Olam, un concept juif utilisé par la Kabbale, dont elle se revendique. Elle propose que la méditation devienne obligatoire. Elle pense également briguer le poste de premier ministre israélien, convaincue de pouvoir à elle seule apporter la paix entre Israéliens et Palestiniens. Roseanne est de toutes les causes médiatiques, sans jamais prouver qu’elle comprenne quoique ce soit à ce qu’elle dise.

A suivre sur Twitter

 

Si comme moi, vous aimez lire les tribulations d’une actrice sur le retour, assoiffée de reconnaissance, et prête à tout dire pour se faire remarquer, suivez-là sur Twitter, et amusez vous de ses sorties les plus épicés, de ses insultes multiples à ses followers ou de ses jugements à l’emporte-pièces sur une situation donnée. Si vous voulez suivre quelqu’un qui va vraiment changer le monde, je n’ai pas de conseil à donner, peut-être que ce sont les fous, les allumés, qui savent le mieux m’en parler.

 

Par Daria Marx Blogueuse Enervée

Contenu Correspondant