Share |

Le Liban, Satrapie Terroriste de l'Iran

Le Liban, Satrapie Terroriste de l'Iran

 

Par Yaakov Lappin

Dans un Moyen Orient en plein chaos, chaque jour apporte des changements stratégiques et des situations d'une violence inouïe. Une chose est restée constante, la construction ininterrompue au Liban d'une base iranienne de lancement de missiles, militaire et terroriste. Via son satellite shiite, le Hezbollah, l'Iran a constitué une satrapie terroriste, d'une ampleur et d'une puissance de feu sans égale. Ses missiles et roquettes peuvent atteindre aujourd'hui n'importe quel point du territoire israélien.

Lors d'une conférence récente tenue au Centre Begin-Sadate à l'Université bar Ilan, des officiers supérieurs israéliens ont dévoilé certains chiffres stupéfiants qui donnent la mesure de la capacité de nuisance accumulée par le Hezbollah. Il est certain aussi qu'Israël s'est préparé pour le jour où il aura à s'attaquer à ce problème. Tsahal semble prêt à affronter la menace, où et quand cela est nécessaire. Cette menace est néanmoins potentielle. Et l'utilisation cynique des populations civiles libanaises par le Hezbollah, comme couverture à partir de laquelle il envisage d'attaquer des populations civiles israéliennes reste un défi sérieuxpour ceux qui planifient la défense du territoire.

 

Lors de cette conférence, Benny Gantz, chef d'Etat Major a précisé qu'au Liban aujourd'hui, "il y a des maisons où le living est à côté de chambres où sont stockés les missiles, une réalité qu'il faut appréhender"

Le Ministre de la Défense du Front Intérieur, Gilad Erdan, a dévoilé un plan de défense pour protéger 30% des civils du pays qui n'ont pas d'abri près de chez eux, ni de chambre forte chez eux. En cas de guerre généralisée, il a prévenu que le territoire serait pilonné par des milliers de roquettes pendant 3 semaines, aucune portion n'étant à l'abri.

Un logement sur dix au Liban a aujourd'hui un lanceur de roquette ou des armes et des munitions du Hezbollah qui y sont stockées. Erdan a précisé que dans le sud du Liban, les maisons ont été construites de manière que le toit puisse dégager une ouverture pour tirer un missile vers Israël. Il a ajouté que ces missiles sont de plus en plus précis et guidés, de manière à atteindre les infrastructures et les sites sensibles, comme les centrales électriques.

Si on additionne tous les missiles et roquettes approvisionnés par le Hezbollah, la Syrie, l'Iran, le Hamas et le Jihad islamique, on arrive au chiffre énorme de 200 000. Erdan poursuit: "Nos ennemis veulent nous fragiliser afin que nous cessions de croire qu'un jour, on pourra vivre normalement"

Pour contrer ces menaces, les Forces de Défense d'Israël ont des plans offensifs précis, mais le gouvernement doit trouver aussi des moyens nouveaux, afin qu'une vie civile puisse continuer en cas de guerre. Erdan poursuit: "Nous devons créer un mécanisme qui permette une continuité dans le fonctionnement du front intérieur, afin d'éviter les scènes vécues lors de la 2ème Guerre du Liban en 2006. Il faut savoir qu'aucun autre pays au monde n'est autant menacé que nous"

Le Hezbollah est lourdement armé, même plus que de nombreuses nations occidentales, mais notre puissance de feu le dissuade. De plus, sa préoccupation du moment c'est de suivre les ordres de ses maîtres à Téhéran et se battre en Syrie pour soutenir le régime des Assad, ce qui met en fureur les jihadistes sunnites.

Moshe Yaalon, ministre de Défense d'Israël, a fait récemment la remarque suivante: "Pour ceux qui ne le savent pas encore, une guerre civile a recommencé au Liban. Le Jihad global s'est infiltré dans le pays et attaque le Hezbollah chez lui, faisant sauter des véhicules, à Beyrouth même, à Dahia, tirant des missiles sur Dahia et la vallée de la Bekaa'h…"

 

Lors de la conférence, de nouvelles idées ont été avancées par les hauts responsables de la sécurité, pour améliorer encore la dissuasion. Giora Eiland, ex-chef de la Sécurité nationale, conseiller du 1er ministre, a dit qu'Israël devrait rejeter l'idée qu'il doive se battre contre une "guerrilla terroriste", encastrée dans des zones civiles, et revenir au schéma de lutte contre un état-ennemi. En effet, il est impossible de défaire les forces d'une guerrilla. A l'inverse la victoire est possible si le territoire visé appartient à un état hostile. "En 2006, on a ess       ayé de faire quelque chose d'impossible, en visant les lanceurs de roquettes au milieu des civils. Si demain, il y a une 3ème guerre au Liban, la situation ne peut qu'empirer, du fait que Tsahal et le Hezbollah ont fait chacun des progrès sur le plan tactique", ajoute Eiland. "Si demain il y a une guerre, si on traite le Liban comme un pays ennemi, la guerre ne durera que 3 jours au lieu de 3 semaines", prédit Eiland. "Car on peut alors bombarder des ponts et des sites stratégiques ou étatiques en zone urbaine, tout en évitant écoles et hôpitaux. Il va falloir passer d'un conflit de basse intensité contre des groupes terroristes à une guerre totale contre un état"

--

www.nuitdorient.com ajoute le tableau suivant à cet article.

 

Système de Défense Anti-Missile Israélien

Selon Dr Nathan Faber - Technion

 

Missile

ennemi

Origine

lancer

Portée

km

Altitude

km

Nb à inter

cepter

Système anti-missile

Nb anti missiles

par

missile

Coût unitaire

 

Coût global interception

 

Shahab

Sejil

Iran

1300

2000

250/300

100

Arrow 3

(1)

2

 

3 M$

 

4 MM$

Scud

Syrie

300/

700

30/100

300

Arrow 2

2/3

Fateh-110, M-600

Syrie

Hezbollah

200/

300

15

500

Fronde de David

(1)

2

1 M$

2 MM$

Grad

Fajr

Hamas

Hezbollah

40

70

2/3

 

10 000           

 

Dôme       de Fer           

 

6

 

0,1 M$

 

6 MM$

Roquettes artillerie

Hamas

Hezbollah

Syrie

10/40

1/3

                     TOTAL

12 MM$

                   

 

(1) en cours de développement – opérationnel en 2014/5

 

Tout conflit avec envoi massif de missiles coûtera très cher aux 2 parties.

 

 

Iran's Terror Entity in Lebanon

 

byYaakov Lappin
http://israelagainstterror.blogspot.fr/2013/10/irans-terror-entity-in-lebanon.html

Source: http://www.gatestoneinstitute.org/4035/iran-lebanon-terror-entity

Traduit par Albert Soued, écrivain et journaliste, http://soued.chez.compour www.nuitdorient.com

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant