Share |

Le Simon Wiesenthal Center acquiert une lettre d’Hitler

Le Simon Wiesenthal Center acquiert une lettre d’Hitler

Le Simon Wiesenthal Center a fait l’acquisition d’un document de quatre pages signée Adolf Hitler, la lettre Gemlich.

Le Simon Wiesenthal Center est une ONG militant pour les droits de l’homme du peuple juif, en réaction contre tous les événements ségrégationnistes qui se sont produits par le passé à leur encontre. Elle s’occupe de la défense des juifs dans le monde et enseigne l’histoire de l’Holocauste.

La lettre Gemlich a été rédigée par Hitler lorsqu’il était soldat. Un de ses supérieurs, Karl Mayr, impressionné par ses compétences oratoires, lui avait demandé de mettre par écrit ses idées sur la « Question Juive », soulevée par le soldat Adolf Gemlich qui considérait les pogroms insatisfaisants. Le document date de 1919 et est à ce jour l’exemplaire le plus ancien attestant de la volonté d’Hitler d’exterminer le peuple juif. Hitler y explique la manière qu’il pense être la plus habile pour exécuter son dessein : retirer à ce peuple tous droits de l’homme, rendant possible leur extermination.

Un second exemplaire est à Munich et le marché des faux est prolifère lorsque cela concerne Hitler. Par conséquent, devant cette nouvelle découverte, les experts étaient très sceptiques. M. Othmar Plöckinger du Simon Wiesenthal Center affirme qu’il y a de fortes chances que la lettre soit l’original. Le Rabin Hier du Simon a fourni des preuves de son authenticité à l’aide de documents attestant de la découverte de cette lettre à la fin de la Seconde Guerre mondiale, par un soldat américain du nom de William F. Ziegler.

La lettre a été acquise par l’organisation il y a trois semaines pour 150.000 $, chez la maison de ventes Profiles in History. À partir de juillet 2011, elle sera accessible au public au Museum of Tolerance de Los Angeles, dans le cadre d’une exposition dédiée à l’Holocauste.

Contenu Correspondant