Share |

Maroc : Shalom Abdelhak et son épouse sont en Israël

Maroc : Shalom Abdelhak et son épouse sont en Israël 

 

 Par 

 

Shalom Abdelhak ne finira pas ses jours au Maroc comme il l’aurait espéré. Sa famille l’a finalement emmené, lui et sa femme, en Israël. La réaction, au demeurant, tardive des autorités n’a pu éviter ce triste épilogue.

 

Le rêve de Shalom Abdelhak et son épouse Viessmann Messody de finir leurs jours dans leur ancien appartement, sis rue Dijla à Casablanca, s’est brisé. Ils sont, désormais, en Israël. C’est le chef du gouvernement qui a annoncé la mauvaise nouvelle lors d’une allocution prononcée, jeudi, à l’occasion de l’ouverture de la 21ième édition du Salon du livre et de l’édition de Casablanca, indique le site Al Yaoum24.

Abdelilah Benkirane a reconnu que malgré son intervention, il n’a pu persuader le couple marocain de confession juive, expulsé de son appartement par une décision de la justice, de rester au royaume. Il a déploré que leurs proches soient venus pour les emmener avec eux en Israël.

Le chef de l’exécutif a reconnu que le Maroc « n’a pas ménagé ses efforts pour qu’ils restent mais, malheureusement, cet objectif ne s’est pas réalisé », ajoutant que le roi Mohammed VI, qui suivait de très près ce dossier, a chargé le ministre de l’Intérieur, de faire le nécessaire en vue de convaincre Shalom Abdelhak et sa femme de laisser tomber l’option d’immigrer vers l’Etat hébreu, rapporte la même source.

Une intervention tardive

Le départ du vieux couple n’est, en effet, que la conséquence logique d’une intervention tardive des autorités marocaines. Et pourtant, le tocsin a été sonné, il y a trois mois. Mi-novembre 2014, Shalom Abdelhak, dans une vidéo postée sur You Tube sollicitaient une protection contre les abus d’une « mafia immobilière » qui convoitaient l’appartement qu’ils louaient depuis une cinquantaine d’année. Un appel, fortement relayé par les médias dont Yabiladi, mais qui n’a pas eu l’effet escompté auprès des pouvoirs publics.

Fin décembre, le couperet est tombé. Les forces de l’ordre expulsent Shalom et son épouse de leur domicile. La spéculation immobilière a eu raison de la campagne médiatique de solidarité en faveur du couple.

Dans l’enregistrement vidéo de novembre, une autre marocaine de confession juive, une voisine de Shalom, s’est également plainte des agissements de la « mafia ». Les autorités marocaines ont une chance de rattraper leur réaction tardive dans le cas de Shalom en agissant rapidement avant que la vieille dame ne soit expulsée de son appartement et qu’elle aussi prenne la direction d’Israël.

Yabiladi

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Contenu Correspondant