Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc




Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Azilal , Demnate et regions

Envoyé par Namous 
Luz
Re: Azilal , Demnate et regions
26 janvier 2010, 11:11
Ogzilal

Nous avons eu le bonheur de faire deux randonnées dans cette très belle vallée des Aït-Bou wouli. Tu énumères les travaux à la charge des femmes... On pourrait parler de surcharge. Comme tu le dis, on n'est pas assisté et on survit grâce à la gestion intelligente des ressources : l'utilisation des touffes de tifsi est un excellent exemple.
J'espère que ces habitants ne savent pas qu'en France, cet automne, on a jeté des milliers d'hectolitres de lait dans les champs, on a détruit aussi des tonnes de fruits pour maintenir les cours...

Les navets séchés serviront à la préparation des tagines pendant tout l'hiver.
Pièces jointes:
La corvée de navets-1.jpg
Re: Azilal , Demnate et regions
26 janvier 2010, 12:23
La corvée des navets disait Mrirda


1 - Tiwizi = Technique d'entraide qui, à tour de rôle permet à celui qui la demande de bénéficier de l'aide des voisins sans contrepartie financière pour effectuer des tâches qui l'auraient poussé à chercher une main d'oeuvre introuvable et à prix d'or pour la région.
2 - Tizouarn = Période entre 13h et 14h

Celui qui demande Tiwizi devrait un jour se voir travailleur chez quelqu'un à son tour, ce que certains ne font jamais, sous couvert de leur statut, ici le moqadem en l'occurrence, d'où le dénoncement de l'abus, de l'abus de pouvoir sûrement
Pièces jointes:
corvee-des-navets.jpg
Luz
Re: Azilal , Demnate et regions
30 janvier 2010, 08:51
Ogzilal

Tout est dit dans ce poème de Mririda. Quelque soit le lieu géographique, il ne faut pas beaucoup de temps pour comprendre...

Photo - jour de marché à Abachkou
Pièces jointes:
Abachkou-Jour de souk-1.jpg
Re: Azilal , Demnate et regions
02 février 2010, 07:18
Ogzilal,
Les chants de la Tessaout...Sais-tu si ce livre a été réédité récemment?
Luz
Re: Azilal , Demnate et regions
21 février 2010, 08:39
Le plateau d'Azilal, au pied du Djbel Rat (3797m)

Cette photo est extraite du livre "Les Chants de la Tassaout" de M'Ririda n'Aït Attik. (Editions Belvisi 1992)
Pièces jointes:
Numériser0001-1.jpg
Re: Azilal , Demnate et regions
22 février 2010, 00:44
dans mon mochav en galilee les gens originaires de demnat etaient nombreux et je dis etaient car les plus ages
ne sont plus de ce monde. en effet ils avaient amenes toutes leurs connaissances pour la fabrication de la mahia.
des grosses bouteilles appelees dames-jeanne[ dami-jeanne dans notre dialecte] et quand il n'y avait plus de
figues il y avait les raisins. leur mahia depassait les 50%
Re: Azilal , Demnate et regions
12 mars 2011, 07:04
tasmi voir ci-dessus pourquoi la mahia de Demnat n'est pas salée. Elle doit anesthésier les glandes gustatives. Du coup, on ne sent plus rien.
J'ai remis ce poste en tête car il contient un passage sur les mines de sel à Demnat.
Re: Azilal , Demnate et regions
11 octobre 2011, 09:24
1965, oui 1965 j'avais à peine16 ans quant je suis partie à l'aventure tout seule comme un grand et 150 Dirhams en poche, je débarque à Azillal ou je ne connais personne, tout ce que je sait c'est un petit coin ou plutôt un hameau appelé (TAQUATTE) dont j'ai entendu parles, ou la beauté féminine a fait escale. Aujourd'hui j'ai 62 ans et ça m'arrive de penser à mes premières nuits blanche d'un mois de juin 1965, nuits ou la flèche de Cupidon na cessée de me transpercer le coeur. Nuits de plaisir et d'amour pure.
Re: Azilal , Demnate et regions
13 mars 2012, 07:38
Salut tous le monde

Je suis intéressé pas le dessin des logos de football et j'aimerai que vous m'aidiez à retrouver les écussons des anciens clubs de l'epoque du protectorat français et espagnol au maroc, afin de les redessiner car c'est ma passion.
Pouvez vous nous indiquer les clubs de la ville d'Oujda d'avant l'independance, avec des photos s'il vous plait.J'en ai déjà fais rennaitre certains logos de l'oublie comme ceux de USM USA L'IDEAL RCM USF USDM OM SM SAM ASAM...
Pourriez vous nous citez les anciens clubs d'Azilal et région de préférence en joignant des photos de l'époque d'avant l'independance.

Je vous invite à voir mon blog où j'ai mis la majorité des logos des clubs de foot de maroc :
www.logos-club-foot-maroc.skyrock.com

Je serais reconnaissant si vous pourriez m'aider
Voici mon e-mail : andalouuu@yahoo.fr
Re: Azilal , Demnate et regions
02 avril 2013, 14:14
Salut tous
moi je suis originaire de DEMNAT d aprés mes modestes informations: avant leur départ vers israeil. les juif etaient nombreux à demnat. ils vivaient en entente aves les amazighs de cette villes. si vous me le permettez je vous propose ce sujet que j ai pris de ce site web ; @#$%&.com

le sujet
DEMNAT, PARADIS PERDU...



Pour decrire cette ville qu'est Demnat ou vecurent en bonne entente, juifs et amazighs aux siecles precedents, quoi de mieux que de ceder la plume au Vicomte Georges de Foucault, qui dans son livre "Reconnaissance au Maroc" edite en 1883-1884, decrit avec force details cette agglomeration diversifiee ?



Séjour à Demnat


"Cette ville est le siège d’un caïd qui gouverne la province de Demnat ; celle-ci a pour limites : au nord, les Sraghna ; à l’est les Ntifas et les Ayt Boualli ; au sud,les pentes supérieures du grand Atlas ; à l’ouest,les Glawa et les Zemran.

Demnat est entourée d’une enceinte rectangulaire de murailles crénelés, garnies d’une banquette et flanquées de tours ; le tout est en bon état, sans brèches ni portions délabrées. Trois portes donnent entrée dans la ville.
La Qasba a son enceinte à part et est bordée de fossés, ceux-ci,les seuls que j’ai vu au Maroc, ont 7 à 8 mètres de large sur 4 ou 5 metres de profondeur et sont en partie remplis d’eau. Au milieu de ce réduit, s’élèvent la mosquée principale et la maison du caïd .

Muraille, Kasba, mosquée, maisons, toutes les constructions de la ville sont en pisé ; rien n’est blanchi, sauf la demeure du caid et le minaret qui l’avoisine. Le reste est de la couleur brun sombre qui distingue les habitations depuis Boul jaad. L’intérieur de l’enceinte est aux deux tiers couvert de maisons, en bon état, quoique mal bâties. Le dernier tiers est occupé partie par des cultures, partie par la place du marché : point de terrains vagues ,point de ruines ; en somme, air prospère. La population est d’environ 3000 âmes, dont 1000 israélites ; ceux-ci n’ont pas de Mellah ;ils habitent pèle mêle avec les musulmans qui les traitent avec une exceptionnelle bonté. Demnat est Sefrou sont les deux endroits du Maroc ou les juifs sont le plus heureux. Il y a d’autres rapprochements à faire entre ces deux villes, dont les points de ressemblances frappent l’esprit : même situation au pied de l’Atlas,à la porte du Sahara, population égale, et composée d’une manière semblable ; prospérité presque pareille ; même genre de trafic ; même caractère doux et poli des habitants ; même ceinture d’immense et superbes jardins. En un mot, ce que Sefrou est à Fes, Demnat l’est à Marrakech. Le commerce de Demnat est le suivant : Les tribus de l’Atlas et du sahara (Dades,Todra) viennent s’y approvisionner de produits européens et d’objets fabriqués dans les villes marocaines, tels que cotonnades, sucre, thé, parfumerie, bijouterie, beleras ; elles y cherchent aussi des grains, mais en petite quantité. En échange, elles apportent des peaux, des laines et des dattes, que les habitants de Demnat expédient à Marrakech.

Ce commerce, florissant autrefois, a fait la richesse de la ville, il est en décadence depuis quatre ou cinq ans. A cette époque, le sultan envoya un Amin d’une rapacité telle que le trafic ne fut plus possible :tout ce qui passait les portes de la cité était, quelle qu’en fut la provenance, frappé d’un droit arbitraire si élevé que bientôt les tribus voisines et les caravanes du sud désertèrent ce marché et se portèrent en masse sur Marrakech ou elles se fournissent à présent.

Demnate est entourée de toutes parts d’admirables verges, les plus vastes du Maroc. Au milieu d’eux sont disséminés une foule de villages se touchant presque, qui forment comme des faubourgs de la ville. Ces jardins sont renommés au loin ; leur fertilité, leur étendue, la saveur et l’abondance de leurs fruits, les excellents raisins qui s’y récoltent sont légendaires.

Presque contigus aux vergers de Demnate, s’en trouvent d’autres très célèbres que nous avons traversés en venant : ceux d’Ait OuAoudanous. Ils rappellent un triste exemple de la rapacité du sultan et de la malheureuse condition de ses sujets. Ces jardins, domaine immense et merveilleux, foret d’oliviers séculaires et d’arbres fruitiers de tout espèce, arrosés par des ruisseaux innombrables, appartenaient, il y a quelques années, à un homme fameux par ses richesses et son luxe, Ben Ali ou El Mahsoub, dont la vaste demeure s’élève encore au sommet d’un mamelon qui les domine. Cette fortune énorme, cette ostentation, ce pouvoir, portèrent ombrage au sultan.
Soit pure cupidité, soit crainte de l’influence croissante d’un homme aussi puissant, il le fit une nuit surprendre, saisir,emmener : on le jeta en prison dans l’île de Mogador. En même temps, ses biens furent confisqués et réunis à ceux de la couronne. J’appris plus tard à Mogador que le malheureux Ben Ali, qu’on connaissait sous le nom d’El Demnati, avait, après plusieurs années de captivité, obtenu sa liberté au prix de tous ses biens, mais il n’en jouit pas. A sa sortie de prison, à la porte de Mogador, il mourut."

--------
Voici l'entree du Mellah


l'interieur du Mellah




Modifié 4 fois. Dernière modification le 02/04/2013 14:29 par amazigh2.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






DAFINA


Copyright 2000-2022 - DAFINA - All Rights Reserved