Share |

Dix bonnes raisons d’aller à Tel Aviv

 

Dix bonnes raisons d’aller à Tel Aviv

 

 

 En Israël, on l’appelle « The Bubble », une bulle à part relativement détachée des turpitudes de la région. Loin des conflits, Tel Aviv se révèle en effet festive, ouverte et bruyante. Une ville à découvrir de toute urgence en suivant le guide !

 

-> Se perdre dans les rues pavées de Neve Tzedek, ancien repère des immigrants yéménites construit en 1887 : un embrouillamini de maisons aux couleurs vives et de rues tortueuses dont la rue principale, Shabazi, regorge d’ateliers et de galeries d’art.

-> Après le calme de Neve Tzedek, se plonger dans l’agitation des grandes artères de la ville, les avenues Rothschild, Nordau et Ibn Gvirol où se succèdent les immeubles de style Bauhaus.

-> Pour une séance shopping, direction le Dizengoff Center, le plus vieux centre commercial d’Israël où les plus grandes marques sont implantées. Les amateurs de friperies et de marques de créateurs devront quant à eux s’orienter vers les rues Bograshov et Sheinkin.
50 rue Dizengoff

-> A l’heure du déjeuner, apprécier l’ambiance orientale du shouk HaCarmel, le centre névralgique de Tel Aviv, et déguster sur le pouce les spécialités locales avec une préférence pour les keftas (boulettes de viande) et la shashouka (sorte de ratatouille).
Au croisement des rues Allenby, Sheinkin et King George

-> Se dorer la pilule le long de la tayelet (« promenade » en hébreu) et jouer au beach-volley ou au matkot (raquettes de plages adorées par les Israéliens) avec les locaux.

-> Admirer le coucher du soleil, un verre de rosé à la main, au La La Land, un bar de la plage Gordon certes un peu touristique mais qui offre une vue inégalable.
Gordon Beach

-> Tester les excellents beignets de patate douce et les pâtes fraîches de chez Orna et Ella histoire d’avoir le ventre bien rempli avant d’attaquer la soirée.
33 rue Sheinkin

-> Enchaîner les bars de la rue Vital, dans le quartier de Florentin, où vieux orientaux et jeunes bobos cohabitent dans une ambiance plutôt festive.

-> Finir sa nuit au Michatronix. Ambiance branchée, déco de bric et de broc et musique électro au rendez-vous pour ceux qui parviendront à dénicher ce lieu caché. Autre option : le Deli, une boîte de nuit tapie dans l’ombre, dissimulée par un rideau au fond d’une sandwicherie lambda.
26 rue Ben Yehuda / 7 rue Allenby

-> Poser ses valises à l’Hôtel Cinéma, l’un des premiers cinés de la ville qui a été transformé en hôtel chic et trendy. Idéalement situé près de la plage et de la très centrale rue Dizengoff, c’est l’un des plus beaux exemples de bâtiment Bauhaus.
1 rue Zamenhof

Contenu Correspondant