Share |

Lisa Bosq : Je cuisine pour cultiver la convivialité

Lisa Bosq : Je cuisine pour cultiver la convivialité

 

 

 

Lisa Bosq, 30 ans, assistante commerciale née à Nîmes est riche d'une ascendance italienne par son père et juive marocaine par sa mère. Autant dire que la demoiselle, installée à Toulouse depuis peu mais qui représente Bordeaux avec son coéquipier Olivier, dans l'émission « Un dîner presque parfait », ce soir à 20 h 45 sur M6, aime la cuisine méditerranéenne…

Résumé : pendant une semaine 3 binômes sur 12 sont allés dîner les uns chez les autres et se sont jaugés. On en verra ce soir, le déroulé filmé. Au terme de cette première étape, un binôme sera éliminé. Les deux restants en lice devront satisfaire à trois épreuves : réaliser trois bouchées en relais en 45 minutes ; confectionner un plat à base d'ingrédients choisis au hasard (en lançant des fléchettes). Troisième épreuve, ubuesque : transformer un dessert traditionnellement sucré en un plat salé. Le tout devant trois grands chefs : Cyril Lignac, Georges Blanc et Jean-François Piège.

Dans la deuxième étape diffusée ce soir Lisa se lance avec son partenaire Olivier pour tenter de décrocher le titre de « La meilleure équipe de France ». Entretien téléphonique avec Lisa, tout juste rentrée de vacances.

Vous êtes commerciale. Quelle place la cuisine tient-elle dans votre vie ?

C'est une passion. Mes deux parents cuisinent et mes grands parents également. Je cuisine pour cultiver la convivialité, recevoir mes amis. J'ai déjà participé à d'autres concours culinaires mais non filmés. Quand on officie pour ses proches, c'est toujours parfait. Mais j'avais envie de confronter ma cuisine à celle d'autres passionnés.

Connaissiez-vous votre coéquipier avant de participer à l'émission ?

Un peu. Il faisait partie de ma semaine lorsque j'ai concouru il y a 3 ans pour la même émission, mais je ne savais pas que j'allais faire équipe avec lui cette fois-ci. On est très complémentaires, très concentrés et très organisés.

Connaissiez-vous les trois grands chefs qui constituent le jury avant aujourd'hui ?

Je suis une fondue de livres de cuisine. J'ai chacun de leurs livres dans ma bibliothèque. L'un des plus grands attraits de cette compétition, pour moi est justement de cuisiner sous leur regard. Nous avons eu des retours exceptionnels de leur part. J'ai hâte de voir les images de cet épisode et de connaître leurs critiques. C'est à la fois impressionnant et enrichissant.

Sa recette d'été

Taboulé aux herbes méditerranéennes : réhydrater 750 gr de semoule avec le jus de 7 tomates coupées en dés, 2 concombres épluchés et épépinés, mélanger avec un bouquet de menthe, de coriandre, et de persil finement hachés, une bonne poignée de raisins de Corinthe réhydratés au thé noir et le zeste de 2 citrons. Mêler 4 ou 5 cuillères à soupe d'huile d'olives, sel, poivre et une touche de cannelle en poudre. Réfrigérer la veille.

Contenu Correspondant