Share |

ZAZ - "PARIS SERA TOUJOURS PARIS"

 ZAZ - "PARIS SERA TOUJOURS PARIS"

 

Zaz est déjà de retour. Un an et demi seulement après la sortie de son deuxième album "Recto verso", écoulé à près de 490.000 exemplaires, la chanteuse française publiera un nouveau disque le 10 novembre prochain. Un projet composé essentiellement de « reprises de vieilles chansons », dont l'ambition est simple : rendre hommage à la ville de Paris. Un projet qui n'est pas surprenant puisque Zaz a largement été comparée à Edith Piaf, grâce à son timbre, depuis le début de sa carrière et qu'elle est devenue l'une des ambassadrices de notre pays dans le reste du monde. « Ce n'était pas du tout prévu. Moi je pensais m'arrêter, prendre une année sabbatique » a confié l'interprète de "On ira" sur RTL pour expliquer la naissance de ce projet.

Après avoir publié la pochette de son single "Paris sera toujours Paris", Zaz vient de l'envoyer aux radios ce matin. L'occasion d'écouter cette reprise fidèle du célèbre titre, enregistré en 1939 par Maurice Chevalier, chanteur français qui n'a jamais cessé de chanter Paris. "Paris je t'aime d'amour", "Les parigots", "Quai de Bercy", "C'est Paris", "Fleur de Paris", "Mon vieux Paris" ou "Place Pigalle" composent son répertoire. Maurice Chevalier est également connu pour avoir enregistré la chanson du film "Les Aristochats". Avec cette reprise, Zaz confirme son univers enraciné dans la variété française, bercé par les sonorités nostalgiques du vieux Paris. Dans son clip, la chanteuse voyage à bord d'un train qui traverse la ville lumière, passant devant tous les plus beaux monuments, tout en faisant la fête avec ses musiciens. Sous-titrée en anglais, la vidéo est clairement destinée à l'international.

 Découvrez "Paris sera toujours Paris", le nouveau clip de Zaz :







« Tout s'est aligné pour que ça se passe comme il le faut, c'est hallucinant. Ça s'est fait très naturellement » a confié Zaz à propos de cet album, riche de treize pistes dont "La romance de Paris" de Charles Trénet en duo avec Jacques Dutronc - selon Le Parisien - ainsi que trois inédits produits par Quincy Jones, et notamment un duo avec Nikki Yanofsky. Cet hommage à la chan­son française signé Zaz sortira dans les bacs le 10 novembre prochain.

Paroles

Par précaution on a beau mettre 

Des croisillons à nos fenêtres 

Passer au bleu nos devantures 

Et jusqu'aux pneus de nos voitures 

Désentoiler tous nos musées 

Chambouler les Champs Elysées 

Emmailloter de terre battue 

Toutes les beautés de nos statues 

Voiler le soir les réverbères 

Plonger dans le noir la ville lumière 



Paris sera toujours Paris ! 

La plus belle ville du monde 

Malgré l'obscurité profonde 

Son éclat ne peut être assombri 

Paris sera toujours Paris ! 

Plus on réduit son éclairage 

Plus on voit briller son courage 

Plus on voit briller son esprit 

Paris sera toujours Paris ! 



Pour qu'à ce bruit chacun s'entraîne 

On peut la nuit jouer d'la sirène 

Nous contraindre à faire le zouave 

En pyjama dans notre cave 

On aura beau par des ukases 

Nous couper l'veau et même le jazz 

Nous imposer le masque à gaz 

Des mots croisés à quatre cases 

Nous obliger dans nos demeures 

A nous coucher tous à onze heures 

 





Paris sera toujours Paris ! 

La plus belle ville du monde 

Et quand les restrictions abondent 

Gentiment il en prend son parti 

Paris sera toujours Paris ! 

On a beau réduire son essence 

On n'réduira pas sa confiance 

Sa bonne humeur et son esprit 

Paris sera toujours Paris ! 



Bien que ma foi, depuis octobre 

Les robes soient beaucoup plus sobres 

Qu'il y ait moins d'fleurs et moins d'aigrettes 

Que les couleurs soient plus discrètes 

Bien qu'aux galas on élimine 

Les chinchillas et les hermines 

Que les bijoux pleins de décence 

Brillent surtout par leur absence 

Que la beauté soit moins voyante 

Moins effrontée moins provocante... 



Paris sera toujours Paris ! 

La plus belle ville du monde 

Même quand au loin le canon gronde 

Sa tenue est encore plus jolie... 

Paris sera toujours Paris ! 

On peut limiter ses dépenses, 

Sa distinction son élégance 

N'en ont alors que plus de prix 

Paris sera toujours Paris !

Contenu Correspondant