Share |

France

C'est vrai quoi: quasiment personne n'en parle dans les médias alors que la concordance est tout de même étrange, voire frappante. Un gros contingent des leaders charismatiques de cette époque sont juifs. Jugez plutôt:

Dans un contexte où l´on ne cesse de les opposer, un groupe de jeunes Juifs et Arabes âgés d´une vingtaine d´années se mobilise à l´initiative de SOS Racisme pour dépasser les clivages et changer les mentalités. Sur les routes de France, ils partent ensemble à la rencontre de leurs concitoyens pour aborder sans filtres tous les sujets qui fâchent et renouer le dialogue dans un tour de France joliment appelé "Salam, Shalom, Salut".

La hevra kadisha français, le terme juif pour ceux qui fournissent des services funéraires juifs, a rapporté le chiffre cette semaine après avoir refusé de divulguer des chiffres depuis le début de la pandémie en France en mars, a rapporté vendredi le quotidien Makor Rishon. Des centaines de personnes ont été transportées par avion pour être enterrées en Israël, selon le rapport, et certaines estimations font état de 2 000 morts Juifs.

Les américains qui avaient opté pour un vrai "Mothers Day" le deuxième dimanche de mai à la fin du XIXème siècle, la développent ardemment durant la première guerre mondiale, éloignement oblige. 

Explications très claires pour tous par le celebre Professeur Raoult

La première remonte au Moyen-Age tandis que la seconde trouve ses origines à Chicago en 1886

Très triste. Claude Barouch est décédé cette nuit de cette saloperie de virus. Un homme engagé contre l’antisémitisme et la défense d’Israël, Président de l’UPJF, il était un expert comptable reconnu et apprécié du 9e arrdt. Je pense à sa femme, ses enfants et tous ses amis.

Quel vacarme. J'entends tous ces doigts s'agiter sur les claviers.
Les coups sont forts, énervés, ils crient au loup. Et là, les écrans sont silencieux , mais les mots d'une grande violence. Depuis des semaines, le peuple de France a laissé le goudron et ses gilets pour une nouvelle complainte.

Cette étude de fond, réalisée ces derniers mois, présente l’évolution de l’antisémitisme en France en s’appuyant sur des exemples, des sondages d’opinion, des statistiques. Ci-dessous* Les Français musulmans et les musulmans en France

A l'heure où la parole des médecins et experts est plus que jamais médiatisée, le sociologue et membre de l'académie de médecine, Gérald Bronner, met en garde contre les fausses informations.

Aujourd’hui, rien n’est plus urgent que de maîtriser les deux tsunami, sanitaire et économique, qui s’abattent sur le monde. Il n’est pas assuré qu’on y parvienne. Si on échoue, des années très sombres nous attendent.

Quand chaque personne touchée contamine moins d’une personne en moyenne, la propagation du virus ne peut que ralentir Avec 2500 cas d’infection au coronavirus identifiés en France et 48 morts, il peut paraître surprenant de prime abord de voir tant de spécialistes s’alarmer d’une épidémie «inéluctable», «inarrêtable», dont on promet déjà qu’elle étranglera le système hospitalier et pourrait représenter une catastrophe sanitaire de très grande ampleur.

« En ce temps,écrit-il, furent généralement par tout le monde pris et brûlés les Juifs, leurs avoirs confisqués, excepté en Avignon, en terre d'Église. » À Strasbourg, en février 1349, ajoute-t-il, 2000 Juifs périssent sous les coups de la populace qui les accuse d'avoir empoisonné les sources et les fontaines.

Au lendemain de la cérémonie des César, qui a été particulièrement mouvementée, Jean Dujardin a partagé une étonnante publication sur son compte Instagram…

L’auteur rappelle l’ancrage millénaire du judaïsme en France et la contribution, au fil des siècles, de nombreux Juifs à l’épanouissement du pays. Comme le dit Manuel Vals : « Sans les Juifs, la France ne serait plus la France ».

Sous l’impulsion en 1863 du Baron Hausmann, des édifices de fer, de fonte et de verre remplacent bientôt ceux de bois et de pierre. Sur 23000 mètres carrés, l’ensemble se compose de six pavillons qui s’étendent jusqu’à la rue du Temple.

En matière de défense de la République, de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ou de dénonciation de l’islamisme radical, nous avons droit à une profusion d’ouvrages et d’articles ni tous fins, ni tous fameux. Pour être entendu, le ton est volontiers clivant, la littérature anxiogène.

Saint Valentin était un prêtre qui fût emprisonné et décapité un certain 14 février. L'histoire raconte que les enfants aimaient beaucoup Valentin. Il était leur ami. Pour le réconforter, les enfants lui passaient des messages d'affection à travers les barreaux de sa cellule.

Dans ce film, le réalisateur Georges Benayoun prend Toulouse pour laboratoire de la dérive d'une société française qui assiste à la répétition de violences contre les citoyens juifs, et à la montée d'un climat délétère.

L’irruption de Simone Veil dans sa vie lui permet une forme de réparation, de consolation… mais aussi de faire la jonction entre le tiraillement adolescent, qui le fait à la fois admirer les figures de Raymond Aron ou Jacques Derrida, et son désir d’être cinéaste, d’être «connu et reconnu» en s’intéressant à la vie des autres.

Beaucoup de choses ont été dites et écrites depuis que, le 4 avril 2017 au petit matin (vers 5 h 30), le corps de cette femme, encore vivante, de 65 ans, a été jeté, depuis le balcon de son appartement au 3ème étage d’un quartier populaire parisien, par un individu, Kobili Traoré, qui s’était introduit chez elle en escaladant la balustrade depuis l’appartement voisin (celui des Diarra) où il s’était maintenu en s’emparant des clés de la porte d’entrée.

La décision de la cour d'appel de déclarer l'irresponsabilité de Traoré pourrait constituer une jurisprudence qui porte atteinte au principe de sûreté.

Sydney Ohana est un chirurgien opérant dans le domaine de la chirurgie plastique. Né le 23 mars 1951 à Marrakech (Maroc), il passe la majeure partie de son enfance et de son adolescence en Israël. Après les études secondaires, il décide de s'installer en France pour poursuivre ses études à la faculté de médecine de Paris,

Le Café de Flore n’existerait sans doute plus sans les dizaines d’écrivains qui ont foulé ses portes, jour après jour, année après année. Pendant près de cinquante ans, ce lieu a été celui de toutes les réunions littéraires, de tous les débats philosophiques et de toutes les rêveries artistiques. On vous raconte l’histoire de cet établissement emblématique de Saint-Germain-des-Prés.

Contenu Correspondant