Share |

Articles

Le journaliste, chroniqueur et écrivain marocain Jamal Amiar (63 ans),  consultant formateur en communication, fondateur de Positive Talk a récemment écrit un livre en français, intitulé, “Maroc, Israël et les Juifs marocains“, qui sortira le 24 novembre dans l’attente de sa publication prochainement, en Arabe et en Hébreu.

La capitale économique du Maroc, Casablanca, révèle des trésors d'architecture art déco, entre ses quelques souks. L'ouverture du premier aparthôtel Adagio est une bonne occasion de s'y poser.

La reprise des négociations des 5 +1 sur le nucléaire iranien à Vienne a patiné et pour cause : c’est l’Iran qui en dernière minute a ajouté des conditions impossibles, torpillant ainsi les négociations.

C’est pour ses deux décennies de travail en faveur de la promotion de l’histoire judéo-marocaine et sa contribution au maintien de relations chaleureuses entre juifs et musulmans que l’anthropologue Aomar Boum a été honoré par la communauté juive marocaine de Los Angeles.

Déclaration de Paul Packer lors de son entretien avec le directeur de publication du Jerusalem Post Yaakov Katz, au Global Investment Forum co-organisé par Global Media Holding à Marrakech les 16 et 17 novembre.

Quel rapport y a-t-il entre Spirou, personnage de bande dessinée, grand héros belge, et le peintre juif allemand Felix Nussbaum, assassiné à Auschwitz ? Le Mémorial de la Shoah retrace cette rencontre à travers la confrontation des planches d’Émile Bravo et d’œuvres originales du peintre dans une exposition à découvrir

Sartre avait montré dans « Réflexions sur la question juive » comment le juif est défini en creux par le regard de l’antisémite. Delphine Horvilleur choisit dans « Réflexions sur la question antisémite » (Grasset) de retourner la focale en explorant l’antisémitisme tel qu’il est perçu par les textes sacrés, la tradition rabbinique et les légendes juives.

Depuis le Moyen-âge, les pratiques musicales et poétiques juives de l'Occident musulman ont évolue dans le droit fil des pratiques et des traditions musulmanes de la musique et de la poésie, lesquelles se sont développés dans l'aire culturelle hispano musulmane et arabo-berbère. Les raisons de cette connivence culturelle furent nombreuses.

"Je mets devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction, tu choisiras la vie afin que tu vives, toi et ta descendance". (Deut.30:19) La Thora attire notre attention sur le fait que l'on a le choix d'accepter ou de refuser; elle nous recommande seulement d'accepter "la vie et le bien".

Définissons ce qu'est l'espoir : la plupart d'entre nous associent l'espoir à la confiance. Nous attendons, recherchons, ou désirons quelque chose ou quelqu'un ; ou encore nous attendons quelque chose de bénéfique dans le futur.  Nous chérissons un désir avec anticipation : nous voulons que quelque chose se produise.

Dès le 25e jour du mois de Kislev et durant 8 jours, est célébrée Hanoucca ou Hanouka, qui commémore la révolte des Maccabées et la défense du culte En 2011, Hanoucca ou Fête des Lumières, débute le 20 décembre au coucher du soleil, et se termine le 28 décembre, également au coucher du soleil.

Ce qui arrive sans être attendu n'est pas de la chance, c'est le cours normal des événements. Pour évoquer la chance, il faut un événement inespéré ou plus précisément ayant une faible probabilité de survenir...avec en arrière plan, une attente plus ou moins consciente.

Les représentants des cultes catholique, protestant, musulman et juif n’adopteront pas de front commun dans le débat sur la fin de vie, même si leurs positions sont proches, expliquent-ils dans une interview

Dans cette vidéo d'archive, le défunt Roi Hassan II s’adresse à des membres de la communauté juive marocaine d’Amérique du nord, dans un discours intimiste qui a tiré bien des larmes mais aussi des rires aux convives. Un discours aussi émouvant que visionnaire à bien des égards.

Cette plante est connue et utilisée depuis des siècles, les femmes de l’Egypte Antique en connaissaient déjà les capacités cosmétiques. Auréolée de la Baraka, elle distribue les nombreux bienfaits de ses feuilles. Ses petites fleurs blanches permettent la production d’un parfum subtil.

Une Dame demande : « Combien vous vendez les oeufs ? »
Le vieux vendeur a répondu : « 0.50 € un oeuf, madame » .
Elle a dit : « Je vais prendre 6 oeufs pour 2.50 € ou je pars ».

Comment peut-on prétendre, sans balancer entre la consternation et le rire, que l'antisémitisme était « inconnu au Maroc avant l'ère coloniale » ?

Samy Elmaghribi chante Ala ouhida

Les huit jours de 'Hanouccah racontent l'histoire d'une petite lumière qui repousse un empire de ténèbres, celle d'une humanité fragile qui défie la terreur et la force brutale, celle de la vie qui l'emporte sur la destruction – ce sont des combats qui existent aujourd'hui en nous, et aussi dans le monde autour de nous.

Une chanson de l'Album La poésie à fleur de mots

Cette année,  le Festival des Andalousies Atlantiques enivrait à nouveau la ville, le Maroc et des milliers de mélomanes venus du monde entier.

Mon père, le très honorable Fils-de-Serpent, priait dans une synagogue relativement mineure qui veillait à terminer son service du vendredi soir – veille du shabbat qui passe pour soir d'accouplement du Saint, béni soit-Il, avec sa Présence – avant les autres synagogues pour permettre à ses fidèles de se rendre dans les hauts lieux liturgiques de la ville. 

Au cours d'une réunion du Conseil des ministres qu'il a présidée le 13 juillet 2022, le Roi Mohammed VI avait donné ses instructions afin que les institutions régissant la communauté juive marocaine soient réorganisées.

Humoriste, acteur, réalisateur et désormais auteur d'un premier roman -« Comptez jusqu'à toi » (Robert Laffont) - Élie Semoun, 58 ans, s'est lancé également dans la chanson et sort deux albums. Artiste doté d'une grande sensibilité, il s'interroge sur l'amour et sur l'existence de Dieu

Contenu Correspondant