Share |

France

Jadis les Romains se fournissaient en pourpre dans les îles éponymes purpuraires, au large de Mogador. Au large est un grand mot. Rien n’est large à Mogador, décor naturel d’Othello. Disons à quelques brassées de la plage.

Condamné en janvier à quatre mois de prison pour avoir refusé à deux reprises de prendre une commande car il «ne livre pas les juifs», l'homme de 19 ans a été expulsé samedi vers l'Algérie.

Avec la décision prise aujourd'hui avec l'arrêt « Sarah Halimi » votre Cour a ressuscité les tribunaux d'exception que nous avons connus pendant les heures sombres de l'occupation allemande. Au lieu de dire le Droit, vous avez exonéré le criminel de son crime.

Hier un type ivre et drogué à été condamné à de la prison à la suite d'un procès parce qu'il avait fichu par la fenêtre le chien de sa voisine. Personne n'a dérangé de nombreux contre-experts. Oui il était dans un état délirant. Il a eu un procès et va en prison. Si quelqu'un est capable d'expliquer la différence entre cette affaire et le massacre de madame Halimi aux juifs de France, et à l'opinion en général, je lui souhaite bon courage.

  J’ai envie de partir.  Où ? Qu’importe ! Revoir la mer, m’asseoir sur un rocher comme quand j’étais gosse à Mogador. Il y a toujours  quelque espérance à contempler  le vol d’un oiseau qui se dirige vers la ligne d’horizon.

"Quel avenir pour les Juifs de France ?" C'est la question que nous avons posée à plusieurs présidents d'associations membres du Crif. Aujourd'hui, c'est Philippe Meyer, président du B'naï Brith France (organisation Juive internationale) qui nous répond !

Cinq ans après sa séparation d'avec Charlotte, l'humoriste Gad Elmaleh raconte sa belle - famille de l'intérieur.

Les Français jugent très majoritairement que l’antisémitisme est répandu (74%), un chiffre stable par rapport à une enquête menée par Ipsos en janvier 2020. Ce chiffre présente peu de différence en fonction de l’âge, de la catégorie sociale ou encore du positionnement politique des personnes interrogées.

Ce 12 février, sur France 2, Marine Le Pen a martelé qu’il faut éradiquer les signes ostentatoires des lieux publics. Pour étayer son propos, la présidente du Rassemblement national explique que les Juifs ont déjà peur de la porter dans la rue et ajoute : « Juifs, je vous demanderai un sacrifice pour lutter contre l’islamisme, je vous demanderai d’enlever vos kippas. »

Il y a un an de cela, et malgré nos alertes, la communauté juive a fêté Pourim sans toujours respecter les règles que nous préconisions avec des conséquences tragiques.

Le Grand rabbin de France Haïm Korsia est l'invité du Grand Entretien de France Inter par Hélène Roussel et Alexandra Bensaid.

La journaliste Anne Rosencher revient ici sur la mort d’Ilan Halimi, il y a 15 ans.

De grands égards ont toujours été réservés au Maroc par l’Institut du monde arabe au Maroc, sa culture et son patrimoine. Aujourd’hui, le Royaume est à nouveau promis à un bel hommage, pour mettre en avant l’ancestralité de l’histoire du judaïsme en terre marocaine.

Ce livre est un délice. Il réconforte. Voir cet homme, lanceur d’alerte, combattant de la paix à travers le monde, infatigable militant de terrain se battre comme il le fait, suscite l’admiration. Dans ce livre (Edition du Cherche-Midi, 16,50 euros)), préfacé par Philippe Val, et postface par Franz-Olivier Giesbert, il raconte sa vie sous perpétuelle protection qui symbolise à elle seule l'adversité à laquelle doit faire face la démocratie.

 

Au cours des mois d'automne, beaucoup de choses se sont passées en France concernant les relations du pays avec sa population musulmane, qu'il s'agisse de faits judiciaires tels que les procès Charlie Hebdo ou d'événements plus graves tels que les meurtres sauvages survenus à Nice.

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a annoncé sa décision de faire expulser le livreur du territoire français, qui faisait déjà l’objet d’une obligation de quitter le pays.

En une dizaine de jours, les États-Unis ont vacciné près de 3 millions de personnes. Israël, dans le même temps, a administré la première dose du vaccin à 7.5% de sa population (l’équivalent de près de 5 millions de Français), dont près de 30% des plus de soixante ans, les plus fragiles, ce qui lui permet d’entrevoir la fin de l’épidémie pour le début du mois de février.

À la suite de l’élection de Miss France et des insultes antisémites visant Miss Provence, une enquête a été ouverte pour identifier les auteurs des messages. Reste encore à obtenir la collaboration des géants d’Internet, pas toujours évidente.

Mais où a donc bien pu passer le temps si doux des « jours heureux », que promettait au printemps dernier le Président de la République, alors animé d’un optimisme que nous jugerions aujourd’hui irrationnel ?

« Le temps qui passe, les contretemps, les renvois d’audience, les déficiences et les indécences de certains, tout cela ne peut rien changer à la profondeur de notre chagrin. Celui d’être privé de l’intelligence, du talent et de la bonté de ceux qui ne sont plus. Alors on cherche un sens. C’est le seul moyen de le supporter. Un sens à ce qui est arrivé. Un sens à ce procès.

Cet ouvrage comporte de nombreux développements, riche en détails archivistiques et en iconographie, sur l'époque où le château servit dans les années 1950, sous le nom de Herbert H. Lehman Home, de centre de formation et de transit pour de nombreux enfants juifs, principalement originaires d'Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie), en partance pour Israël dans le cadre de leur aliyah.

Le général de Gaulle se rangea du côté de monde arabe après la défaite de celui-ci lors de la Guerre des Six-Jours[1]. Il libéra du même coup la parole antisémite en qualifiant les Juifs de « peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur[2] » lors d’une mémorable conférence de presse.

Des notations de première main qui révèlent l’état d’esprit du gouvernement de Vichy, accablant, mêlant cynisme hâbleur, mauvaise conscience agressive et humour poisseux.

Les Français ont le génie de transformer en débat idéologique une question de politique publique. La présence d’une forte population musulmane et l’expansion d’un islam politique dans le monde posent de nouveaux défis à des sociétés démocratiques fragiles.

Contenu Correspondant