Share |

C'était hier à Marrakech, par Elsa Nagel

Essai d'Elsa Nagel : C'était hier à Marrakech

 

Elsa Nagel a grandi à Casablanca avant de poursuivre ses études à Strasbourg. Docteur ès Lettres et Cinéma, elle a été lectrice de scénarii et enseignante en français. Critique de cinéma pour la radio et la presse écrite, elle est toujours critique de films et de livres pour Hebdoscope.

Ecrivain biographe pour particuliers, depuis 2006, elle s’intéresse à la mémoire familiale et à la mémoire collective, notamment aux petites histoires qui font l’Histoire…

Membre des Permanences du Judaïsme Marocain (APJM-Paris-Marrakech), elle a participé en mars 2010 aux 2° Journées Internationales du Judaïsme Marocain - Colloque International à Marrakech 2° Edition. Thématique du colloque : Continuité et / ou Discontinuité du Judaïsme Marocain ? Existe-t-il une Coexistence Pacifique Judéo-Musulmane à partir de l’exemple du Maroc ?

 

Elle a publié : L’Art du mensonge et de la vérité (Orson Welles : Le Procès et une Histoire immortelle), éd. l’Harmattan, Paris en 1997 et Petite France et Grand’Rue : Mémoires d’un quartier de Strasbourg, éd. Alan Sutton en 2008.

 

Présentation de l’ouvrage  par l'auteur : 

  

C’était hier à Marrakech retrace l'histoire de la ville, depuis l’arrivée des Français en 1912 jusqu’aux années 80, quand elle devint l’une des destinations touristiques mondiales les plus prisées, avec ses lieux prestigieux que sont la Mamounia et le Casino.

 

Une enquête a été menée auprès de Marocains marrakchis, de Français qui y habitaient, notamment dans les années 50, et de juifs de Marrakech, pour la plupart n’habitant plus au Maroc. Leurs témoignages qui étayent le livre racontent comment le Guéliz (le quartier où vivaient les Européens) était joyeux avec ses bals et ses terrasses de bars animées, comment le Mellah chantait les mélodies de Farid el Atrach et vivait au rythme des fêtes juives et comment les fêtes musulmanes duraient plusieurs jours dans la médina, lorsque le temps avait une autre valeur qu’aujourd’hui. Les jardins de Marrakech étaient un lieu de détente pour les trois communautés. Les loisirs, l’école, les vacances, les sports, la vie au quotidien rappellent qu’à Marrakech, il a toujours fait bon vivre. Il est loin le temps où l’on installa le premier feu rouge sur l’avenue Mohammed V. Ce fut alors une révolution ! Depuis, le Guéliz n’a cessé de connaître une extension tous azimuts, le Mellah a été peu a peu déserté par ses habitants qui ont choisi d’habiter dans la ville nouvelle avant de quitter le Maroc, la médina semble ne pas avoir changé au cours des décennies, hormis qu’il n’y a pas si longtemps, il était encore possible de voir les montagnes de l’Atlas à partir des toits des terrasses des maisons.

 

Cet ouvrage veut se démarquer des guides touristiques. C’est l’humain qui est au cœur de ce livre qui donne la parole à ceux qui ont fait cette ville d’aujourd’hui et dont les histoires personnelles s’inscrivent dans la grande Histoire.  Plus de 150 visuels illustrent cet ouvrage – des photos et des cartes postales anciennes qui racontent la vie de cette ville autrefois et son évolution. Des livres majeurs, comme celui de Gaston Deverdun par exemple, qui fait autorité en la matière, ont été également des références pour équilibrer ces témoignages subjectifs avec des citations savantes.

 

Éditeur : La Croisée des Chemins (Casablanca) - ISBN 9954104968 -  EAN 978-2352702030

DL 2014 MO 3291 - 95Dh et Edition Non-Lieu (Paris) ISBN 978-2-35270-203-0 - 23 €

2014, broché : 248 pages. Dimensions du produit: 24 x 1,6 x 17 cm

 

------------ Non Lieu ------------                                            ------------ La Croisée des Chemins ------------

ISBN 978-2-35270-203-0                                                    ISBN 9954104968 -  EAN 978-2352702030

                       

 

 

Pour votre commande :

 

Au Maroc il est déjà sorti. http://lacroiseedeschemins.ma/parutions/cetait-hier-a-marrakech/

A la Fnac 1er mars : http://livre.fnac.com/a7968730/Elsa-Nagel-C-etait-hier-a-Marrakech

Sur Amazone 01/03/2015 http://www.amazon.fr/Etait-Hier-Marrakech-Elsa-Nagel/dp/9954104968

 

Contact de l’auteur :

Elsa Nagel E-Mail : elsa.nagel@wanadoo.fr  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

C'était hier à Marrakech, au Salon du Livre de Paris

Du 24 au 27 mars aura lieu Le Salon du Livre de Paris, porte de Versailles. 
Le Maroc est le pays invité d'honneur, avec une sélection de choix, et la présence de nombreux auteurs marocains.
Le livre d'Elsa Nagel, C'était hier à Marrakech (édité par La Croisée des Chemins), sera sur le stand (emplacement G80).
 

C’était hier à Marrakech, retrace l'histoire de la ville, de l’arrivée des Français en 1912 jusqu’aux années 1980. L’auteur a mené l’enquête auprès de Marocains musulmans, de Français qui habitaient Marrakech, notamment dans les années 50, et auprès de la communauté juive réduite aujourd'hui à peau de chagrin. La mémoire est précieuse, il faut la cueillir à temps ! C'est chose faite.

 

Le Guéliz (le quartier européen) était joyeux avec ses bals et ses bars animés. De belles voitures américaines circulaient sur les avenues. Le Mellah chantait les mélodies de Farid el Atrach et vivait au rythme des fêtes juives. Les fêtes musulmanes duraient plusieurs jours dans la médina, lorsque le temps avait une autre valeur qu’aujourd’hui. Les jardins de Marrakech étaient un lieu de détente pour les trois communautés. Les loisirs, l’école, les vacances, les sports, la vie au quotidien rappellent qu’il a toujours fait bon vivre à Marrakech. Ce fut une révolution lorsque le premier feu rouge fut installé sur l’avenue Mohammed V, dans les années 70 ! Qui aurait pensé alors que Marrakech deviendrait la capitale touristique du royaume ?

 

Plus de 150 photos et cartes postales anciennes illustrent cet ouvrage. L’humain est au cœur de ce livre qui donne la parole à ceux qui ont fait cette ville d’aujourd’hui et dont les histoires personnelles s’inscrivent dans la grande Histoire.  

Contenu Correspondant